Pour ou contre les blocus et les grèves ?? exprimez vous

close
FILTRES DE LA RECHERCHE

Voilà,

Comme certains le savent, je suis jeune prof (22ans)
Cette semaine, je n'ai pas pu faire cours faute d'élèves, je sait que le droit de grève est sacré, et qu'il peut etre une solution pour se faire entendre, mais je sais aussi, de par mon experience de prof ET d'ancien élève, que la grève et les blocus, c'est une bonne excuse pour pas aller en cours...

Bref je m'inquiète pour mes élèves qui se rendent pas compte qu'ils ont un bac à la fin de l'année et que la révolte et les batailles de rues c'est bien marrant, mais c'est pas en foirant ses études qu'on lutte contre la précarité...

Et que s'ils s'étaient inscrits sur les listes de vote ou qu'ils s'étaient un peu plus impliqués dans la vie de leur société plutot que de gueuler tout le temps "nique la police" ou "je baise la france jusqu'à ce qu'elle m'aime", et ben on n'en serait pas là...

Voilà, lachez vous sur le sujet.

PS : Je suis CONTRE le CPE, de toute façon ce n'est pas le sujet de ce topic...

magiclem007

God of Partoch
4 photos
10951 messages
je me prend en exemple je suis contre le cpe mais j'ai tellement de retard dans mon programme scolaire qu'il va etre tres difficile pour moi d'avoir mon diplome, les manifs ok mais mon diplome d'abord sad si seulement j'avais toutes les chances de le reussir facilement j'y serais allé...manifester (j'en ai fait deux quand meme)

et si je vois que je suis seul en cours et que le prof ne peut pas assurer les cours je reste chez moi et je revise...

fan-de-soad

God of Partoch
1 photo
11942 messages
bah moi je suis pour les greves, mais les greves libres, c'est a dire que ceux qui veulent allez au lycée (oui y'en a lol) peuvent y aller
mais je suis pour des greves sans violence, y'a eu une experience par chez moi, ou les gens de mon lycée on vandaliser un autre lycée pour se faire entendre et pour "delirer", consequence: mauvaise pub dans les journaux pour nous, et puis mon profs d'ecjs nous a dit par son experience que ce n'est pas en vandalisant qu'on obtient ce qu'on veut alors bon voila

Salut,

tu as probablement raison dans le fait que beaucoup d'élèves "utilisent" les manifs pour simplement pouvoir rater les cours.

Quand j'étais au lycée, il y a eu les grandes manifs suite aux réformes qu'Allègre voulait mettre en place. C'était mon année de première si je me souviens bien, et je dois dire que parfois j'étais bien contente de ne pas aller en cours, et pourtant il y avait le bac de français à la fin de l'année.

Cependant, je pense que ce n'est pas nécessairement très grave que les lycéens manquent plusieurs jours de cours, même s'ils le font parfois pour de mauvaises raisons. Même en admettant que ça ait une légère influence sur leurs résultats, je ne crois pas que ça ait beaucoup d'importance pour la suite de leurs études à savoir s'ils réussiront ou pas.

Il est vrai qu'il serait préférable peut-être qu'ils trouvent d'autres moyens d'expression, mais ce n'est pas à la portée de tout le monde. Il est bien plus facile d'aller crier dans les rues plutôt que d'essayer de faire partie d'une association ou autres. Et ça peut se comprendre.

Il est peut-être possible de voir ça comme un premier pas dans la prise de conscience de sa propre responsabilité politique.

Et puis tu sais, je crois qu'à 17 ou 18 ans, on est encore très jeune...

Enfin je ne sais pas, je n'ai pas d'avis tranché, mais je ne pense pas que ce soit bien grave.

Bye smile_cool

ben moi j'suis en plein dedans en ce moment !
C'est sur que ça nous fais rater des cours, j'ai le bac à la fin de l'année, mais je pense qu'il est nécessaire de se faire entendre quand on juge qu'une chose est mauvaise pour son pays.
Si on ne faisait pas des actions telles que les blocus, et les manifestations, beaucoup de choses n'auraient pas eu lieu, et ne seraient pas acquises, comme par exemple la victoire de Front Populaire en 1936 ( il y a eu des manifestations énormes et des grèves a n'en plus finir ) et qui a aboutit sur les accords de matignon : semaines de 40 heures, congés payés, et d'autres avantages.
Je pense que meme si ces actions sont parfois discutables sur le plan de la légalité, c'est par là qu'il faut en passer parfois pour faire bouger un peu les choses.

