l'importance des cours(témoignage)


nouveau message Répondre
Page 1 de 2
Recherche

#
Voilà je voudrais témoigner de l'importance de prendre des cours,bien sur mis à part les quelques petit génie doué de talent,mais voilà je suis ds la musique depuis un moment,j'ai monté un groupe,mon meilleur ami musicien professionnel,à ét éle premier à me dire de prendre des cours,j'en ai pris quelques un,mais par manque de temps j'ai arretter,puis au bout de 4a,mon groupe c'est arretté.
Je me suis mi sà travaillé bcp mon chant,surtout en m'enregistrant,mais en prenant mes cours,j'ai fait des nouveau morceaux,repris des anciens,je les ai fait écouter à mon ami c'était environ décembre l'an dernier;il m'a dit là ta voix est bonne,dans le genre "parlé",mais des que j'attaquais les parti chanté,il me disait laisse tombé ça vas pas,ta voix est pas faite pour ça.

Et là ce week-end comme je calais sur un arrangement ,je l'ai appelé pour un coup de main,j'étais hésitant,car il avait pas écouter ce que je faisait depuis le début d'années,et pour la premiere fois ,il m'a dit c'est bien chanté,et m'a pas fait rechanger le morceau de a à z,comme d'habitude.

Voilà c'était juste un petit témoignage pour encourager chacun vers l'effort et à ne pas abandonner!



#
J'ai toujours été autodidacte, et j'ai commencé a chanter en n'ayant jamais pris de cours. Puis j'en prends désormais. Le prof est là pour t'enseigner les bases, la technique, les erreurs à ne pas faire..
mais il reste toujours un travail à accomplir soi-même que ce soit, pour le chant ou un instrument..
prendre des cours n'est jamais perdu, on y gagne toujours.

#
moi aussi j ai ete autodidacte mais arrive un moment ou tu as besoins d aide.Sauf si tu as trouver ton style et que tu joue toujours la meme chose ce qui n est pas mon cas.
J ai commencer seul et je me suis vite appercu que j avais besoins d aide.4 ans de mjc.
Bon c'est pas mal la mjc mais ca ne vaudra jamais un cours particulier.Ca rigole,tu n as pas forcement un vrai prof et tu accumule pas mal de lacune.
j ai abandonner plusieur fois mais j ai toujours repris et c'est un ami qui a un groupe (even cf bienvenue au pub) qui ma redonner envi de jouer.
Je prend des cours de guitare particulier depuis janvier et mes efforts commence enfin a payer.
Je dit pas que je suis satriani ou hendrix mais le bout du tunnel arrive bien que le bout du tunnel de la guitare n'est pas vraiment de fin.
J aimerais m essayer au chant et a la compo mais j hesite.(gros timide lol)
Meme conseil lacher jamais parce que c'est dur ou que ca fait mal au doigt.
Perseverer toujours car ca ini par payer

#
Tout le monde n'est pas touché par la grace, et n'apprend pas à chanter tout seul... Prendre des cours permet déjà de chanter juste, focus (pas la bagnole) et surtout ça permet de tenir plus longtemps smile_cool .

Pour ceaux qui veulent tenir sur la durée, le meilleur moyen reste de trouver un prof de chant lyrique. La technique du chanteur d'opéra ouvre beaucoup de possibilités, en matière de couleur et de puissance. Freddy Mercury (for example) a pris des cours de chant lyrique.

Osez franchir le pas et allez voir un prof, on y apprend beaucoup. Et puis chanter faux ne donne pas nécessairement du succès (n'est pas Bob Dylan qui veut...).

#
Je ne suis qu'à moitié d'accord avec toi Dapertutto. Certes, la technique lyrique te donne des bases solides pour le chant. Mais elles te placent également de fortes barrières. Les techniques de chant utilisées en lyrique tendent à toujours forcer ton larynx vers le bas, donc à engorger ton son. Quoi qu'on en dise, tirer le larynx dans un sens ou dans l'autre, c'est modifier sa voix, c'est faire un effort superflux et c'est mettre en danger sa voix. De plus, une fois que tu es habitué à chanter avec un timbre de lyriste, ne crois pas chanter de la variet', ou tu risqueras d'essuyer de forts chambrages !
Alors technique lyrique, oui, pourquoi pas ! Mais seulement si t'as l'intention de ne faire que du lyrique de ta vie. Sinon, prendre des cours de chant rattachés soit à la MAA soit au SLS. Mais pour le lyrique, on oublie endesaccord1

#
Bien évidemment, je ne chante pas l'air du catalogue (Don giovanni, Mozart) comme je m'amuserais à chanter "Highway to hell" ou du Brassens...

