Café Littéraire ;)

close
FILTRES DE LA RECHERCHE

Mine de rien ca marche bien le café litteraire !

Sinon , j'avais lu que Cioran etait justement très critiqué pour le faut qu'il ait écrit toute sa vie en faveur du suicide et de la simplicité pour finalement vivre dans le luxe au contact de ses amis parisiens ...

j'ai fini Bravo Two Zero d'Andy McNab, récit autobiographique d'un gars prisonnier pendant la guerre du Golfe, un bouquin qui a fait pas mal parler de lui, récit sans fioritures d'une guerre brutale, absurde, tres derangeant wink

là je lis "les deferlantes" de Claudie Gallay, j'adore tout simplement love

sinon je relis regulièrement "le prince des marées" de Pat Conroy, un bouquin bourré d'émotions, de larmes, de drames et de fou rire, un bouquin qui donne envie de croire que le meilleur reste à venir malgré les blessures du passé wink

deutycestmoi

Artiste en devenir
507 messages
corey-le-bourrin a écrit :

je vais aussi pas tarder a commencer "Eloge de l'ombre" de Junichirô Tanizaki (waa le nom) une sorte de traité sur l'architecture, avec toute la finesse et la poésie dont on sait capable des architectes japonais !


j'adore Tanizaki, c'est un des plus beaux auteurs japonais, et Eloge de l'Ombre est loin d'etre le moins bon
la Clef est marrant, c'est plus ou moins un roman épistolaire ou un mari et sa femme écrivent dans leurs journaux intimes respectifs des choses qui concernent l'autre; un peu pervers en fin de compt, mais marrant
La Mère du général Shigemoto est vraiment cool aussi

mais il ne remplace pas Kawabata avec Belle des Neiges, ou encore Haruki Murakami, avec tous ses romans (bon dieu, je ne m'en remetrais jamais de ce type)

bref; j'adore la littérature japonaise

deutycestmoi

Artiste en devenir
507 messages
[quote='lilith71'] Il y a un livre que j'ai beaucoup aimé c'est " le journal du séducteur " de Sören Kierkegaard , un philosophe Danois qui s'inspire de sa jeunesse et de ses expériences sentimentales ; pour ceux qui aiment engendrer le comportement des autres
quote]

c'est clair qu'il a vraiment une grande classe wink ce Soren

spylee

God of Partoch
1 photo
6894 messages
je sais pas quoi lire vous avez des idées ?

sakatrapo

God of Partoch
7 photos
25767 messages
aujourd'hui c'est la bio de Brunehilde, reine des Francs : on ne s'ennuyait pas chez les Mérovingiens!

spylee
spylee a écrit :
je sais pas quoi lire vous avez des idées ?


ba tout ce qui te tombe sous la main ! Commence par la bible icon_cheesygrin ou par le plus interdit "Mein Kampf" ...

spylee

God of Partoch
1 photo
6894 messages
j'ai lu tous les lirede chez moi
de oui oui a la plage jusqu'au planche anatomique !

koyaanisqatsi57

Pilier de Forum
Tabber motivé
1 photo
1386 messages
jean teulé : le magasin des suicides.

un court et excellent roman avec une morale dont j'ai autant adhéré qu'à la plume ... de teulé, quoi ! ^^

omp a écrit :

 Citation :
Un peu réducteur ou provocateur, non ?


Moi je joue le jeu hein ! icon_cheesygrin :

Citation
Les critiques se doivent d'êtres constructives ou dans l'objet d'amener un débat.



Moi aussi, je joue le jeu chanteur Voici quelques vers d'un sonnet du XIX°(Spleen), comme dit l'ami omp :

Je suis un cimetière abhorré de la lune,
Où comme des remords, se traînent de longs vers
Qui s'acharnent toujours sur mes morts les plus chers
...
Rien n'égale en longueur les boiteuses journées,
Quand sous les lourds flocons des neigeuses années
L'ennui, fruit de la morne incuriosité,
Prend les proportions de l'immortalité.

Voilà, ma critique fut constructive, les vers de Baudelaire suffisent à démontrer que ses poèmes sont autre chose que des sonnets un peu précieux !

Mais je suis sûre qu'omp espérait que l'un d'entre nous sortirait de ses gonds, il a réussi parce qu'on ne touche pas à Baudelaire devant moi. C'est sacré !

omp

spylee
spylee a écrit :
je sais pas quoi lire vous avez des idées ?


Ben ca dépend, t'aimes quoi ?


Ouaip, Cioran prone le suicide dans ces écrits mais pas par la parole. C'est d'autant plus paradoxal que c'est un lecteur de Nietzche, celui qui disait que le philosophe devait montrer l'exemple... Il a cette réputation de type gai et avenant aussi oui. Par contre pour le luxe, je crois pas. Il fréquentait les beaux quartiers mais vivait sans le sou. Mais j'dis ça, chuis sur de rien...


Sinon spylee, pour des idées, au pif, faut lire Ahmadou Kourouma ! love C'est un auteur malinké, je suis pas sur de sa nationalité, mais en le lisant, on apprend à relativiser la notrion de nationalité en Afrique de l'ouest... Il est malinké ! Le style est très travaillé, j'trouve sa plume très proche de celle d'un Celine par exemple, le travail sur les deux langues est très fin ! Lui, vraiment, j'adooooore !
Allah n'est pas obligé se dévore ! Ca met mal à l'aise aussi d'ailleurs, mais tous mettent un peu mal à l'aise. J'ai un peu moins aimé Monnè outrages et défis. Et mon préféré reste le soleil des indépendances. Je sais pas s'il en a écrit d'autres, en tout cas j'les ai pas lus.