Voilà mon opinion, et bien sur elle est surement discutable. Continuons le débat !!

deni_bar

Au Hit Parade
Petit tabber
1599 messages
widnes a écrit :
Cependant, je pense que ce n'est pas nécessairement très grave que les lycéens manquent plusieurs jours de cours, même s'ils le font parfois pour de mauvaises raisons. Même en admettant que ça ait une légère influence sur leurs résultats, je ne crois pas que ça ait beaucoup d'importance pour la suite de leurs études à savoir s'ils réussiront ou pas.
Et ben ça, c'est pas normal!
Je m'explique: j'ai toujours été étonné de voir qu'un diplôme obtenu en formation par alternance (entreprise-école) est préparé sur la même durée qu'en continu. A la fin: surprise! Les pourcentages de réussite sont aussi bons, voire parfois supérieurs! Y'a pas comme un problème, là? C'est pas vraiment le sujet, mais la dernière intervention m'y a fait pensé et je ne pouvais pas passer à côté. Ayant progressé dans les 2 types de formation, je peux vous dire que c'est vraiment, mais alors vraiment la glande quand on est en formation continue. Et en plus, au bout, on n'a toujours pas d'expérience....
Il y aurat certainement besoin d'une bonne réforme, mais là-aussi (et je retourne au sujet wink )dès qu'on essaye de bouger le moindre petit truc, ça descend gueuler dans la rue!

La grêve et les manifestations ont tendance à m'horripiler! A force de se plaindre (et c'est souvent les mêmes, d'ailleurs), on arrive à un status quo économique et politique. Le moindre changement: grêve.

L'occident connaît actuellement une situation économique pas vraiment favorable. Des pays émergents produisent des excellents produits à des tarifs impossibles pour nos usines. Et nous, au lieu de flipper et d'essayer de booster notre industrie, qu'est-ce qu'on fait? On gueule parce qu'on ne veut pas bosser trop, qu'on veut être payés plus cher et avoir encore plus d'avantages sociaux!
Imaginez un gamin à qui on cèderait tout (ça arrive, malheureusement). Il est certain qu'il risque de mal tourner, de devenir égoïste et irrascible!
Je sais, on va me dire que tout est pour les patrons, qu'ils s'enrichissent sur notre dos... Il faut quand-même se dire que ce sont ces mêmes dirigeants d'entreprise qui crééent la richesse du pays! Oh, je suis d'accord, il y a des gros gorets (passez-moi l'expression), mais lorsqu'on empêche des réformes allant dans le sens de l'essor des entreprises, on descend principalement (et j'insiste sur le fait que ce soient les premières touchées!) les petites entreprises! Les 35 heures, par exemple, n'ont pas fait trop de mal au grosses boîtes (ça a surtout augmenté les cadences!), mais, par contre, les artisans les ont senties passer!

Je me suis un peu égaré, j'ai aussi été certainement un peu trop catégorique, mais tous ces conflits sociaux pour des gens qui ne pensent qu'à leur petite personne, ça m'agace!
J'ai vraiment eu honte quand j'ai appris qu'on déterrait les pavés à Paris! Il se prennent pour des révolutionnaires ou quoi? La situation n'est vraiment pas la même qu'en 1968!
Plutôt que de crier "au loup" à chaque grosse réforme, on ne pourrait pas voir ce que ça donne avant?

PS: je ne suis ni pour, ni contre le CPE, je demande à voir ce que ça donne!

Is there anybody out there?
Qu'est-ce que tu regardes toi???
alcampe

God of Partoch
Grand Tabber
1 photo
17917 messages
je suis assez d'accord avec toi dans l'ensemble deni...
et je rajouterai une question : est-ce que tous ceux qui manifestent en ce moment savent EXACTEMENT ce que comprend la loi ? ça m'étonnerait !
et puis, droit de grève, d'accord, mais... droit aux cours pour ceux qui le souhaite.... ?????

Moi ça m'enerve ces greves politisées a mort.Depuis le debut du mouvement tout ce qui a changé au lycée c'est le nombre de stickers FO, CGT ou MJS qui sont apparus comme par enchantement.ça m'énerve de voir tous ces lycéens dégrader le materiel et nous emmerder pendant qu'on essaie de suivre les cours...Perso je m'en fous du CPE, au lieu de foutre le bordel les syndicats feraient mieux de se demander comment on en est arrivés la et ils veront qu'ils sont en partie responsables de ce qui arrive alors ils feraient mieux de se remetre en question au lieu de manipuler les jeunes a leur guise...

chrys73

God of Partoch
3 photos
7440 messages
magiclem007
magiclem007 a écrit :
je me prend en exemple je suis contre le cpe mais j'ai tellement de retard dans mon programme scolaire qu'il va etre tres difficile pour moi d'avoir mon diplome, les manifs ok mais mon diplome d'abord sad si seulement j'avais toutes les chances de le reussir facilement j'y serais allé...manifester (j'en ai fait deux quand meme)

et si je vois que je suis seul en cours et que le prof ne peut pas assurer les cours je reste chez moi et je revise...

