De l'impro tonale à l'impro modale ?


nouveau message Répondre
Recherche

#
Je fais de la gratte depuis presque 12 ans (en pointillé).
Jusqu'à présent je me contentais de faire de l'accompagnement,
Mais j'ai récemment acheté un petit multipiste numérique.
Et maintenant que je peux enregistrer mes grilles d'accord,
j'ai bien envie d'explorer l'improvisation.

J'arrive assez facilement à faire des impro en utilisant
les notes de la gamme majeure ou mineure de la tonalité du morceau
(c'est ce que j'appelle l'impro tonale)
mais j'arrive pas à jouer des notes qui ne soient pas dans la tonalité
ca sonne tout de suite faux endesaccord3
alors que j'ai regardé des transcriptions de grand gratteux ..
y'a des altérations accidentelles (ou pas) de partout !!!
du style le morceau est en dos .. et ils vont se retrouver à improviser
avec des fa# des Sib (ou que sais-je encore)
moi .. si j'essaie de faire ça ... je trouve que c'est moche
J'ai commencé à bosser les modes ... mais je ne comprends pas encore à quoi ca sert ..

Quelqu'un aurait-il des infos pour m'aider ?


J'ai trouvé un site où ils donnent .. pour les accords les plus fréquemment utilisés ... les gammes (ou mode) qui peuvent être utilisées pour improviser. Est-ce qqu'un sait comment s'élabore un tel
Est-ce que quelqu'un sait comment s'élabore une telle correspondance ? y'a-t-il des règles .. des principes .. des astuces qui permettent d'échapper à la bonne vieille gamme majeure sans pour autant avoir des milliards d'heures de guitare derrière soi ?

J'ai vraiment besoin d'aide là dessus ..





#
Pfou. Vaste sujet. Va déjà voir sur http://www.guitariste.com/outils/index_gammes.php

Là tu verras quelle gamme (et de quel mode) sur quel accord.

Un exemple ? La gamme blues. Peu importe la note que tu joue, tu seras toujours bon.

Pour le reste, je n'ai pas envie de développer ce vaste sujet mais puisque tu sembles connaître la musique réfléchis à ceci: quelles notes pourrais-je jouer sur un accord de C7 ? Certainement pas un si puisque dans le do 7ème j'ai un si bémol.

Tout se résume à cela dans les modes (c'est très schématique et réducteur mais c'est un bon point de départ pour une réflexion personnelle et une compréhension intuitive de ce type de mécanisme).

J'espère t'aider un peu. Si d'autres ont des lumières simples à partager...

#
Salut.
Mon cher Phil : il n'y a rien à rajouter ! chanteur
A+ smiley-guitar

#
Salut Phil, je te remercie pour le lien que tu m'as donné
Je connaissais déjà cette adresse .. mais ca me fait plaisir que tu te sois
penché sur mon problème.

En fait, si je comprends bien ta réponse, le principe c'est de dire ..
quand l'accompagnement joue un accord à 4 notes ex: un C7 (do mi sol sib)
il laisse libre toutes les autres notes de la gamme pour y mettre les altérations qu'on veut
re ou re#, fa ou fa#, la ou lab
en fonction du choix que l'on fait pour ces "autres notes", on parle de tel ou tel "mode"
C'est un truc comme ça ?

#
Oui et non.

Pour essayer d'être clair, un petit exemple: sur un accord de CMaj7 je pourrais jouer la gamme de Do majeur mais je préfère jouer celle de sol majeur parce que le fa# fait "très jolil".

Quid, pourquoi, comment ? endesaccord3

Si je joue la gamme de do majeur, il y a de grandes chances pour que le ton du morceau soit "do".
Si je joue un fa#, c'est peut-être bien que je suis en sol majeur.

Et là, do, mmmh?, c'est quel degré de la gamme de sol, hein ? Le quatrième pardi. Et le mode qui correspond au quatrième degré c'est le Lydien.

Sur mon CMaj7, dans un morceau en Sol je peux donc jouer en Do Lydien que l'on appelle aussi "do en mode sol".
Et sur un morceau en Do, je joue en do Ionien qui est le mode du premier degré de la gamme.

