Biographie de lifehouse

Traduction de la biographie officielle :

Depuis ses dix ans de carrière, le groupe Lifehouse, originaire de Los Angeles, balance délicatement entre deux identités : chansons prêtes pour la radio et lives puissants. Sur leur cinquième album studio à venir, « Smoke & Mirrors« , le groupe a finalement réunit ces deux personnalités. « Nous avons été en tournée pendant plus d’un an avant de commencer à créer cet album, » dit le chanteur et guitariste Jason Wade. « Avec le nouvel album, nous voulions vraiment capturer ce que nous faisions en live. Mais à mi-chemin de l’enregistrement, il était évident que nous ne nous étions pas assez focalisés sur l’aspect radio, très important. Il nous est enfin apparu que nous devions faire les deux. »

Toujours dans leurs vingtaines, les garçons de Lifehouse ont un CV impressionnant. Les membres fondateurs, Jason Wade et le batteur Ricky Woolstenhulme Jr., se sont rencontrés à Los Angeles et ont formé le groupe à la fin des années 60. Lifehouse a sorti son premier succès, l’album « No Name Face« , en 2000, qui les a propulsés sur le devant de la scène. Leur single « Hanging By A Moment » a été le single le plus joué sur les ondes en 2001. Dans les années suivantes – d’abord rejoint par le bassiste Bryce Soderberg et plus récemment par le guitariste Ben Carey – Lifehouse s’est construit à partir de ce succès initial. Les ventes d’albums totales sont supérieures à 5 millions d’exemplaires. Les singles se sont vendus à plus de 3 millions d’exemplaires, inclus, les hits numéro un, « Hanging By A Moment » et « You and Me« . Plus tard, les singles « First Time« , « Whatever It Takes » et « Broken » ont également été un succès. Très tôt, les fans de Lifehouse font preuve d’une fidélité sans faille envers le groupe, si bien que plusieurs des tubes du groupe se maintiennent en bonne position sur iTunes, plusieurs années après leur premier succès. Le groupe est également très présent sur le net – leurs vidéos ont été visionnées plus de 70 millions de fois, et le chiffre est en constante évolution.

Lifehouse a toujours bien fait, que ce soit à la radio, à la télévision ou en ligne. Mais tout aussi impressionnant, leur hargne à l’approche d’une tournée. « Nous sommes restés sur la route durant les dix dernières années. » dit Jason. « Même à travers les temps difficiles, nous jouions quatre à six fois par semaines. Nous refusions de disparaître (rires) ! » Quand le quatrième album du groupe, « Who We Are » est sorti au printemps 2007, il a propulsé le groupe dans une tournée quasi impeccable qui aurait pût les pousser aux bords de la folie. Au lieu de cela, ils ont profité de quelques jours de congés, et ont fait de la route un mode de vie. « Nous aimons vraiment être sur la route » dit Ricky. « Nous adorons jouer en live et ressentir toute cette énergie. Et quand nous avons un peu de temps libre, nous passons du bon temps à faire tout et n’importe quoi. On joue au basket-ball, et on adore manger ! Je suis comme un conseiller de camp. Je traque les mauvaises passes et monte tous les plans. Même quand les garçons ne veulent pas faire telle ou telle chose, ils y sont obligés. Je suis ce genre de mec. »

A l’automne 2008, quand le groupe s’est finalement décidé à quitter la route pour se consacrer à la promo de « Who We Are », ils se sont retrouvés dans un besoin urgent de retranscrire cette énergie live débordante dans un nouvel album. Ils se sont donc réunis avec Jude Cole, le producteur de « Who We Are« , et ont commencé à travailler sur du nouveau matériel, aussi bien dans les studios d’Ironworks que dans le nouveau studio construit chez Jason, à Castle View. Mais au lieu de se limiter à leurs horaires stricts, le groupe a décidé de se donner du temps pour cet album. Par conséquent, ce fut un voyage réellement créatif. « Nous savions que nous étions dans un bon endroit, où nous pouvions rester en dehors de la route et garder l’équipe au travail et heureuse, et forcément, ceci a contribué à développer un peu le groupe – à aller dans des directions différentes, » explique Bryce. « Nous avons essayé des styles nouveaux, avec de l’Americana, du classic rock, du pop – nous avons essayé un tas de styles différents, nous avons grandi en tant que groupe. »

Lifehouse a fini par passer une année à enregistrer trente-cinq chansons avant d’en sélectionner douze qui composent « Smoke & Mirrors » (la plupart des autres seront incluses dans une édition Deluxe). L’album est vaguement divisé entre des pistes rock destinées à capturer l’essence live de Lifehouse, et des chansons pop accrocheuses. « C’est de là que vient le nom de l’album, » explique Jason. « C’est un album mi-live, mi-studio« . Le premier single, « Halfway Gone« , une collaboration avec le célèbre rappeur/auteur-compositeur Kevin Rudolf, est définitivement dans le deuxième camp. C’est une irrésistible chanson pop rock menée par des guitares explosives et un refrain qui paraît familier dès la première écoute. « Kevin apporte quelque chose de nouveau – un soupçon de hip-hop, mais en accord avec ce que nous faisons, » dit Jason. « Nous étions fans de lui et il était fan de nous, et ça a juste tilté. Le résultat, c’est un mélange sympa de vieux Lifehouse avec un nouveau son frais – nous ne pouvons pas faire le même album encore et encore. » Les fans de Lifehouse approuvent l’évolution; « Halfway Gone » est déjà la plus grosse évolution de l’histoire du groupe, atteignant le Top20 en à peine trois semaines. Rudolf a également travaillé sur « Falling In« , un autre hit potentiel.

Les Clips et Videos de lifehouse

Les derniers Albums de lifehouse

Out of the Wasteland

Out of the Wasteland



Sortie en : 2015
12 titres
Almería

Almería



Sortie en : 2012
10 titres
Almería (Deluxe Edition)

Almería (Deluxe Edition)



Sortie en : 2012
13 titres


Les derniers Fans de lifehouse

nemokishii
insupportablexx
shallow_bay
dirtbike-life
adperr