le "C" de la mesure à 4 temps


nouveau message Répondre
Recherche

#
Bonjour,

j ai entamé les cours de solfège depuis septembre à raison d une heure par semaine....
j ai l impression de progresser, heureusement d ailleurs, et le sujet m interesse
Quelqu un peut il m indiquer quelle est l origine du "C" placé au début d une portée à 4 temps?
merci

philippe



preas

1 photo
#
C'est tout simplement une convention d'écriture..de même que les C barrés

#
C'est juste preas, mais c'est vrai qu'il serait intéressant de savoir d'où vient ce C. je n'en sais absolument rien et je vais essayer de me renseigner...

pascal17

Petit causeur
Jeune tabber
Petit Downloader
11 photos
Membre VIP
50 messages
Modérateur
#
il serait effectivement tres interressant de connaitre l'origine...
pour quoi ce C? ou ce C barré...

en attendant:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Chiffrage_de_la_mesure

#
j avais commencé apr wikipedia mais sans avoir de réponse,
ça doit remonter à très très loin....
clef-treble

#
Voici ce que j'ai trouvé :

"L’histoire du mot rythme dans la langue française débute vers 1370. On rencontre à cette date le nom féminin rime auquel quelques traducteurs appliquent l’idée de cadence phonique.

D’abord orthographié rithme en 1512 et du genre féminin, il désigne la rythmique. Vers 1550, il reçoit le genre masculin (à cette époque il arrive souvent qu’un mot change de genre). Employé au sens et à la place de rime, il [le mot rythme] rejoint aussi le mot vers ou poésie impliquant alors un mouvement musical à la phrase.

Deux rythmes fondamentaux gouvernent le monde en ce temps là. Le premier, parfait est ternaire et masculin ;

le second, imparfait, est binaire et féminin.

Le rythme parfait est figuré par un cercle, représentation symbolique d’un centre qui, dans toutes les civilisations traditionnelles, revêt une perspective métaphysique. Bien plus tard, quand on écrira la mesure à quatre temps avec le signe C, il s’agira d’une mesure imparfaite car la lettre C représente un demi-cercle. on parle de mesure à C barré pour un deux temps -marché." dans

http://colinearcenciel.musicblog.fr/r8235/HISTOIRE-DE-LA-MUSIQUE/5/

Je n'insiste pas sur le fait que le rythme imparfait est féminin, nous avons l'habitude. En gros, il semble qu'à l'époque médiévale ce qui était ternaire était considéré comme parfait et ce qui était binaire comme imparfait.

J'ai alors essayé d'approfondir la musique et en particulier la notation médiévale. Et tout ce que je peux en dire actuellement, c'est que c'est EXTREMEMENT compliqué, bref je suis complètement larguée...mais, bon, je vais essayer de m'y replonger.

En tous cas merci immercurien pour cette très intéressante question.

#
Merci beaucoup pour cette superbe recherche maitre wink

david270281

Petit causeur
Jeune tabber
76 messages
#
C'est clair! Merci Cybermamie

Je préfère donc le rythme imparfait féminin! icon_cheesygrin

pascal17

Petit causeur
Jeune tabber
Petit Downloader
11 photos
Membre VIP
50 messages
Modérateur
#
merci Cybermamie!

superbes explications, j'adore.

merci bcp!

#
Je n'y suis pas pour grand'chose.

C'est vrai que je m'étais souvent interrogée à propos de ce C, mais je n'avais jamais trouvé d'explication claire et j'avais laissé tomber.

Cette fois-ci, j'ai cherché d'abord dans le "Dictionnaire de la Musique" chez Larousse. L'explication s'adressait probablement aux musicologues avertis et érudits, dont je ne suis pas, et j'ai juste compris que ça venait de la notation médiévale. Ca m'a aidée à rentrer les bons mots-clés pour trouver une explication claire sur le Net. wink

#
salut

j en ai parlé à mon prof de solfège , qui n est pas parfaitement convaincu,
je vois pas ce qui lui faut de plus hum

#
Quelle est son explication, à lui ? Peut-être en a-t-il une autre ?
wink

#
en fait, c est lui qui se posait la question depuis des années...
je me disais que j allais entamer des recherches, et grâce à toi, peut être qu il
s est senti vexé qu un débutant ait "trouvé" la réponse
Grâce a ton lien , on a un peu discuté mysoginie dans la musique, pourquoi il n y avait
pas, il n y a pas si longtemps que ça, de femmes dans les orchestres..
Superstitions, religions, métaphysique....
c est interessant de connaître l origine de tout cela

#
Les femmes ont longtemps été exclues de toutes les formes d'art et surtout de tout ce qui avait un rapport avec la création. Comme si, par là, les hommes voulaient les punir d'être capables de donner la vie, ce qu'eux ne peuvent pas faire. Quand elles avaient du talent, elles se faisaient "piquer" leurs créations par leur frère, leur mari etc.

On peut comprendre que la plupart des femmes ne puissent pas être déménageurs (-geuses), on ne comprend pas pourquoi elles ne pourraient pas être chef(taine?) d'orchestre, or il n'y a que très peu de femmes chef d'orchestre. J'ai eu la chance de voir Laurence Equilbey diriger la chorale Accentus et c'est superbe. On dirait que la musique jaillit du bout de ses doigts.

A vous, la jeune génération, de faire disparaître toute forme de ségrégation, qu'elle soit liée au sexe ou à la couleur de la peau. On peut être sûr que ce genre de ségrégation a étouffé dans l'oeuf de vrais talents restés méconnus.

Ca n'a plus rien à voir avec ton sujet, immercurien, mais ça fait du bien de le dire. wink

Tu as raison, les rapports en particulier entre religion et musique sont très intéressants. Le pouvoir religieux autorisait la musique, alors que d'autres formes d'art comme le théâtre ont longtemps été rejetées, mais en édictant des règles extrèmement strictes .


nouveau message Répondre Recherche


plan Plan du Forum Solfège||Tags : temps, raison, septembre, heure, par, semaine, depuis, mesure, bonjour