Ce que je veux dire c'est qu'un enseignement lyrique permet ensuite de chanter à peut prêt tout. Dès qu'on a trouvé la bonne place de la voix tout est plus facile et on peut faire ce qu'on veut (dans la limite de sa tessiture).

J'ai donné l'exemple de Freddy Mercury, je peux donner un autre exemple: Dave (ne me linchez pas!!) a une formation lyrique, ça ne l'a pas empêché de devenir un chanteur de variété populaire qui chante encore malgré son age.

#
Mais non, justement !

A l'inverse de ce que tu dis, c'est d'avantage la technique italienne enseignée extra-vocalique qui peut aider dans le sens où - par exemple - l'apoggio, l'ouverture buccale, ou la respiration ventrale se retrouvent dans toutes beaucoup de cultures musicales, sous une forme ou une autre. Mais c'est justement la pose de la voix qui diffère considérablement !

Pour ne pas se faire mal et chanter sans se fatiguer, il faut apprendre à laisser son larynx au même niveau qu'à celui où il stagne au niveau de parole. Or le chant lyrique fait le strict inverse ! Donc tu termines avec une voix modifiée, transformée, tout sauf naturelle ! Et là, si tu dois chanter de la variet', de la comédie musicale, ou même de la country ou du R'n'B, tu auras dépensé des centaines d'euros en apprentissage lyrique pour rien, parce qu'il te faudra tout réapprendre et surtout apprendre à anéantir tes anciens réflexes.

Tes exemples musicaux sont bons, mais faut être réaliste à propos de ces artistes. Leur carrière dans le milieu de la chanson n'a rien à envier à leur expérience dans le milieu lyrique, au contraire. S'ils avaenit conservé le moindre reflexe lyrique pour le chant que ces interprêtes exposent, je crois que la réaction publique aurait fortement différée de celle escomptée si la voix avait été basée sur une émission au niveau de parole !

Et pour preuve : prenons notre cher monsieur feu Pavarotti. Il chantait beaucoup avec des artistes variété (mariah carey, spice girls...), et il chantait fort bien, certes ! Mais dans le lot, sur une chanson variété, sa voix faisait tâche ! Et pourtant, j'adore ce qu'il faisait, et j'étais admiratif de sa technique. Mais il faut dire ce qui est : on apprend pas à un manchot à faire de la peinture !

#
intéressant comme débats,car je viens d'avoir ce problème,j'avais écrit un refrain,et je voulais tellement qu'il soit juste, qu'effectivement je le chantait de maniere lyrique(sans m'en rendre compte),du coup y'avait un truc qui allait pas,mais je voyais pas trop (c'était un peu plat)et à force d'écoute,j'ai compris que c'était ça,du coup j'ai réadapté mon chant avec une pointe de "niaque" et maintenant le refrain est tres bien,juste et entrainant.

#
Je pense que nous sommes d'acord sur un point: la manière de chanter est réellement différente d'un style de musique à l'autre. Mais je continue de penser qu'un enseignement lyrique ouvre des portes et n'en ferme pas. Simplement il faut changer certaines habitudes.

Tu donnais l'exemple de Pavarotti, je n'aime pas trop cet exemple car si ce que tu dis est vrai, il ne s'est jamais adapté au type de morceau de variété qu'il chantait. Par contre il y a dans le monde de l'opéra à l'heure deux cas révélateur du potentiel d'un enseignement lyrique.

Le ténor argentin Marcelo Alvarez (pour moi le meilleur ténor du moment) qui a sorti un disque de tango de Guardel, et le baryton basse gallois Bryn Terfel qui a sorti des disques de variété anglaise. Ils ont tous les deux un enseignement lyrique, cela ne leur empêche pas de s'en écarter...

#
Mais oui Dapertutto, je suis d'accord, mais tu ne fais que confirmer de manière subliminale ce que j'exposais wink

En effet, tu peux chanter, car tu as acquis certaines techniques. Mais rien ne jure qu'elles sont les plus efficaces pour ce que tu veux chanter, mais bon, cela dépend de chacun, après, propre est à tout un chacun de s'en faire sa propre opinion.

Mais comme tu le dis :


 Citation :
cela ne leur empêche pas de s'en écarter...


