précher le vrai du faux :


nouveau message Répondre
Recherche

#
si vous aviez des liens aucun où cela apporte une réponse à mes interrogations, je suis preneur
(au cas où le sujet aurait été traité...merci)

vous aviez jamais eu l'impression ou été confronté lors de vos apprentissages à tout et son contraire ?
d'un prof de chant à un autre, j'ai eu droit à un tas de contradiction

et cela fait plusieurs années maintenant que je ne réussis pas à trouver de réponse...pourtant je cherche.

inutile de me parler de cours de chant parce que j'ai pas eu le sentiment d'apprendre quoi que ce soit.

1/commençons par la respiration abdominale :
les muscles qui sont autour du diaphragme se gonfle quand on inspire

ma question se situe là
avant l'expiration est que tout se dégonfle, doit-on garder le plus longtemps possible pour chanter et émettre un son (de toute façons l'air s'échappant les cotes et le bas du sternum se dégonfleront ) ?
je pars sur cet hypothèse

2/ j'entends parler de soutien
c'est quoi le soutien en fait ?


pourquoi j'ai l'impression après des mois et des mois avec un prof de chant qu'aucun changement de fond ne s'est produit ?

#
merci d'avance...

#
une chose dont je suis certain et j'ai fini par trouver seul en me réécoutant plusieurs fois, c'est que le son est plus jolie (cela donne une certaine couleur) lorsque l'on utilise moins d'air dans l'émission de la note, la voix et que l'on prévilègie la caisse de résonance de la boite du crane

#
Effectivement, les profs de chant à la sauce de la star academy totalement incompétents et pourtant prétendant détenir un savoir-faire dans la transmission des connaissances avec diverses techniques à la poudre d'escampettes pour épater la galerie, et promettant des merveilles à la sortie ne manquent pas.

Jusqu'où va la prétention ?

Le soutien en chant c'est l'utilisation des appuis autour du diaphragme (les muscles) pour tenir une note.


Une anecdote:
j'ai eu un élève qui m'a fait part de l'histoire d'une bouteille pour mettre un terme à une voix nasale.
Son professeur lui faisait chanter avec le bout d'un bouteille en plastique qu'il a lui-même découpé en lui suggérant d'articuler.
Ridicule ! Il n'avait pas la voix nasale ce garçon !! chanteur

Bon nombre de personnes qui s'identifie comme professionnels du chant vont trouver des défauts là où il n'y en a pas.


*****

je conclus en disant que tu es sur la bonne voie et ce n'est pas parce que l'on est débutant (et d'ailleurs le mot débutant peut rester longtemps si on va de charlatan à charlatan avec des recettes venues de nulle part) qu'il est interdit de dire que tel ou tel professeur raconte n'importe quoi.

Ce qui fait foi est le résultat et pas seulement le fait de s'auto-proclamer tout et n'importe quoi.

Soit on est en mesure d'inculquer soit on est un incapable.

#
pour ce qui concerne le fait de ne pas gaspiller trop d'air lorsqu'on chante, lors de l'émission de la note, j'en suis certain.

j'ai vu au fil des enregistrement en comparant ma voix à celle du chanteur une amélioration.


il existe (et j'en doute pas) des profs de chant compétents mais jusqu'à ce jour j'ai encore réussi à trouver aucun de sérieux.


voilà

je préfère de loin l'avis d'amateur comme ici qui supposent user de tel ou tel technique pour progresser et en toute humilité qu'un prof de chant qui prétend détenir la formule magique en prenant tout ceux qui le contredisent pour des imbéciles.
la critique est aisée mais l'art est difficile puisqu'ils étaient si doués produiraient quand même quelque chose qui mériteraient à être connus.

l'humilité même quand on est en haut du podium parce que si notre marge de progression n'est dû qu'au hasard ou un don du saint esprit venu du ciel, le jour où tout bascule et redescend au plus bas, on a l'air malin puisque l'on sait pas comment on a réalisé de grandes prouesses.

ou et surtout lorsqu'on a dû s'entrainer et répéter pour y arriver.
l'humilité reste important.

moi j'en ai marre de tout ces cours de chant où reprend toujours par des exercices d'échauffement et autre bêtises déjà apprises et qui durent un bon bout de temps pour éviter de passer aux véritables lacunes à combler.

éviter une chanson en anglais sous prétexte que c'est une langue étrangère ou se contenter de chanter de contines pour ne pas passer à de vrais cours où l'utilité d'un professionnel pour avancer là où on est incapable d'avancer seul

#
maintenant c'est au tour de la respiration abdominale où on entend tout et son contraire.

pour moi, et j'ai réussi à tenir sans inspirer au milieu de la phrase des phrases très longues.

je vois des vidéos où on montre lors de l'émission de la note, quelqu'un qui rentre son ventre (où plutôt le bas du sternum.

or j'ai observé et constaté (j'aime bien que l'on affirme avec des faits, des preuves)
en chantant de cette façon une amélioration et même au niveau de la voix.

j'inspire, le ventre se gonfle
j'expire le ventre se dégonfle
jusqu'à je suis d'accord

mais c'est au moment du chant où je suis en désaccord avec pas mal de marchant de tapis du chant.
j'utilise le contour du diaphragme (bas du sternum, cote,...)
un peu comme un tonneau (je prends une image pour illustrer) que l'on élargir
et je ne sais pas si c'est pas cela que l'on appelle la colonne d'air (parce que j'avais vraiment l'impression d'apprendre à respirer à nouveau en faisant cette exercice)

donc au cours du chant, le contour de mon ventre forme un tonneau et je garde le plus longtemps la circonférence ce tonneau gonflé (en usant de moins d'air possible quand je chante)
trop d'air ne sert à rien.


voilà ma constation

certaines choses quand on entend tout et son contraire, valent mieux être découvertes par soi-même

la fausse anarchiste

Sous Dieu du Forum
2371 messages
#
Avant que chipie, notre chère modo intervienne, plûtot que de créer plusieurs posts à la suite pense à éditer le précédent wink

@+ clef-bass

#
merci du conseil wink

de toutes façons ce sera mon dernier message sur ce post

je crois que j'ai compris.

1/ faut de la patience pour gratter le demi-ton de dessus (c'est ainsi)
2/ ce qui est assez étrange c'est que sur des vocalises et à l'exception sur quelques chansons je réussis à chanter sans tirer sur les cv le do3 ré 3 mi3

3/ le fa3 et le fa3# m'auraient bien été utile pour pouvoir chanter n'importe quelle chanson de variété

4/ le talent pour parvenir à bien chanter est une chose mais là où faut arrêter de prendre les enfants du bon dieu pour des vieux canards c'est que selon la configuration vocale d'un individu à un autre,
le travail à fournir n'est pas identique au départ.

cela m'étonnerait beaucoup qu'un ténor doit bosser comme un basse ou baryton (c'est à dire souvent comme un malade)pour une même chanson.

enfin bon.
c'est très facile de frimer en karaoké sur une chanson d'origine pratiquement dans sa tonalité.


Il y a pas beaucoup à défaut d'avoir un groupe de musicien pour obtenir une bande sonore potable, de version instrumentale vraiment adaptés aux basses.
j'en ai trouvé difficilement.


(sur certains passages si je ne vais descendre certaines notes de la partition d'une octave en dessous ....j'en sais rien encore....surtout que cela changerait énormément la mélodie...)


nouveau message Répondre Recherche


Répondre à cette discussion >>

plan Plan du Forum Chant||Tags : des, chant, ete, prof, reponse, fait, tout, impression, les

2019