question de gros bleu sur les triolets

close
FILTRES DE LA RECHERCHE

Bonjour à tous, ô grand sachems du solfège maitre

j'ai un peu (beaucoup) honte, mais voilà ma question :


quand je travaille un morceau, et qu'il y a tout à coup un triolet, comment dois je l'apréhender ?

supposons que le temps à la noire soit 50, donc celui à la croche est à 100.

et donc je suppose que celui du triolet est à 150, c'est bien ça ???

Merci d'avance d'accorder de votre précieux temps pour répondre à ma si petite question maitre

pour un temps tu en joue 3 tu le chante le rythme d'abord puis a^res tu le joue

denis-px

God of Partoch
Petit tabber
1 photo
15422 messages
Modérateur
le principe de triolet c'est d'intercaler du ternaire dans le binaire en fait

image du forum
la musique c'est comme l'amour seul c'est bien à plusieurs c'est mieux !
image du forum
Entièrement d'accord avec matre. Mettre le métronome à 150, c'est carrément insupportable, même à 100. Il faut donc s'entraîner à mettre le tic du métronome à la noire et apprendre à caser les croches ou les triolets. Ca peut se faire en chantant ou en frappant sur la table par exemple. On peut frapper les temps avec la main gauche (sur le tic du métronome) et frapper les croches ou les triolets avec la droite.

ok merci, je suis fixé maintenant.

par contre je viens de tester le métronome à 150, c'est pas insuportable du tout hum


les temps sont battus à 150, et tous les trois temps ça fait -ting- pour marquer la noire,
donc : ting tac tac ting tac tac ting tac tac


je suis même monté à 240, pour avoir un 80 à la noire, mais pas plus mon métronome ne le pouvait pas lol

je suis content, maintenant j'ai plus besoin (après une demie heure au métronome) de le mettre à fond, je mets le métronome à 90 et le triolet passe tout seul.

donc perso je trouve que c'est une méthode fructueuse (je trouve ça galère de frapper sur une table en contant...)

Adrienovitch, le truc, justement, est de ne pas compter mais de sentir dans ton corps 1,2,3 ou 1,2 , comme le font les batteurs. Quand tu joues du clavier, il faut sentir le rythme. Si tu mets ton métronome à 240 (!!!), tu ne sens rien ! Quand tu travailles un morceau, c'est important avant de te lancer sur le clavier, de mettre dans ta peau le rythme du morceau : temps forts, temps faibles, contre-temps etc. Et ça, si tu mets un tic du métronome sur chaque croche, tu ne peux pas le sentir et moi, un métronome lancé à pleine vitesse, je trouve ça insupportable. Je te donnais le truc de frapper sur la table ou sur une paire de bongos, parce que c'est ce que j'ai utilisé, mais chacun son truc ! wink

denis-px
denis-px a écrit :
le principe de triolet c'est d'intercaler du ternaire dans le binaire en fait


Ce qui est très drôle ( violent2 ), ce sont des triolets de croches à la main droite et des croches à la main gauche ou vice-versa. Ca donne une mélodie "boîteuse" très agréable, mais ça demande un certain entraînement et là, le métronome, il faut le mettre à la noire, parce que un métronome pour les triolets et un pour les croches, ça complique un peu les choses...D'où l'intérêt de s'entraîner sur une table ou sur des bongos.

je comprend bien ce que tu veux dire cybermamie, mais c'est juste le temps de bosser un passage, après je répète avec simplement le métronome à la noire.

enfin je me suis inspiré d'un ami à qui le prof explique que pour jouer en ternaire il faut compter (1-2-3 1-2-3 etc.) sur chaque temps...

mais pour ce qui est de sentir le tempo, j'y arrive, mais pas forcément au premier coup. avant de faire un morceau il faut que je tape sur une note le tempo, les croches, et éventuellement maintenant les triolets, ensuite c'est parti. et après quand j'augmente la vitesse du métronome, le tout suit naturellement.

en tout cas sur le coup ça peut sembler fastidieux, mais quelle satisfaction quand ça passe ! bump

Le fait de compter, ça aide vraiment pour des passages difficiles où tu as dans la même mesure des croches, des doubles-croches ou un silence sur le temps et une croche à contre-temps. Au début, on compte 1, 2,3,4 et même 1et2et3et4, ce qui permet de placer les croches, par exemple dans une mesure à quatre temps. Mais on ne le fait pas sur tout le morceau, seulement sur les passages difficiles, jusqu'à ce qu'on ait le rythme dans la peau. Après ce n'est plus utile.

C'est vrai que quand on a surmonté un passage difficile, grâce à son travail, c'est une grande satisfaction (et pas seulement en musique !) et on a le droit d'être fier de soi !

Bonne continuation, adrienovitch !

adrienovich a écrit :
ok merci, je suis fixé maintenant.



donc : ting tac tac ting tac tac ting tac tac


donc perso je trouve que c'est une méthode fructueuse (je trouve ça galère de frapper sur une table en contant...)


surtout ne pas faire sa

le metronome c'est a la noire et pas autre chose sinon sans le tic yac tac tu n'y arrivera jamais

merci à tous pour vos encouragements et conseils

A+




>> Plan du Forum Solfège | suivi de la discussion | Tags : question, temps, donc, celui, triolet, tout, morceau, travaille, quand



+