Et c'est là où réside le problème ! Il faut les faire s'en écarter ! Il faut qu'ils s'en détachent, qu'ils oublient ! Prend un chanteur professionnel provenant de la MAA, et fais-le chanter un morceau lyrique, il le chantera avec le plus grand naturel du monde, avec sa voix du niveau de parole, sans fatigue et sans tension, dans la limite de ses capacités certes ! Mais jamais dans la nécessité de forcer tant que la tessiture lui est adaptée (contrairement au chanteur classique professionnel à qui l'on aura appris à forcer à monter ou à descendre plus que ses capacités vocales ne lui permettent et qui feront la richesse de nombreux phoniatres débordés par les patients subissant de jolies hypotonies vocales !).

A l'inverse, prend un chanteur lyrique, et projette-le dans un milieu pleinement variet', du style Star Academy, et il fera joliement tâche ! Et quoi qu'on en dise de Pavarotti, je t'assure que si tu regardais son concert contre la guerre de 1999 il me semble, si ma mémoire ne me fait pas défaut, bah ya des choses qui auraient largement pu avoir plus de gueule s'il s'était justement détaché du côté lyrique qui pour le coup était clairement dispensable.

En ce moment je coach une comédie musicale, et la responsable de la direction vocale est issue d'un milieu lyrique. J'applique des techniques que j'utilise dans ma méthode complète, afin d'obtenir des résultats rapides et concrets. La responsable vocale trouve mes méthodes complètement décalées, elle avoue ne pas comprendre pourquoi je leur fait faire tel ou tel exercice, pour un résultat qui finalement sera plus adapté et acquis beaucoup plus rapidement ! Et quand je lui explique, elle me dit qu'en lyrique, elle ne faisait pas comme ça. Mais chaque manière de faire dans le milieu lyrique applique - selon les dires de chaque intervenants de ce monde musical - des tensions inutiles et dangereuses pour la voix et surtout, un résultat trèèèès long et trèèèès laborieux à acquérir (ce qui assure évidemment la richesse des écoles du genre, surtout quand on voit les tarifs appliqués ! Mais ceci est un autre débat...)

Tiens, exemple simple : chante un morceau de variété qui monte haut dans les aigus tout en restant en mécanisme lourd, et couvre ton son dans les hauts aigus. Et tu verras que, franchement, l'effet de couverture, destiné pourtant à protéger ta voix, modifie ta voix de manière grotesque, par rapport au milieu musical qui se trouve tout autour !

Et dans cet exemple, le principe de la couverture, bien que très souvent utilisé en lyrique, tire le larynx vers le bas. On force le larynx en un mouvement non naturel. On étrique le larynx dans une configuration de crispation musculaire anormale et intrinsèquement douloureuse. Et ce n'est qu'un exemple ! Le milieu lyrique en est comblé ! Et ces reflexes là, il faudra les oublier totalement si tu veux reprendre le chant dans un milieu de MAA.

Donc pour reprendre le fond de ta remarque : chanter lyrique ouvre des portes ? Oui, seulement pour le milieu lyrique. Elle ne te seront d'aucune utilité pour la MAA, et te fera perdre beaucoup de temps (expérience vécue, je précise).

Et donc pour répondre à la question d'origine : oui, les cours de chant sont indispensables. Mais il est bon de prendre le temps de biieeeeeen réfléchir au milieu musical désiré avant de se lancer, ou alors de prendre deux sortes de cours de chant : un en lyrique et un en MAA.

#
Très intéressant tout ça icon_cheesygrin !

Quand tu dis "des tensions inutiles et dangereuses" ! Moi qui croyait que la technique lyrique était une technique sécurisante sad ?!

Pour ce qui est de Pavarotti, c'est vrai que quand il chante de la variet il fait quand même un peu je trouve aussi que c'est pas terrible. Mais quand même, ça ne concerne pas tous les chanteurs lyriques : Andrea Bocelli par exemple a su complètement faire le passage de l'un à l'autre, non ?!
Il y aussi Roberto Alagna qui avait fait un joli pas de côté avec son album de chansons de Luis Mariano. Je ne trouve pas du tout qu'il soit ridicule (au contraire, même s'il s'agit d'opérettes!).

Enfin, il y en qui ont percé récemment : l'exemple pour moi le plus frappant est Il Divo qui ont, pour moi, totalement réussi un certain passage du lyrique à la variété, tout en gardant leur technique lyrique même s'ils ne l'utilisent que partiellement.
Il y aussi Josh Groban qui, et là tu seras d'accord avec moi, a parfaitement su s'adapter et utiliser sa technique lyrique pour chanter et toucher au sein de la variété.