A+

#
enfin une vraie question ! si tu prends une progression en DO : DO REm MIm FA SOL LAm (SIm DIM OU AUG) toutes les note qui constituent les accords sont donc DO RE MI FA SOL LA SI game majeur de DO L'astuce est le decalage de la gamme ex: DO 7
la 7eme SIb hors gamme donc on joue donc pentatonique en do qui donne la couleur blues avec la 7eme et la 9eme aug il faut donc regarder les 4eme note des accords pour determiner la gamme qui fait la couleure du morceau
Voila CQFD

#
mince depuis 2004 pas d'autre remarque ?
l'impro tonale, c'est l'impro jazz. ( dixit mon prof qui est le plus fort bien sur).
Pour jouer avec, il faut à chaque accord retrouver une gamme qui correspond. ( et donc qui contient les notes justes de l'accord. Le probléme c'est qu'avec un auteur un peu fin, vous risquez de changer de gamme à chaque changement d'accord ( j'exagère un peu).
Toute la ruse de l'impro en modal, c'est de trouver un mode qui va inclure le plus possible d'accords de la chanson . C'est souvent facile en musique de film car les compositeurs partent d'une base modale ( genre ouh la la c'est triste ou torturé, partons sur tel ou tel mode ).
A part avec michel legrand ( qui est un grand malade ) on s'en sort avec deux ou trois modes maxi par chanson. une fois les modes trouvés, on se proméne sur les gammes correspondantes et surtout ça sonne.
Bon ça c'est la base. Pour avancer dans la théorie des modes il faut consulter la litterature et la digérer. Pour ma part, j'ai encore mal au ventre.Chaque mode a un accord fétiche et surtout un enchainement de diéses et de bemols caractériques ou plutot de ton et de demi ton( les do rem mim fa sol cités plus haut sont par exemple caractéristiques du ionien et la gamme majeure de do va coller sur toute la chanson si aucun autre accord ne coéxiste.)
tout l'art de l'improvisateur modal va être de faire des regroupements pertinents d'accords au sein du bon mode ( et de la bonne tonalité ).une fois que c'est fait, c'est que du bonheur.
bonne gratte .........

#
Bonjour Lolo,
Tu as écrit :
---------------------
Toute la ruse de l'impro en modal, c'est de trouver un mode qui va inclure le plus possible d'accords de la chanson . C'est souvent facile en musique de film car les compositeurs partent d'une base modale ( genre ouh la la c'est triste ou torturé, partons sur tel ou tel mode ).
A part avec michel legrand ( qui est un grand malade ) on s'en sort avec deux ou trois modes maxi par chanson. une fois les modes trouvés, on se proméne sur les gammes correspondantes et surtout ça sonne.
---------------------
Attends, j'essaie de comprendre : tu as par exemple des accords du type X7M, X7, Xm7 et Xo (=dim) dans un morceau.
Ces quatre accords vont logiquement engendrer chacun un mode ; hé, ça te fait déjà 4 modes ! qui vont être ensuite "conjugués" pour chacun des accords selon sa fondamentale, c'est ça ?
Merci, en rédigeant la question, j'ai éclairci un peu tout ça wobble
Question subsidiaire : connais-tu un forum qui traite ces sujets à un rythme plus soutenu ? SI si ça doit exister ....
Charles

#
bonjour. et ben non, si à chaque accord, tu changes de tonalité et de mode, autant dire que tu joues en tonal et tu vas courir sur tout le manche pour suivre. Le plus facile c'est de prendre le truc à l'envers. Si je veux inventer un morceau en dorien : Je choisis ma tonalité ( au hasard, ré comme ca pas d'altération), et je combine les accords du mode dorien ( à 3 ou 4 sons, c'est moi qui choisi ). donc dans l'ordre: rém7; mim7;faM7;sol7; lam7;si75-;doM7. Ce sont bien sur les accords du ionien décalés d'un degré . Ensuite, sur tout le morceau, tu joues ta gamme doriénne en ré ( ce qui entre nous est une position de la gamme majeure en do ). et ça sonne. Ensuite tu peux changer ta tona à l'envi en te décalant sur le manche ( et ton morceau devient dorien mais en do, mi etc.)
Voila. Le probléme, à l'envers, c'est qu'avec l'armure, tu trouves ta tona, mais pas ton mode, et tu trouves souvent des accords qui ne collent pas pile car le compositeur a trouvé joli de mettre une altération ou de créer un accord d'attente ( ou de tention ) pour introduire le vrai accord ( genre une descente chromatique dans le meilleur des cas.) Et la il faut tripatouiller pour avoir au max 2 ou 3 modes dans le morceau . J'éspére t'avoir un peu aidé dans ta recherche. Il faut aussi voir que des tas d'ouvrages traitent des modes sans expliquer cette cohérence, voir en te faisant apprendre 8 manches sans t'expliquer que ce sont les mêmes positions décalées. Bonne gratte.