J'suis assez d'accord avec toi la dessus, moi meme c'est c'que j'ai fais, et c'est pas pour ca que je suis pour.
Jeudi, une assez grosse manif d'annoncee, mais comme j'avais des gros DS et que j'ai assez besoin d'augmenter ma moyenne, je suis restee au lycee, mais si y'avait pas eu ca, j'y serais bien allee !!
Mais c'est pour dire qu'ok, c'est pas qqs cours qui vont nous faire rater notre avenir etc... et puis meme si on a notre diplome, a quoi ca va servir si on se fait licencier ?
Mais lorsque on a besoin de travailler, mieux aller en cours qu'a une manif, bien que ca soit important...

Et puis ca m'enerve ceux qui disent: "ouais demain y' une manif, c'est trop cool on a pas cours !!" ou alors: "bah y'a une manif, j'vais y'aller pour gueuler mais-je-sais-meme-pas-pourquoi-je-gueule"... c'est juste un moyen de secher les cours avec une bonne conscience: "je fais ca pour l'avenir de tous, j'ai bien fais d'aller gueuler", etc...

Pour ce qui est des blocus, y'en a un a mon bahut mardi matin, mais pas l'aprem pour cause de bacs blancs; donc la en ecoutant c'qui se dit autour c'est la meme chose que pour les manifs: "mardi y'a blocus, je peux pas rentrer au bahut, alors j'y vais pas et je dors."
J'me suis inscrite pour aller organiser tout ca, mais je suis pas non plus totalement d'accord avec le principe... c'est un peu contradictoire, mais en meme temps, j'trouve ca "bien" pour ce qui se passe ces temps ('pas trouve comment dire desolee).
C'est pas trop normal que ceux qui veulent aller en cours, qu'ont besoin, qui passent des diplomes ou quoi, on les empeche de rentrer... mais d'un cote, si on fait pas ca, ils iront tous et personne se bouge !!
Deja, quand au moindre truc, c'est ceux qui se sont pas bouges, qui ont rien voulu faire, qui se plaignent le plus, alors, au si vous faites rien pour arranger les choses, vous plaignez pas apres !!! (voila, ca c'est dit)...

http://chrysssss.skyblog.com icon_cheesygrin
deni_bar

Au Hit Parade
Petit tabber
1599 messages
chrys73
chrys73 a écrit :
et puis meme si on a notre diplome, a quoi ca va servir si on se fait licencier?
C'est vrai qu'il vaut mieux ne pas être embauché du tout!!!
Sérieusement, vous y croyez encore au CDI pour tout le monde? Faux pas rêver!

Is there anybody out there?
Qu'est-ce que tu regardes toi???
alcampe

God of Partoch
Grand Tabber
1 photo
17917 messages
ben le cdi.....
faut pas croire non plus que parce qu'on est en cdi on est à l'abri de tout !!! je crois qu'à l'heure actuelle, beaucoup de salariés, même en cdi, sont en situation "précaire" !
malgré les lois et les protections, un patron qui veut licencier a vite fait de trouver un prétexte.....

 Citation :
La grêve et les manifestations ont tendance à m'horripiler! A force de se plaindre (et c'est souvent les mêmes, d'ailleurs), on arrive à un status quo économique et politique. Le moindre changement: grêve.


En fait je suis assez d'accord avec toi, seulement cela fait partie intégrante de la mentalité française. En France, on a le sens de la revendication, plus je crois que dans n'importe quel autre pays. Dernièrement j'ai lu un livre sur l'analyse des Français (Sixty million Frenchmen can't be wrong de Julie Barlow) où il est expliqué que c'est dans notre nature même de contester.

Dans la culture anglo-saxonne, lorsque plusieurs personnes sont réunies, comme entre amis par exemple, la tendance est la convergence des points de vue. On essaie de se mettre d'accord, de trouver se qui nous rassemble. Entre Français, c'est le contraire, on essaie de trouver des contre arguments. On va dire être d'accord sur un point, mais toujours rebondir sur quelque chose qu'on approuve qu'à moitié, et continuer là-dessus.

A l'étranger, les Français et la France sont perçus comme un pays et un peuple profondément ancrés dans leurs racines, comme bloqués dans le temps, vivant les évolutions techniques mais toujours regardant vers le passé. C'est l'impression d'ailleurs que j'ai à chaque fois que je reviens en France. C'est drôle de voir son pays d'un œil "extérieur", d'avoir comme un recul suffisant pour l'observer comme si on était soi-même étranger.
Quand je suis en France, j'ai l'impression d'être dans un vieux pays. Tout me semble "rustique". Ce qui était normal avant pour moi, qui faisait partie de mon environnement quotidien, m'apparaît maintenant sous un nouveau jour. Les Français aussi, c'est incroyable à quel point ils me semblent maintenant antipathiques. Je ne parle pas évidemment de mes amis ou des gens connus, mais des relations avec les gens dans la rue ou dans les administrations. Je pourrais donner tellement d'exemples... Cet été quand je suis rentrée en France pour un mois, ça a été un véritable cauchemar. C'est malheureux à dire, mais j'ai vraiment eu honte de mes compatriotes.

