Biographie de eths

Un succès trop rapide selon les détracteurs de Eths... Et pourtant cette affirmation n’a aucun sens puisqu’il faut remonter en 1996 (soit plus de 10 ans quand même!) pour retrouver les origines du groupe...
En effet, c’est l’année ou Staif et Gref débutent au sein de « What'S The Fuck? » où Candice les rejoindra un an plus tard. Le groupe devient alors « Melting point » et est déjà constitué de trois des futurs membres de Eths. En 1999, il sont quatre, puis très vite cinq. En effet, c’est l’année où Guillaume quitte le groupe « Shockwave » pour intégrer Melting Point et aussi celle où Roswell rejoint le quatuor suite au retrait de Sandro le premier bassiste.
Le groupe est alors sous sa forme actuelle. Seul le nom changera lors de l’été 1999. En effet, suite au succès du groupe lors de cette année, et afin de préparer une bonne promo, Melting Point devient « Hets » puis très vite « Eths » car Hets signifie hétéro en anglais... Et le groupe ne souhaite pas prendre un nom signifiant quelque chose en particulier...

Eths est donc prêt et le groupe se révèle tout de suite en concert à Draguignan, lors de la fête de la musique... Les concerts s’enchaînent, Eths montrant tout de suite qu’il n’est pas l’un de ces groupes éphémères suivant la mouvance métal de l’époque. Il se démarque par son côté "métal-hardcore noir" d’une part, et d’autre part par un chant féminin, chose encore subversive à cette époque... La première démo (et la seule) vient confirmer ce succès. Le son est de mauvaise qualité mais Eths se trouve un son, qui rencontre encore et toujours un succès conséquent.

Autopsie, le première album, à défaut d’autre nom (en effet, Autopsie ne contient que 7 chansons), arrive très vite derrière et vient achever de convaincre les premiers fans tout en permettant à Eths de se faire connaître un peu plus...

Eths devient donc de plus en plus connu avec des retombées conséquentes lors des concerts... Les salles se remplissent plus vite et les concerts sont tout bonnement impressionnant. Le bouche-à-oreille fonctionne parfaitement et c’est donc confiant que Eths entame son « second » album... Samantha sort donc en 2002 et la chanson du même nom rencontre un énorme succès, peut être ce qui manquait sur Autopsie, c’est à dire un titre fort... Le clip est tourné et la chanson devient culte, considéré encore aujourd’hui par des centaines de fans comme LA chanson du groupe...

Eths commence alors à intéresser sérieusement la presse métal, ce qui contribue fortement au succès du groupe à l’échelle nationale, voir même européenne. Les mauvaises langues ont reproché cet aspect « commercial » de Eths, qui a eu pour conséquence de mettre Candice au premier plan. Même si il est vrai que l’intérêt de la presse a pu être démesuré à l’égard de la dame à une certaine époque (ce n’est plus vraiment le cas maintenant), il n’empêche que Eths reste l’un des plus grand groupe de métal français, à cause d’albums impressionnants mais aussi à cause de la qualité des concerts d’où l’on ressort, sourire aux lèvres. Il faut en vivre un pour comprendre! Et cette qualité est belle et bien présente puisque tout les concerts de Eths sont très vite complet... Pour revenir à Candice qui semble occuper le premier plan, il faut bien comprendre qu’étant l’une des quelques élues féminine du métal francais, la presse s’intéresse plus à elle, mais en interne tout le monde est à égalité...

On a donc déjà deux CDs, mais aucun vrai album... Le groupe rencontrant un tel intérêt, il décide d’enregistrer Soma en 2004 après avoir signé avec la maison de disque « Sriracha Sauce ». Le montage, l’enregistrement, le mixage, le mastering mais aussi le design des pochettes se fait donc professionnellement et lorsque Soma sort, le son est au rendez vous. Malgré les avis partagés quant à l’originalité de l’album, les critiques sont plutôt encourageante. Le son reste fidèle à Samantha, c’est à dire sombre et malsain mais Candice, se risque au chant doux et mélodieux, ce qui n’est pas pour nous déplaire! L’album devient donc vite une référence pour le métal français et on peut réellement parler d’un phénomène Eths dans le milieu.

En 2004, 2005, le groupe n’a pas arrêté de tourner dans l’hexagone mais aussi un peu à l’étranger (Belgique par exemple). On peut citer comme date importante celle de l’Elysée Montmartre à Paris, salle mythique pour avoir accueillis des groupes de légendes. Coté festival, on pourra citer les Eurockéennes 2005, grand moment ou Candice annonçait « nous n’avons jamais eu une place aussi grande » mais aussi « on se croirait au fury fest! ». Fury Fest qui fut aussi un grand moment pour le quintet...

Mai 2005 a été occupée à tourner le second clip du groupe : « crucifère »... La première vidéo se démarquait quant à sa qualité très acceptable malgré les faibles moyens mis en jeu, dégageant cette atmosphère propre au groupe... Le second est plus pro et plus beau. C’est une vraie réussite à consommer sans modération...

Début 2006, le groupe attaquait la dernière tournée avant une pause bien méritée, ce fut le coriace tour... Les news qui suivirent furent difficile pour les fans, avec le départ de Rooswell et Guillaume du groupe... Et depuis le trio travaille dur pour trouver deux nouveaux musiciens et composer un nouvelle album...

En 2009, Eths devient le premier groupe français à se produire au Wacken Open Air.

Les Clips et Videos de eths

Les derniers Albums de eths

Ankaa



Sortie en : 2016
12 titres
III

III



Sortie en : 2012
12 titres
Tératologie

Tératologie



15 titres


Les derniers Fans de eths

larockeusedu59
mazhe
super h
artemisfowlii
auralice