[b] CHANT PHYSIOLOGIQUE, véritable assurance pour la voix, A LA PORTEE DE TOUS[/b]

close
FILTRES DE LA RECHERCHE


1 message
Chaque chanteur est une entité aux qualités propres. Seuls, les défauts sont souvent les mêmes. Chanter ne doit jamais fatiguer. Cela semble évident et pourtant... combien d’élèves, amateurs ou espérant devenir professionnels s’interrogent sur la “gêne” qu’ils ressentent dès qu’ils veulent émettre un son ou chanter un air: sensation de brûlure, de “serrage”, léger enrouement y compris de la voix parlée, voire un “soufle” parfois, persistant après un cours... Lequel ne s’est pas entendu dire que c’était parce qu’il s’y “prenait mal”, et que cela “passerait avec le temps”. Argument meurtrier car, bien au contraire, persister constituera le ferment de problèmes vocaux à plus ou moins brève échéance, graves et parfois irréversibles!

Faire des vocalises n’importe comment est dangereux et improductif. Apprendre à analyser ses sensations internes est indispensable au chanteur, même amateur, pour éprouver un réel plaisir en pratiquant le chant en tant que soliste ou choriste .

Seul, le chant physiologique peut assurer la pérennité de la voix, pour le soliste mais aussi pour le choriste qui a tendance à “pousser” parce que noyé dans la masse sonore, il ne s’entend pas, D’où la dangerosité de faire partie d’un choeur.




God of Partoch
7 photos
25569 messages
alors on est déjà friand de la suite!






>> Plan du Forum Chant | suivi de la discussion | Tags : voix, chant, soliste, parfois, choriste, faire, quails, cela, physiologique

+