Bref tout ça pour dire que je trouve aussi dommage parfois que des projets qui pourraient apporter un plus soient systématiquement décriés et qu'on ne leur laisse aucune chance. Seulement, les pouvoirs politiques sont en partie responsables, et je trouve que ce qu'ils font est vraiment très dommageable. Moi je m'en fiche qu'une idée vienne de la droite ou de la gauche, je voudrais juste savoir si elle peut être bonne ou pas. Mais voilà, comment s'y retrouver, quand la droite dit "c'est super" et quand la gauche dit "c'est de la m...." ? Comment savoir, quand on n'a aucune idée de comment l'économie fonctionne, lequel des deux est plus dans le vrai ?

Je pense que tu as raison dans le sens où il faut faire confiance à ceux qui ont plus de compétences que nous dans la gestion d'un pays, mais si nos dirigeants ne sont même pas capables de s'accorder sur une mesure, je trouve ça vraiment lamentable, car la population ne sait plus non plus quoi en penser, ce qui aboutit à une guéguerre entre gens de droite et de gauche. Et ça c'est vraiment irresponsable, car ça a de gros enjeux, bien plus que les lycéens qui choisissent de manquer les cours. Après tout ils prennent leurs responsabilités, s'ils foirent leur examen ils ne pourront s'en prendre qu'à eux-mêmes (soi dit en passant je trouve les blocus absolument scandaleux, c'est vraiment honteux, on n'a pas le droit d'imposer sa volonté aux autres, pour quelque raison que ce soit).

Enfin voilà, c'était mon speech micro

deni_bar

Au Hit Parade
Petit tabber
1599 messages
alcampe
alcampe a écrit :
malgré les lois et les protections, un patron qui veut licencier a vite fait de trouver un prétexte.....
Même avec un excellent prétexte, il doit verser des indemnités de licenciement qui sont plutôt élevées!

Is there anybody out there?
Qu'est-ce que tu regardes toi???
deni_bar

Au Hit Parade
Petit tabber
1599 messages
Wow!
Ca fait peur cette image des français à l'étranger, Widnes!
Je suis d'accord avec toi sur pas mal de points de vue, en particulier sur les divergences systématiques entre la droite et la gauche: ils ne cherchent même pas à comprendre ou à proposer des améliorations, parce que ça vient du parti d'en face, c'est forcément mauvais!

Is there anybody out there?
Qu'est-ce que tu regardes toi???
denis-px

God of Partoch
Petit tabber
1 photo
15384 messages
Modérateur
deni_bar
deni_bar a écrit :

alcampe
alcampe a écrit :
malgré les lois et les protections, un patron qui veut licencier a vite fait de trouver un prétexte.....
Même avec un excellent prétexte, il doit verser des indemnités de licenciement qui sont plutôt élevées!


endesaccord1 il suffit de pousser un salarié à bout pour lui faire commettre une faute "lourde" ou "grave" pour ne pas avoir à lui payer d'indemnités.
et un patron peut aussi invoquer "l'incompatibilité d'humeur" clause bien pratique du droit du travail.
à savoir aussi les indemnités sont calculées en fonction de l'ancienneté : ce qui veut dire que si un patron fait des conditions insupportables pour les salariés (tout en restant dans le cadre du droit du travail) les employés partent gentiment d'eux même sans pouvoir prétendre à des indemnités; et si on licencie les derniers arrivés les indemnités représentent relativement peu de fric.
pour en revenir aux manifs anti cpe ; si les jeunes geulent à cause de la précarité que devraient dire les anciens comme moi qui sont quasiment surs que dorénavant ils ne pourront plus être embauchés parceque c'est les jeunes qui auront les places.
pour ceux qui disent que tout le bazar c'est de la faute des partis et des syndicats : ils n'ont qu'a aller faire partie d'un parti ou d'un syndicat et ils pourront peut être faire entendre leurs voix pour faire évoluer la structure.
quand aux manifs c'est malheureusement des pièges à c**s; des plus méchants qu'eux sont systématiquement là pour faire dégénérer la situation en conflit de rues pour permettre à certains partis extrémistes de dire "c'est de la faute aux jeunes irresponsables; il faut faire des lois pour contrôler le droit de grève..."





>> Plan du Bienvenue au PUB !! | suivi de la discussion | Tags : les, ils, ves, contre, cours, voil, sujet, blocus, prof



+