Harmoniser les accords avec d'autres notes


nouveau message Répondre
Recherche

#
Bonjour

j'ai 2 questions pour vous si vous pouvez m'éclairer j'en serais vraiment trés heureux icon_cheesygrin

Voilà tout d'abord j'aimerais savoir si on peux dire "accord de do Majeur " dans le cas ou on utilise 2 notes seulement parmi les 3 d'un accord( fondamantale,tierce,et quinte )

exemple: DO,MI ou MI,SOL ou MI,MI,SOL,SOL etc..........

Est ce que MI-SOL joué simultanément est un accord de DO majeur?

Ensuite quand je compose une mélodie(au piano),quelle sont les notes que je peux jouer simultanément avec mon synthé(pur la basse) pour pas que ça dissone ? y'a t-il des régles à respecter pour rester dans l'harmonie ?
EX: En Tonalité Do Majeur
Au début de mon morceau je commence par jouer l'accord parfait de ré Mineur soit RE-FA-LA
Je veux jouer simulatanément un "lead" je sais que je peux utiliser le Ré,fa,la ca dissonera pas mais si par exemple j'utilise le do ?(je parle du do car accord de septiéme mineur de ré ca donne :re,fa,la,do)
Dites moi ce que vous en pensez?

Merçi

#
En théorie, il faut au moins trois notes pour déterminer un accord. Mi Sol peut sonner DoM, mais aussi, par exemple Mim, tout est une question de contexte.

Bien sûr qu'il y a des règles sur la dissonance. Mais tu disposes aussi d'un instrument très efficace et gratuit pour déterminer les dissonances : ton oreille. Pour moi, ré fa la do ne dissone pas, par contre la do re fa dissone un peu. Mais les dissonances ne sont pas toujours désagréables, bien au contraire ! Elles sont très utilisées, en particulier dans les accords jazz. Des notes qui "frottent", ça réveille !

#
Oui ça dissone un peu ce qui est bizarre c'est que c'est les mêmes notes pourtant !!!

je voulais tt simplement savoir s'il y'avait une "logique" à respecter pour jouer simultanément des notes ! (comme la logique des gammes par exemple ton demi -ton,tons,ton etc......)

Merçi beaucoup !

#
Pourquoi mon accord dissone plus que le tien ? Tout simplement parce qu'il y a un intervalle de seconde entre le do et le ré, et que cet intervalle est plus dissonant que l'intervalle de septième mineure entre le ré et le do de ton accord. Tout ça pour dire que l'ordre des notes dans un accord a une grande importance pour la sonorité de cet accord.

Quant à la logique pour jouer simultanément des notes, la première est que l'accord soit "jouable" par l'instrumentiste. Moi, j'ai de petites mains, et je ne peux pas dépasser l'octave sur mon clavier. Il faut aussi que l'on puisse enchaîner les accords sans trop de difficulté. Mais les dissonances, c'est surtout une question de culture. Les mélodies des asiatiques nous apparaissent souvent dissonantes alors qu'elles ne le sont pas pour eux.

Ensuite, il y a ce qu'on appelle des "cadences", c'est à dire des enchaînements d'accords très fréquents. La cadence la plus classique, en jazz, c'est la cadence II-V-I, c'est à dire les accords construits sur le 2°, le 5° et le 1° degré d'une gamme (Rém, Sol7, DoM en Do par exemple). Cette cadence est couramment employée pour terminer une phrase musicale.

#
Bien vu !

Je n'y pensais plus aux intervalles ,c'est important effectivement.

C'est vrai la dissonnance c'est une question de culture aussi donc pas façile de mettre des régles ...chacun à son style .

