Biographie de bob sinclar

Bob Sinclar (alias The Mighty Bop ou Chris the French kiss ou Reminiscence Quartet, de son vrai nom Christophe Le Friant) est un musicien français assimilé à la French touch, né le 10 mai 1967 à Douarnenez[1].

Christophe Le Friant a été GO au Club Med, comme prof de tennis. En 1988, il débute sa carrière de disc jockey. Il passe son temps entre ses platines où il enchaîne ses premiers mix et les magasins de disques pour dénicher les perles rares.

En 1990, il rencontre DJ Yellow , alias Alain Hô, avec lequel il fonde dès 1994 le label Yellow Productions. Spécialisé d'abord dans la soul, le hip-hop et l'acid jazz, le label va peu à peu s'élargir à la house music. Ses productions les plus personnelles, et les plus anciennes, sont produites sous le pseudo de Mighty Bop.
Polémique:

en 1998, « Chris the French Kiss » imagine le concept "Bob Sinclar", reprenant le nom du personnage incarné par Jean-Paul Belmondo dans le film Le Magnifique (1973). Cela ne devait être à l'origine qu'un seul et unique album, réunissant des titres de compositeurs et DJs anonymement, sous le pseudo général humoristique "Bob Sinclar". Chris rencontre alors en mars 1998 Thomas Bangalter (la moitié des Daft Punk, et également boss du label Roulé et de Stardust, avec le tube "Music sounds better with you") dans un avion en direction de Miami pour la Winter Conference. Chris vend le concept album Bob Sinclar à Bangalter et finit de le convaincre d'y participer avec un morceau. De retour à Paris, Thomas Bangalter créée en une nuit le titre "Gym Tonic", avec la voix échantillonée de Jane Fonda. Il le transmet à Chris avec l'accord que ce morceau ne devait que figurer parmi les autres titres compilés anonymement sur l'album concept "Bob Sinclar" et en aucune façon faire l'objet d'un tirage en single. De plus, le sample de la voix de Jane Fonda avait été utilisé sans l'autorisation de l'artiste américaine, tout comme le sample issu du morceau “Bad Mounthin” de la Motown... Une fois l'abum vinyl Bob Sinclar sorti et envoyé aux DJs, radios et autres majors, tous flashent sur un seul titre sur l'album: Gym Tonic, de Bangalter. La Warner, qui distribue le label de Chris et Alain, met la pression pour sortir ce morceau en single, car elle flaire le tube mondial et les bénéfices financiers à en retirer[2]. Gêné par l'accord qui le lie avec Bangalter, Chris accepte dans un premier temps de sortir Gym Tonic en maxi (avec la prudente mention "for promotion only"). Le disque se retrouvent en vente dans les bacs, il est joué partout. Sans l'accord de Bangalter, et sans avoir acheté les droits d'auteurs pour les morceaux échantillonés. Les avocats sont alors actionnés de part et d'autre. Sans scrupules, la maison de disques Warner sortira une version bis de Gym Tonic, retravaillé par un DJ, et sans la voix originale de Jane Fonda.[3] Grâce au titre de Thomas Bangalter (crédité que de "remixer" sur la jaquette du disque), l'album Bob Sinclar décolle et lance la carrière de Chris Le Friant.
Il va écumer les clubs du monde entier : de New York à Chicago, de Tokyo à Beyrouth, de Moscou à Berlin, en passant par Milan, Sydney, et plusieurs autres villes.


Outre son statut de DJ, Bob Sinclar est producteur et remixeur. Il est à l’origine de grands succès internationaux et de plusieurs projets parmi lesquels « Africanism », qui réunit les DJ les plus connus (Eddie Amador, Lego, DJ Gregory, Martin Solveig et d'autres), la production de Salomé de Bahia avec notamment le single Outro Lugar, reprise du titre Another Star de Stevie Wonder que Kaoma a adapté en portugais, et de nombreux remix. Son label Yellow Productions compte des artistes comme Dimitri from Paris, Kid Loco, Bang Bang, Louise Vertigo, Loco Player, etc.

À travers ses différents albums, Bob Sinclar va révéler au grand public sa large culture musicale et sa sensibilité artistique. En 2003, il enregistre l'album « III », une superproduction électronique, sur lequel on trouve l’efficace « The Beat Goes On » et « Kiss my Eyes » composés avec Alain Wisniak. En 2004 sort un « best of » incluant quatre titres inédits, des images de sa tournée à travers le monde, une interview, ses clips et leur making of…

En avril 2006, sort Western dream, assez médiatisé grâce au titre Love Generation, qui est le générique de la 5e édition de l'émission Star Academy (sept 2005). Un deuxième single le suit : World, Hold On en avril 2006, puis Rock This Party en juin de la même année.

Début 2007, il est nommé aux Victoires de la musique, mais ne remporte pas la récompense. Mais sa performance en 2006, très remarquée, lui permet de remporter un trophée aux NRJ Music Awards 2007, où il est le premier à remporter un prix dans la nouvelle catégorie du « meilleur DJ français de l'année » face à David Guetta, Martin Solveig, David Vendetta et Laurent Wolf.

Le soir du 6 mai 2007, après l'élection de Nicolas Sarkozy à la présidence de la République française, il mixe pour l'occasion sur la place de la Concorde.

Invité sur la radio BFM le 3 décembre 2007, Bob Sinclar a aussi été reconnu pour ses qualités de businessman, dixit Stéphane Soumier de BFM. Interrogé sur la crise de l'industrie du disque, il estime que la musique doit changer de modèle économique et que l'avenir de la distribution de la musique passe notamment par les téléphones mobiles [4].

Et le 11 Mai 2009 sort un autre album intitulé"Born in 69" ont y découvre le titre "Lala song" qui fait fureur de les discothèques de france

Les Clips et Videos de bob sinclar

Les derniers Albums de bob sinclar

Disco Crash

Disco Crash



Sortie en : 2012
17 titres
Born in 69

Born in 69



Sortie en : 2009
12 titres


Les derniers Fans de bob sinclar

extremebmx4
chantelle
sub pop 300

Les dernieres news de bob sinclar


10/03/2015 -

"Feel The Vibe" : Bob Sinclar de retour avec un titre house ensoleillé


Fini l'hiver ! Bob Sinclar est prêt à faire souffl..