BEMOL et DIESE


nouveau message Répondre
Recherche

#
Dans une partition ecrite en Sol donc avec un dieze sur le Fa
peut on au cours de la partition mettre un bemol......
Je debute ....



#
si ça sonne bien oui.
on peut tout à fait intégrer une (ou plusieurs) altérations temporaires dans un morceau. il n'y a qu'une suele règle : que ça plaise à l'auteur.

#
ça fait l'originalité d'un morceau et meme la marque d'un compositeur

#
Il vaut mieux écrire un dièse (je pense). Ca fait moins fouilli. Je sais pas s'il existe une règle là-dessus, mais c'est assez difficile de lire un bémol dans une partition pleine de dièses.

#
t'as raison deni ça fait un peu faute de syntaxe comme écriture mais le principe reste valable.

#
oula attention endesaccord1 on ne peut pas faire ce que l'on veut certes on peut changer de tonalités nimporte où (selon l'envie de l'auteur) mais pas nimporte comment il y a des règles. Tu ne peux pas mettre comme sa un bémol en plein milieu d'une phrase.

#
Bon je vous donne la réponse :
1ère Règle : Dièses et Bémol ne se mélangent pas. icon_cheesygrin icon_cheesygrin icon_cheesygrin
Si on joue un morceau avec des dièses à la clé, les altérations passagères DOIVENT être des dièses.
Par exemple : Morceau en sol, donc Fa# à la clé, si on ecrit l'accord de Do7 qui peut se rencontrer dans un blues on l'écrira comme suit : Do, Mi, Sol, La# au lieu de Do, Mi, Sol, Sib, qui est son chiffrage normal (La# = Sib) ; ceci pour une commodité de lecture !!
Evidemment la règle est la même pour les bémols !! On ne mélange pas torchons et serviettes !!
2ème Règle : Dans le cas d'une modulation (Changement de tonalité), on écrit dans une nouvelle clé donc on change l'armure du morceau !! Bonne gratte !! icon_cheesygrin
Free Chet. smiley-guitar

#
bonjour tout le monde ! icon_cheesygrin
sujet interressant , alors je suis pas d'accord sur tout avec vous icon_cheesygrin les bemols et les dieses peuvent cohabiter sur une partition , tous les morceaux ne sont pas aussi simple en tonalité et en modulation , c'est vrai qu'il y a une logique a suivre comme le dit chet pour les notes des accords par exemple mais apres c'est pas aussi simple , y a des morceaux ou il n'y a pas de tonalité on ne va pas changer d'armure a chaque accord a partir de la diese , bemol vont se rencontrer ( en general on ne met rien a l'armure donc on ne recontre pas de becar ( et encore suis pas certain )) et meme les morceaux plus simple on peut les rencontrer ( en fait j'en ai un sous les yeux)
Alors j'aimerai le mettre sur le post , je tiens a dire que c'est un morceau qui est passé sous le domaine pubique donc il n' y a pas de probleme de droit mais si vraiment ca derange vous pouvez l'enlever y a pas de probleme mais je trouve que ca fait bien avancer le schmilblic donc je me permet de le mettre wink


desolé c'est pas tres propre mais j'galere assez avec un pc... icon_cheesygrin

#
salut à vous!
alors pour répondre à la première question: oui on peut mettre des dièses dans une tonalité avec bémols .Le morceau que nous propose geantbleu est en faM (sib à la clé) et commence avec un sol#, c'est ce qu'on appelle une altération accidentelle. Sachez également que se sont les altérations accidentelles qui font toute la couleur d'un bon vieux blues!
le choix de mettre un bémol ou un dièse dépend de la ligne mélodique dans laquelle il s'inscrit. Si on veut augmenter une note dans une ligne mélodique ascendante, on aura tendance à employer des dièses ou bécarres(dans le cadre de notes étrangères à la tonalité bien sûr). il y a aussi le cas des sensibles: ex: en rém qui a un sib à la clé, le do qui amène au ré doit être dièsé, sinon on est dans du modal et non plus dans du tonal.Voici la Gamme de rém:ré mi fa sol la sib do# ré.

#
salut , de toute facon a mon avis on fait l'ecriture en fonction des accords , c'est pour ca que ca parait par moment abuser
d'insister sur des details comme la tierce majeur de mi c'est sol# et non lab mais c'est des bases essentiels pour avoir une
comprehension rapide et clair de la musique wink

#
geantbleu a écrit :
de toute facon a mon avis on fait l'ecriture en fonction des accords

En fait vous résonnez en accords isolés sans prendre en compte la tonalité d'un morceau. Ai-je bien compris ou pas du tout?
Ex: accord de dom= do mib sol et do7= do mi sol sib et doM7= do mi sol si Etc...
Perso, je trouve que c'est plus difficile en résonnant comme ça pour trouver les accords d'une chanson ou pour composer.Inversement partir d'une tonalité générale mâche une bonne partie du travail: Par exemple dans la grande majorité des chansons, seuls les accords des degrés I, IV, V(voir le III et le VII)sont utilisés, donc une fois trouvée la tonalité de départ on en déduit la suite du morceau.Surtout, dis-moi si je ne suis pas clair.

A plus,
Parm.

#
salut parm , en fait j'ai resumé ma pensée et c'est pas tres clair du coup, quand il y a une tonalité evidente c'est clair qu'on va mettre les dieses et bemols a l'armure et on est tranquille a part quelques alterations accidentelles mais tous les morceaux ne sont pas tonals donc a partir de la ca sert pas a grand chose a rattacher le morceau a une tonalité et donc faire l'ecriture avec la logique harmonique de l'accord

#
Salut geantbleu.
J'ai bien compris, d'autant que j'ai lu que tu faisais du jazz manouche. Peux-tu m'éclairer sur cette musique que je ne connais pas beaucoup(son fonctionnement, son histoire, les gammes qui reviennent le plus fréquemment...)? Par contre c'est hors sujet donc peut-être devrait-on créer un nouveau post?

parm.


nouveau message Répondre Recherche


plan Plan du Forum Solfège||Tags : partition, bemol, ecrite, diese, sol, donc, debute, mettre, cours