#
jb_perin a écrit :
J'arrive assez facilement à faire des impro en utilisant
les notes de la gamme majeure ou mineure de la tonalité du morceau
(c'est ce que j'appelle l'impro tonale)


Alors attend, tu confonds là ! l'impro "tonale" signifie "faire entendre la tonalité" ! la tonalité, c'est le centre de gravité d'un morceau, c'est l"accord qu'on a envie d'entendre à la fin wink
Fais un test ! sur un II-V-I en Do donc Dm-G7-C tu joues les notes suivantes : Fa sur Dm, Fa et Si sur G7 et Do et Mi sur C ! tu vas te rendre compte qu'à l'oreille tu ne peux pas t'arrêter sur le G7, y a comme qui dirait "un truc qui manque"... ben c'est le dernier accord, le C, la tonalité !
A contrario, l'impro modale est la pour faire sonner un/des mode(s) ! prenons l'exemple d'un standard du Real Book "Little Sunflower" ! 16 mesure de Dm7 (dorien)... facile me diras-tu smile_cool ben fais le test, joue la gamme sur les 16 mesures en boucle ! 2 premières boucles c'est bien, ensuite tu t'ennuies, a la fin t'ena marre tu tourne en rond !!! pourquoi ? parce quand il n'y a pas de tonalité, toute la tension et le discours viennent de l'improvisateur et je peux te dire que sur un accord m7, tu dois avoir 8 ou 10 gammes possibles sans compter les arpèges...etc...
L'impro est monde très vaste wink



jb_perin a écrit :

mais j'arrive pas à jouer des notes qui ne soient pas dans la tonalité
ca sonne tout de suite faux endesaccord3


Ca sonne pas "faux", ça sonne "out", ton oreille n'est pas habituée wink


jb_perin a écrit :

alors que j'ai regardé des transcriptions de grand gratteux ..
y'a des altérations accidentelles (ou pas) de partout !!!
du style le morceau est en dos .. et ils vont se retrouver à improviser
avec des fa# des Sib (ou que sais-je encore)
moi .. si j'essaie de faire ça ... je trouve que c'est moche

Qui sont ces grands gratteux dont tu parles ? je veux des noms icon_cheesygrin
John Scofield par exemple ?


jb_perin a écrit :
J'ai commencé à bosser les modes ... mais je ne comprends pas encore à quoi ca sert ..

Quelqu'un aurait-il des infos pour m'aider ?


J'ai trouvé un site où ils donnent .. pour les accords les plus fréquemment utilisés ... les gammes (ou mode) qui peuvent être utilisées pour improviser. Est-ce qqu'un sait comment s'élabore un tel
Est-ce que quelqu'un sait comment s'élabore une telle correspondance ? y'a-t-il des règles .. des principes .. des astuces qui permettent d'échapper à la bonne vieille gamme majeure sans pour autant avoir des milliards d'heures de guitare derrière soi ?

J'ai vraiment besoin d'aide là dessus ..



A priori t'as pas besoin de passer des milliards d'heures sur la guitare, t'es juste en train de bruler les étapes ! d'après ton discours, tu veux jouer "modal" et "out", ben pour ça, il faut déjà comprendre et assimiler le contexte "tonal" et le jeu "in"... et crois moi, c'est déjà pas une mince affaire wink


nouveau message Répondre Recherche


plan Plan du Forum Solfège||Tags : des, les, impro, faire, trouve, quelqu, -ce, encore, comment