Notes de passage...


nouveau message Répondre
Recherche

#
J'ai remarqué depuis un certain temps que je sentais physiquement quelque chose au passage Fa->Fa#->Sol, je sentais une sorte de passage, j'avais l'impression de passer autrement la note. micro Et en plus quand j'écoutais des voix d'opéra effectuées ce passage j'entendais une différence dans leurs voix, c'est assez bizarre à expliquer. smile

Et il y a quelques jours je suis tombé sur une émission où Roberto Alagna expliquait que la voix de ténor n'était pas naturelle et qu'il existait des "notes de passage" qui sont Mi, Fa, sol (enfin c'est ce qu'il raconte dans son explication icon_redface ) et il dit que pour aller plus haut, on a été obligé de trouver une autre technique. Il parle pour effectuer ce passage d'une sorte de blocage et il dit qu'il "couvre" sa voix. hum micro
Ca confirmerait mon ressenti auditif icon_redface .
Pourrait-on m'expliquer ce phénomène et à quoi c'est dû ? icon_redface



#
Le phénomène de couverture consiste en plusieurs points d'actions :

- un soulèvement du voile du palais
- un écartement des piliers du palais
- un abaissement de la langue
- un assombrissement des voyelles
- une plus grande élision des consonnes
- un abaissement du larynx

Permettant ainsi d'obtenir de plus amples aigus sans se faire mal, et en gardant un son très esthétique.

Néanmoins, si tu veux vraiment travailler ton passage, je te conseille de t'orienter vers la voix mixte.

#
Oula un peu trop technique comme description ! hum

La voix "mixte" c'est quoi ??

#
La voix mixte, c'est un registre résonantiel qui permet de faire la liaison de ton mécanisme lourd à ton mécanisme léger (ou de ta voix de poitrine à ta voix de tête si tu préfères) sans que le passage entre les deux s'entende.

#
kevin mclehann a écrit :
La voix mixte, c'est un registre résonantiel qui permet de faire la liaison de ton mécanisme lourd à ton mécanisme léger (ou de ta voix de poitrine à ta voix de tête si tu préfères) sans que le passage entre les deux s'entende.


hum Une différence qui s'entend pas ? hum

Et à quoi c'est dû ces notes de passage physiquement ? On a des limites "simples" ?

#
En fait, la différence entre ton mécanisme lourd et léger existe parce que ces deux registres sont ce qu'on appelle des "registres laryngés", c'est à dire qu'ils emploient une certaine configuration et utilisation de ton larynx, et plus précisémment de tes cordes vocales. Je ne vais pas t'expliquer en profondeur le fonctionnement de ton muscle vocal pour les deux mécanismes, parce que c'est un peu long, et que ça n'avancera pas à grand chose. Mais ce qui est à savoir, c'est que ton larynx fonctionne différemment selon le mode sur lequel tu es.

La voix mixte, c'est un registre résonantiel, ce qui signifie qu'il ne modifie pas la configuration interne de ton larynx, mais seulement celle de tes résonateurs. En vérité, la voix mixte n'est qu'un cammouflage audio afin de faire disparaître la césure entre les deux mécanismes pour donner l'illusion qu'il n'en existe qu'un seul. Là, c'est pareil, je ne vais pas rentrer en profondeur dans les détails de cette "voix". Car cela met en jeu des fondements physiques et acoustiques qui ne permettent pas forcément d'éclairer la situation.

Sinon pour répondre, oui, nous avons des limites. C'est normal. Lorsque ta tension laryngée est au maximum, que tu ne peux pas monter plus haut, cela te crée une limite. Et par réflexe, tu bascules de mécanisme (au sens propre comme au sens figuré !) et tu passes en voix de tête. Mais avec du travail, tu peux étendre ton mécanisme lourd vers le haut, et ton mécanisme léger vers le bas, afin de créer une zone couverte par tes deux voix. Et c'est sur cette zone couverte que tu peux apprendre à jongler, d'un mécanisme à l'autre, afin de passer de ta voix de poitrine à celle de tête relativement tôt si tu sais que sur la suite de ta phrase, tu vas continuer à monter. Cela évitera d'entendre la brutalité du changement de mode. Ce n'est pas la voix mixte à proprement parlé, mais c'est un moyen de cammouflage efficace également.

