Accueil Instruments     News     Guitare     Basse     Batterie     MAO     Home-Studio     Achat     Occasion     Guides


Choisir une Guitare Electrique


 Réactions/Commentaires/Précisions ? Cliquez ici pour rejoindre le forum de ce Guide

Le manche

Chaque bois a son effet sur le son. Une guitare étant un savant assemblage de bois, chacun d'entre eux a ses propriétés, propriétés qui se cumulent en un savant mélange.
Evidemment, Les différentes combinaisons possibles apportent chacune leurs avantages et inconvénients qui sont le fondement du métier de luthier. Toutefois, certaines choses peuvent être encore précisées, surtout au niveau du manche.


1- La jonction du corps et du manche

Voilà un endroit sensible a bien des égards. S'il représente notamment le point faible de la guitare d'un point de vue résistance aux chocs, c'est également le noeud de la conductivité du son.
Reprenons rapidement la base. Le son, c'est la vibration de la corde. Cette vibration se transmet à l'ensemble de la lutherie par les points où la corde est bloquée : le sillet de tête et le chevalet (fixe ou flottant). Du coup, la guitare entière répond à cette vibration comme un arc dont le bois vibre àprès le départ de la flèche. Mais si le bois de la flèche est d'un seul morceau, ce n'est pas le cas de notre guitare (et heureusement).
Ainsi la façon dont le manche et le corps sont reliés est très importante :

a) Le manche visé (ou "bolt on" en anglais)
C'est le plus économique et moins complexe a réaliser, de fait, on le trouve sur la majeure partie des instruments d'entrée de gamme et souvent de moyenne gamme.
Il s'agit de fixer par 4 ou 5 vis le talon du manche dans le corps de la guitare. Il est parfois fait usage d'inserts.
Si cette construction n'est pas la meilleure pour le sustain, elle a toutefois l'avantage de permettre de remplacer facilement un manche brisé ou vrillé.

b) Le manche collé ("set neck")
Technique courante sur la guitare de moyenne à excellente facture. Cette fois-ci, le manche est collé au niveau du talon. avantage : le sutain. Mais cette technique est peu compatible avec les manches fins : déplaçant le point faible de la guitare depuis la jonction, vers le milieu du manche, augmente fortement les risque de casse.

c) Le manche traversant ("neck-thru")
Technique la moins répandue car onéreuse et difficile a réaliser. C'est également la meilleur méthode pour le sustain car le manche est taillé dans une pièce de bois allant de la tête à l'extémité de la guitare, en en traversant le corps. Cette méthode permet de compenser les perte de sutain dûes au vibrato.

2- La touche

a) La touche classique
Elle fait partie du bois du manche. Ainsi, le bois du manche est travaillé et fretté. Le son en est plus brillant.

b) La touche rapportée
On colle une couche de bois sur le manche, pour ensuite y fixer les frettes. Dès lors, toutes les vibrations de cordes frettées passent via cette épaisseur de bois qui permet de couper plus (ébène) ou moins (pallisandre) cette brillance.


>> >> Suite : Les micros
2019