En plus leger, et plus rigolo, y'a Moi, Tituba, sorcière, noire de Salem. Le titre, ben c'est calqué sur le celèbre "Moi, Chrisitane F., ..." C'est un vai-faux roman historique. Ca se passe dans un contexte de chasse aux sorcières dans l'Amérique puritaine. Et Tituba, en plus d'être noire donc déjà mal barrée, c'est peut-être VRAIMENT une sorcière. C'est bien fichu, plein de références historiques et de clins d'oeil !

D'ailleurs ceux qu'ont aimé l'Etranger, faut absolument lire Nedjma de Kateb Yacine. Ceux qu'ont aimé Salamboo ou les bouquins de Pierre Loti faut lire Feraoun, ou les auteurs turcs... C'est pas mal de voir la même chose de l'autre coté de la barrière ! Ca a tendance a les détruire, les barrières.

omp

Hey mum ! Pas vu ton message !


 Citation :
Baudelaire devant moi. C'est sacré !


Ben voilà, le but n'était pas du tout de te faire sortir de tes gonds, mais désacraliser, ca me va !

Les quatre spleen sont tous plus sublimes les uns que les autres. Le quatrième "Quand le ciel bas et lourd...", c'est l'apothéose. Y'a quelques autres poèmes à côté desquelles il ne faut surtout pas passer. A une passante (la rue assourdissante autour de moi hurlait... un éclair, puis la nuit, fugitive beauté... O toi que j'eusse aimé, o toi qui le savais" maitre maitre maitre La cloche fêlée aussi, et la chevelure... Bref, plein d'autres.

Oui mais voilà, ce qui fait très probablement qu'on a retenu les Fleurs du mal dans les anthologies de littérature dans la catégorie "sonnets du XIX", c'est d'abord qu'il fallait bien en choisir un, et aussi parce que celui là a fait particulièrement parler de lui. Les fleurs du mal, c'est un procès légendaire ! Et pour piquer le mot à Aragon, "l'art, c'est le scandale" ! Hernani, Madame Bovary, ou Delacroix, ils ont aussi fait scandale ! On les a retenu plus facilement que d'autres...

C'est aussi que je trouve que ces fleurs du mal fait un peu d'ombre à la foultitude de poètes et de sonnets du XIXè. C'est un période de "réhabilitation" des auteurs de la pléiade, et donc une période de redécouverte du sonnet. Tous en ont faits, et de très grands, Gautier, Mallarmé, Rimbaud... Oui, mais les fleurs de mal, c'est sacré !

Et même que j'pourrais penser qu'il fait de l'ombre aux petits poèmes en prose, souvent ignoré, et même par les critiques littéraires...

bigbass

God of Partoch
8083 messages
De Baudelaire, encore :

La servante au grand coeur dont vous étiez jalouse,
Et qui dort son sommeil sous une humble pelouse,
Nous devrions pourtant lui porter quelques fleurs.
Les morts, les pauvres morts, ont de grandes douleurs,
Et quand octobre souffle, émondeur des vieux arbres,
Son vent mélancolique à l'entour de leurs marbres.

Certes, ils doivent trouver les vivants bien ingrats,
A dormir, comme ils font, chaudement dans leurs draps,
Tandis que, dévorés de noires songeries,
Sans compagnon de lit, sans bonnes causeries,
Vieux squelettes gelés travaillés par le ver,
Ils sentent s'égoutter les neiges de l'hiver.

Et le siècle couler, sans qu'amis ni famille
Remplacent les lambeaux qui pendent à leur grille.

Lorsque la bûche siffle et chante, si le soir,
Calme, dans le fauteuil, je la voyais s'asseoir,
Si, par une nuit bleue et froide de décembre,
Je la trouvais tapie en un coin de ma chambre,
Grave, et venant du fond de son lit éternel
Couver l'enfant grandi de son oeil maternel.

Que pourrais-je répondre à cette âme pieuse,
Voyant tomber des pleurs de sa paupière creuse?


maitre maitre maitre maitre maitre

P.S. Si vous avez l'occasion, écoutez Baudelaire interprété par Léo Ferré.

Je suis d'accord avec toi, omp, et c'est valable dans tous les arts, comme finalement dans beaucoup de domaines, on connait quelques poètes, quelques musiciens, quelques peintres, quelques chercheurs, quelques architectes etc qui cachent tous les autres aussi talentueux qu'eux-mêmes. C'est comme ça, la chance, le fait d'arriver au bon moment, d'avoir une personnalité "médiatique"...

Il n'empêche que Baudelaire est un très grand poète que j'ai découvert avec passion dans mon adolescence. Je ne sais pas si les ados d'aujourd'hui lisent encore ses poèmes ou si ce ne sont pour eux que des corvées scolaires - quoique tu n'es pas bien vieux omp, tu apprécies et c'est rassurant.

Je lance donc un appel solennel à notre belle jeunesse : "Lisez la servante au grand coeur, que bigbass a eu la très bonne idée de copier pour nous. Achetez un recueil des fleurs du mal, ne vous contentez surtout pas des morceaux choisis des bouquins scolaires et, comme le conseille Big, faites-vous offrir les CD des poèmes de Baudelaire et Rimbaud mis en musique par Ferré, c'est du très grand art."
http://www.youtube.com/watch?v=dHnIak7l3o8 http://www.youtube.com/watch?v=UNqtpZLXdYY

bigbass

God of Partoch
8083 messages
Le Baudelaire/Ferré est dispo sur Jiwa : http://www.jiwa.fm/#album/128780




>> Plan du Bienvenue au PUB !! | suivi de la discussion | Tags : tout, litt, merciii, allez-, avez-, lisez-, claviers, alors, partoch



+