#
kevin mclehann a écrit :
En fait, la différence entre ton mécanisme lourd et léger existe parce que ces deux registres sont ce qu'on appelle des "registres laryngés", c'est à dire qu'ils emploient une certaine configuration et utilisation de ton larynx, et plus précisémment de tes cordes vocales. Je ne vais pas t'expliquer en profondeur le fonctionnement de ton muscle vocal pour les deux mécanismes, parce que c'est un peu long, et que ça n'avancera pas à grand chose. Mais ce qui est à savoir, c'est que ton larynx fonctionne différemment selon le mode sur lequel tu es.


çe je le comprends bien. icon_redface


kevin mclehann a écrit :
La voix mixte, c'est un registre résonantiel, ce qui signifie qu'il ne modifie pas la configuration interne de ton larynx, mais seulement celle de tes résonateurs. En vérité, la voix mixte n'est qu'un cammouflage audio afin de faire disparaître la césure entre les deux mécanismes pour donner l'illusion qu'il n'en existe qu'un seul. Là, c'est pareil, je ne vais pas rentrer en profondeur dans les détails de cette "voix". Car cela met en jeu des fondements physiques et acoustiques qui ne permettent pas forcément d'éclairer la situation.


D'accord! wink


kevin mclehann a écrit :
Sinon pour répondre, oui, nous avons des limites. C'est normal. Lorsque ta tension laryngée est au maximum, que tu ne peux pas monter plus haut, cela te crée une limite. Et par réflexe, tu bascules de mécanisme (au sens propre comme au sens figuré !) et tu passes en voix de tête. Mais avec du travail, tu peux étendre ton mécanisme lourd vers le haut, et ton mécanisme léger vers le bas, afin de créer une zone couverte par tes deux voix. Et c'est sur cette zone couverte que tu peux apprendre à jongler, d'un mécanisme à l'autre, afin de passer de ta voix de poitrine à celle de tête relativement tôt si tu sais que sur la suite de ta phrase, tu vas continuer à monter. Cela évitera d'entendre la brutalité du changement de mode. Ce n'est pas la voix mixte à proprement parlé, mais c'est un moyen de cammouflage efficace également.



Oui je vois.
Perso je remarque que je descends assez bas en mécanisme léger, mais je ne vais pas très haut. Et effectivement j'arrive à jouer de temps en temps sur ce passage. icon_redface (enfin je crois!)

Et pour les notes au-dessus du contre-ut, qu'en est-il ? Les ténors utilisent-ils "une sur couverture" de la voix pour monter aussi haut ?

#
Lol ! Il ne faut pas oublier que tes aptitudes naturelles entrent en jeu pour 70% de ta voix future bravo Alors une couverture ne t'offrira pas une octave de voix. Il te permettra en revanche d'embellir tes aigus déjà acquis wink

#
Oui je comprends (malheureusement! sad )!

Mais ce que je voulais dire c'est : est-ce que pour les très hautes notes la technique de "couverture" est différente ?

#
kevin mclehann a écrit :
Il ne faut pas oublier que tes aptitudes naturelles entrent en jeu pour 70% de ta voix future

il y a des statistiques là-dessus ? ça m'intéresserait de voir ça ...

#
Décidément, le topic "chant" est de loin le plus technique et le plus sérieux. Il manque plus que Fred et notre jeune ami rasta (dont j'ai oublié le pseudo) et on est parti pour des posts au jargon à la fois incompréhensible et poétique icon_cheesygrin

#
Sangoben > Non, cela ne change pas. Sauf que sur les aigus extrêmes, il devient très difficile d'appliquer la couverture. Mais l'emploi, l'utilité et la manière de l'appliquer restent identiques.

Emji > Malheureusement, aucune véritable enquête n'a été faite à ce sujet. C'est une question de généralité. Si tu as à l'origine une voix de baryton, ne crois pas devenir sopraniste si ta voix ne s'y prête déjà pas de manière naturelle ! Tu pourras au mieux t'étendre sur le registre de ténor. C'est cela que j'entend par mes fameux 70% (et aussi par mon expérience personnelle en tant que chanteur et enseignant. A enseigner, on en apprend beaucoup.)

Bigbass > Tant que c'est poétique, c'est agréable à lire ^.^

#
kevin mclehann a écrit :
Sangoben > Non, cela ne change pas. Sauf que sur les aigus extrêmes, il devient très difficile d'appliquer la couverture. Mais l'emploi, l'utilité et la manière de l'appliquer restent identiques.


Ok ça marche ! wink


kevin mclehann a écrit :
A enseigner, on en apprend beaucoup.


Tout à fait ! bravo


nouveau message Répondre Recherche


Répondre à cette discussion >>

plan Plan du Forum Chant||Tags : passage, voix, notes, dit, des, plus, sentais, sorte, expliquer