#
Je me demandais QUAND tu allais me parler de Josh icon_cheesygrin icon_cheesygrin icon_cheesygrin
Ah oui, Josh... C'est un cas particulier love
Huhu je plaisante !
Alors oui, en effet, ils ont réussi à bien adapter leur manière de chanter. Mais pourquoi ? Ou plutôt comment ?
Ecoute un chanteur purement lyrique (comme Pavarotti, vu qu'on est dessus !) et prend un chanteur comme... hum... je sais pas... Josh par exemple icon_cheesygrin Et écoute la différence, tu vas voir, c'est subtile, mais une fois qu'on l'a entendu, ca devient ensuite flagrant. Je fais ici une petite liste qui peut éventuellement aider chanteur

- Pavarotti :
maîtrise vocale excellente, beaucoup de prestance, position corporelle parfaite, timbre volontairement ampoulée par les effets de couverture à outrance

- Josh :
maîtrise vocale excellente, beaucoup de prestance, position corporelle parfaite, timbre volontairement éclairci pour les besoins de son milieu musical

Alors là, je ne sais pas si je peux faire plus clair icon_cheesygrin icon_cheesygrin (A moins de mettre les éléments intrus en gras). Alors, où est Charlie ? Enfin, où est l'erreur ? Enfin, où est le décalage ? (On va y arriver, c'est laborieux, mais on y vient maitre)

#
kevin mclehann a écrit :
Je me demandais QUAND tu allais me parler de Josh icon_cheesygrin icon_cheesygrin icon_cheesygrin


Attends j'arrive tout juste sur ce topic icon_cheesygrin !


kevin mclehann a écrit :
Ah oui, Josh... C'est un cas particulier love
Huhu je plaisante !


Ah quand on prend par les sentiments icon_cheesygrin !

Oui je suis d'accord sur la différence ! Mais alors que se passe-t-il ? Est-ce parce que Josh (resp. Il Divo) sait adapter sa technique à la variété et Pavarotti non (tout du moins ne le veut pas!) ?!

#
Je pense surtout que c'est une question d'âge. Pavarotti a fait une loooongue carrière dans le milieu classique. Alors que Josh n'est encore qu'un poupon à côté ! (Et quel poupon !)
Quand tu as dépassé les 60 ans, où tu n'as plus rien à apprendre du lyrique, je crois que ta phisiologie devient presque figée dans cette configuration sonore, dans ce type d'émission et surtout dans le préconçu vocal idéal que tu souhaite obtenir. Ca devient un reflexe conditionné, une seconde nature. Pour Josh, encore tout jeune et tout frais, il est encore relativement détaché de ces vieux réflexes qu'il peut à loisir abandonner ou non. Mais plus encore, il ne faut pas oublier la différence entre ces deux générations. Josh fait partie d'une génération "djeunss" wink Alors que Pavarotti est/était d'un autre temps, même s'il faisait toujours frissonner les foules de sa voix, là n'est pas la question bien entendu ! Mais ce que je veux dire, c'est qu'il est plus accessible pour un jeune de nos âges d'adapter sa technique à un chant plus ouvert et plus accessible que pour un vieux chanteur d'opéra reconnu pour ses qualités vocales dans le milieu lyrique.

#
kevin mclehann a écrit :
Je pense surtout que c'est une question d'âge. Pavarotti a fait une loooongue carrière dans le milieu classique. Alors que Josh n'est encore qu'un poupon à côté ! (Et quel poupon !)
Quand tu as dépassé les 60 ans, où tu n'as plus rien à apprendre du lyrique, je crois que ta phisiologie devient presque figée dans cette configuration sonore, dans ce type d'émission et surtout dans le préconçu vocal idéal que tu souhaite obtenir. Ca devient un reflexe conditionné, une seconde nature. Pour Josh, encore tout jeune et tout frais, il est encore relativement détaché de ces vieux réflexes qu'il peut à loisir abandonner ou non. Mais plus encore, il ne faut pas oublier la différence entre ces deux générations. Josh fait partie d'une génération "djeunss" wink Alors que Pavarotti est/était d'un autre temps, même s'il faisait toujours frissonner les foules de sa voix, là n'est pas la question bien entendu ! Mais ce que je veux dire, c'est qu'il est plus accessible pour un jeune de nos âges d'adapter sa technique à un chant plus ouvert et plus accessible que pour un vieux chanteur d'opéra reconnu pour ses qualités vocales dans le milieu lyrique.


D'accord tu penses donc que c'est une question de génération, même de culture générationnelle en fait !
C'est bien possible smile_cool !



nouveau message Répondre
Page 1 de 2
Recherche


plan Plan du Forum Chant||Tags : des, cours, les, fait, voila, depuis, chante, groupe, comme