Merçi wink

igor77

1 message
#
On peut utiliser énormement de notes "étrangèeres" dans un lead, on les appelle en général notes de passages qui ont une fonction mélodique mais aussi dans certains cas harmonique : c'est souvent le cas ave les septieme qu'on voit souvent en notes de passage, les neuvieme...

cela dit l y a effectivement toujours des notes étrangères à l'harmonie mais qui font cependant parti de la gamme ou du mode employé.
Si on utilisait uniquement les notes de l'accord pour suivre l'harmonie j'arreterai la musique! il n'y aurait aucun interet! Au contraire on peut toujours apporter une richesse harmonique dans certain cas en plus de la mélodie...

#
La dissonance n'est pas uniquement une question de culture, il y a également des phénomènes physiques.
De récentes recherches ont montrées qu'une quinte ou une quarte juste sera toujours consonante quelle que soit la culture de l'individu.

Sinon pour répondre au sujet, quand tu construits une grille d'accords sous ta mélodie, regarde déjà les notes qui composent ta mélodie. Si tu joues "sol fa mi ré do" tu as sur un accord de do majeur, avec deux notes de passage. Mais il faut également regarder quelles sont les notes sur lesquelles s'attarde la mélodie. Si tu insistes beaucoup sur le ré et sur le fa, tu es peut être sur un accord de ré mineur. Dans ce genre de cas essaye des différentes possibilités.

Un truc important à savoir est le rapport des accords entre eux. Il faut savoir que chaque accord peut être classé dans une fonction: fonction tonique, fonction dominante, fonction sous dominante.
La tonique est le I er degré le la tonalité (par exemple en do majeur c'est l'accord de do, en mi mineur c'est l'accord de mi, etc...). C'est une position stable, de repos. Tu peux enchainer la fonction tonique avec un accord de n'importe quelle fonction.

La sous-dominante est le IVème degré de la tonalité (en do majeur c'est l'accord de fa, en mi mineur c'est l'accord de la). Cette fonction appelle la fonction dominante, l'enchainement IV - V est très fréquent. Tu peux également retourner vers la fonction tonique.

La dominante est le Vème degré de la tonalité (en do majeur, c'est l'accord de sol, en mi mineur c'est l'accord de si). Cette fonction appelle la fonction tonique, car elle crée une tension, qu'il faut résoudre en allant vers la fonction tonique.
A note que pour que le Veme degré ait une fonction dominante en mineur, il ne faut pas oublier l'altération à la sensible.

L'enchainement type est :

Tonique - Sous-dominante - Dominante


Mais tu n'as pas que les degrés I IV et V dans une musique. Chaque degré peut avoir un degré de substitution, qui possède la même fonction que le degré qu'il remplace.
Le degré I peut être remplacé par le degré VI.
Le degré IV peut être remplacé par le degré II.
Le degré V peut être remplacé par le degré VII.

Donc au lieu de faire un I IV V I, tu peux faire un I IV V VI, un I II V I, un I II V VI, un VI II V I (ca c'est l'anatole), et etc...

Donc retient bien qu'il y a trois fonctions bien distinctes, qui contiennent chacune 2 accords (l'accord III est plus ambigu mais peut être assimilé à la fonction tonique).
Essaye de reproduire le cycle Tonique - Sous Dominante - Dominante quand tu harmonises ta mélodie au piano.
Bien sûr tu n'es pas obligé de le respecter à chaque fois, tu peux faire un I V I V I si tu veux (Mozart utilise souvent uniquement l'accord I et l'accord V (à divers renversements) pendant toute une mélodie ! Et un autre accord n'apparait qu'une fois, à la cadence finale (souvent le II) )

Voici quelques exemples de suites d'accords sympathiques:

II V I
I VI II V (anatole)
VII III VI II V I (cycle des quintes)
I VII VI V (en mineur, sans altération à la sensible sur le VII, et avec altération sur le V, c'est l'andalouse)

et quelques cadences (toutes doivent être jouées à l'état fondamental):

V I (cadences parfaite, rôle conclusif )
IV I (cadence plagale, rôle conclusif)
V (demi cadence, impression de suspend)
V VI (cadence évitée ou cadence rompue, permet de relancer le discours et de surprendre l'auditeur)


Voilà, ça peut sembler un peu barbare mais si tu assimiles tout ça tu n'auras plus de problèmes pour harmoniser une mélodie au clavier.
Si tu as des questions n'hésite pas !

