Retrouver la gamme d'un morceau


nouveau message Répondre
Recherche

#
Bonjour,
J'ai un petit problème pour retrouver de quelle gamme est issu tel ou tel morceau de musique...
Certes, je remarque que ce morceau se limite à certaines notes, issue d'une même gamme... Prenons pour exemple un morceau ou il n'y a aucune note dièse ou bémol ! Je pourrai en déduire que c'est un morceau en Do majeur... Or, d'auters gammes, différentes, utilisent exactement les mêmes notes... tel que la gamme de La mineur, la gamme de Ré en mode de Ré, etc...
Donc j'aimerai juste savoir comment faire la distinction entre ces différentes gammes ! je sais qu'un morceau commence et finis souvent par la fondamentale de la gamme... Mais il y a une marge d'erreur, est-ce qu'il y a un moyen exact de savoir dans quelle gamme ets joué le morceau ?

Merci !



#
Salut yagachi !! icon_cheesygrin En fait c'est pas très compliqué !! hum Quoique !! icon_redface Il faut juste connaitre toutes les gammes par degré dans toutes les tonalités par coeur, endesaccord1 ou, si tu ne les connais pas se reporter à ces cours que j'avais posté en 2006 :
http://www.partoch.com/cours/cours_guitare,171,Harmonisation+des+gammes+diatoniq...
http://www.partoch.com/cours/cours_guitare,172,Harmonisation+des+gammes+mineures...
Ce qu'il faut voir, c'est quels sont les accords sur lesquels est joué le morceau.
Exemple : Si le morceau utilise Lam7, Rém7, Sol7, FaM7, DoM7, on peut en déduire que le morceau est en Do Majeur ou en La Mineur naturel vu que tous les accords (Degrés) appartiennent à ces gammes.
La même chose en Sol ou en Mim serait : Mim7, Lam7, Ré7, DoM7, SolM7.
Et en Mib ou Dom : Dom7, Fam7, Sib7, LabM7, MibM7.
Pourquoi j'associe une gamme (tonalité) mineure naturelle à une gamme (Tonalité) majeure ??
Simplement parce-qu'une gamme mineure naturelle est toujours le sixième degré d'une gamme majeure et utilise les mêmes notes.
Exemple : pour Do et Lam : Do, Ré, Mi, Fa, Sol, La, Si, Do est la gamme de Do et La, Si, Do, Ré, Mi, Fa, Sol, La est la gamme de Lam naturelle. Ce sont les même notes. Et le La est bien la sixième note de la gamme majeure de Do, c'est pareil pour Mim et Sol ou pour Dom et Mib ; si, si, vérifie !!
Ceci est vrai pour toutes les tonalités. icon_cheesygrin

Je m'arrête là dans mon explication pour ce soir, car ça fait déjà pas mal de boulot à faire et de choses à ingérer et à digérer. Il y a evidemment des exceptions et d'autres particularités que je pourrai t'expliquer ultérieurement. Si tu as des questions, pose les, je te répondrai !! smile_cool
FreeChet. smiley-guitar

#
Merci ! Je vais regarder tes liens et essayer de comprendre tout ça icon_cheesygrin.


 Citation :
Simplement parce-qu'une gamme mineure naturelle est toujours le sixième degré d'une gamme majeure et utilise les mêmes notes.


Ca je sais icon_cheesygrin. mais ce que je ne comprend pas vraiment c'est comment savoir que c'est du do majeur plutot que du la mineur (ou l'inverse wink ), mais je pense que je vais trouver des explications dans les liens que tu m'as passé ! ^^

Merci wink


#
Salut !

Si le morceau n'a pas de # ni b à l'armure, y'a plus qu'une chance sur 2 : do majeur ou la mineur. Les modes de do, pour ainsi dire, ca compte pour du beurre. Chuis pas bien sûr de comprendre le modal, mais on ne se pose plus vraiment la question des gammes ou des tonalités. C'est un autre mode de raisonnement.

Pour distinguer le do majeur du lamineur, on dit souvent que le majeur est gai et majestueux, et que le mineur est triste et mélancolique. C'est pas toujours vrai, mais ca fait un repère.

#
les autres modes que majeur/mineu sont de plus en plus utilisé de nos jours (exemple: métal progressif). Ils ne le sont certes pas autant que majeur/mineur, mais ils sont à prendre en compte maintenant. (il me semble que jusqu'au XIX sièce, ils n'étaient pas utilisés en musique classique...)

Donc si il n'y a pas de dièse à l'armure, il est également possible que le morceau soit en gamme de ré mode de ré, gamme de mi mode de mi, etc...

Merci à toi !
@+


#
J'ai pas la moindre idée de ce que pourrait être le métal progressif, mais le modal, c'est souvent assez flagrant : accord statique, peu d'accords sans tonalité apparente, notes caractéristiques, etc...

D'ailleurs, pour les accrocs des gammes, on peut toujours voir les modes comme des gammes. Finalement, le ré dorien, c'est une gamme de ré mineur, ou une penta avec une sixte et une neuvième en plus... Le mixo, c'est du majeur dont on a changé la septième... Mais ça ne correspond plus à une tonalité.

Même si la frontière n'est pas toujours franche, modal/tonal, c'est deux mondes à mon avis.

#
yagachi a écrit :
les autres modes que majeur/mineu sont de plus en plus utilisé de nos jours (exemple: métal progressif). Ils ne le sont certes pas autant que majeur/mineur, mais ils sont à prendre en compte maintenant. (il me semble que jusqu'au XIX sièce, ils n'étaient pas utilisés en musique classique...)

Merci à toi !
@+


La musique modale existe depuis bien avant le XIX° siècle. Les modes dits naturels, repris en particulier par le jazz (avant le métal progressif, comme omp, j'ignore ce que c'est...), existaient déjà au Moyen Age et à la Renaissance. On appelle d'ailleurs "modes ecclésiastiques" les modes de la gamme majeure : ionien, dorien etc, en référence à leur utilisation dans la musique de plain-chant.. Ces "modes" ont été ensuite un peu abandonnés, jusqu'à leur reprise à la fin du XIX°.

#
Ah je ne savais pas qu'ils avaient été utilisé au moyen age et à la renaissance !
Je n'ai pas une très grande connaissance de ces époques en musique... Notamment pour le moyen-age !
Le métal progressif est un style musical qui respecte certaines règles d'harmonie et de solfège, mais qui justement, tout en respectant ces règles, utilise des éléments peu conventionnels (différents modes, des signatures rythmiques étranges, qui changent fréquement, etc...).

Merci à vous deux wink.


nouveau message Répondre Recherche


plan Plan du Forum Solfège||Tags : morceau, gamme, tel, notes, retrouver, savoir, quelle, gammes, differentes