#
Merçi pour toutes ces précisions ! wink

Yagachi quand tu dis :

""Essaye de reproduire le cycle Tonique - Sous Dominante - Dominante quand tu harmonises ta mélodie au piano""

Si par exemple je laisse tourner en boucle une mélodie et qu'ensuite je joue par dessus les accords I , IV , V de la gamme ,est ce que ça va logiquement bien sonner (avec la mélodie)?

Merçi !

#
Je viens de déposer un document qui peut probablement t'intéresser.

http://www.partoch.com/forum/post_1202345,harmonisation+de+la+gamme+les+triades....

#
Non ca ne sonnera pas forcément bien, ca dépend de ta mélodie. Tu auras souvent plusieurs possibilités d'accords en dessous de ta mélodie, et il faut mieux les choisir en essayant de reproduire ce cycle.
Et n'oublie pas que tu peux remplacer le IV par le II, le I par le VI, et le V par le VII ! C'est très important.
De puis, retiens bien que tu n'as pas forcément une fonction par mesure.
Tu peux avoir la fonction tonique sur 2 mesures de suite, puis une mesure à fonction sous-dominante et une à fonction dominante (ex: I VI II V par exemple).

Donc peu importe le nombre de mesures que dure une fonction lambda.
Et tu n'es pas obligé de suivre cette logique, tu peux y aller par le cycle des quintes, ou bien faire I V I V I etc... Mais ce cycle de tonique - sous-dominante - dominante est très intéressant et sonne très bien !

Tu peux également mélanger ces différentes suites d'accords pour créer la tienne.
Par exemple: I V I II V I ou I V VI III IV V I, et etc...

N'oublie pas de renverser tes accords, c'est très important ça donne de nouvelles sonorités (mais les fonctions restent les mêmes). Ainsi, un enchainement V - I à l'état fondamental aura un aspect conclusif, mais si tu met un de ces deux accords à l'état de premier renversement, le carctère conclusif de cet enchainement va s'atténuer.
Ainsi dans le I V I II V I
Le premier V I étant au milieu de la suite d'accords, il faut mettre un des deux accords à l'état de renversement pour ne pas avoir d'impression de conclusion en plein milieu du discours. En revanche le dernier V I est à jouer à l'état fondamental pour montrer que c'ets la fin de la suite d'accords.

#
Merçi à vous d'avoir pris le temps de répondre icon_redface !

J'y vois plus clair maintenant idea wink



Bon ben y'a plus qu'à bosser maintenant razz razz !!

#
yagachi a écrit :
La dissonance n'est pas uniquement une question de culture, il y a également des phénomènes physiques.
De récentes recherches ont montrées qu'une quinte ou une quarte juste sera toujours consonante quelle que soit la culture de l'individu.



Hélas, ça n'est pas si simple . "Dans le contrepoint d'école, la quarte juste est tantôt consonante lorsqu'elle est dans les voix supérieures, tantôt dissonante lorsqu'elle est formée avec la basse" écrit Jacques Siron dans la Partition Intérieure. Au cours des siècles, depuis la période médiévale, ont été écrits de très nombreux bouquins, et même des bulles papales pour disserter sur les notions de consonance et de dissonance ! Et nous ne parlons que de musique occidentale.

#
Chapeau à Yagachi - Cybermamie - Igor77 - Ils t'ont expliqué ce que l'on appelle les "SUBSTITUTIONS" d'accords et c'est pas évident sur un topic.

http://www.musiciens.biz/La-substitution-des-accords_a1083.html


nouveau message Répondre Recherche


Répondre à cette discussion >>

plan Plan du Forum Solfège||Tags : accord, sol, majeur, jouer, peux, les, notes, exemple, par