composition


nouveau message Répondre
Page 1 de 2
Recherche

#
bonsoir, j'ai une question
(j'ai compris comment trouver la tonalité d'un morceau, les accords à choisir, les accords relatifs, le cycle des quintes....etc)
j'ignore si on peut demander l'avis sur un texte et qui sait sur une mélodie un jour
je suis assez variété française (serge lama), italien (tornero de santo california ou eros ramazzotti) et en anglais (chris rea)....je m'inspire d'eux pour comprendre comment ils fabriquent leur suite d'accords et la mélodie qui va avec

(qui sait peut-être que je prendrais des cours.....une guitare avec ses accords suffit largement pour chanter ....peut-être que la guitare fait la rythmique en même temps....je sais pas....c'est particulier la guitare)
le chant ne m'intéresse pas prioritairement de toutes façons
plus maintenant (en ce moment en tout cas)

après je m'en tire pas trop mal pour retranscrire sur une partition une chanson
par exemple "elle est d'ailleurs"
que des croches ...assez simple ....avec un métronome on remarque la pulsation tape une syllabe sur deux
je suis arrivé sur un début de "tous les cris les sos"

si en chant, c'est bof
je pense m'en sortir avec de la patience et le temps qq chose de la composition
j'ai deux questions:
1/ quand vous jouez un accord à la guitare (main gauche ...je sais plus trop) et votre main droite frotte les cordes en haut et bas
ou un coup vers le haut pour accord et et un coup vers le bas pour l'accord suivant
?

2/
ma seconde question concerne les 4 accords magiques
I-V-vi-IV
j'ai beau essayer de chercher, je ne vois pas où sont les accords magiques et les mêmes accords d'une chanson à une autre ici
(si vous permettez de poster une vidéo)

merci d'avance

https://www.youtube.com/watch?v=5pidokakU4I



#
concernant la théorie musicale....il y a quelque chose qui m'intrigue et je pense que cela intrigue tout ceux qui cherchent à composer un truc à eux ou comprendre comment la musique évolue.

quand je prends une phrase de "chanter" par exemple
"pouvoir dire je t'aime" il y a des sol
or sur un accord de ré mineur, c'est dissonant à la base (ré fa la)
c'est curieux que d'un point de vue harmonique, cela passe à l'oreille

et même sur un accord de fa majeur aussi cela passe pas normalement



il faut peut-être oser jouer des notes....il y a peut-être pas de règles qui ne peuvent être enfreintes

denis-px

Artiste motivé
Jeune tabber
1 photo
Membre VIP
187 messages
Modérateur
#
 Citation :
1/ quand vous jouez un accord à la guitare (main gauche ...je sais plus trop) et votre main droite frotte les cordes en haut et bas
ou un coup vers le haut pour accord et et un coup vers le bas pour l'accord suivant
?


c'est très variable, ça depends des rythmes, de la signature rythmique de l'armure du genre musical et de beaucoup de choses.

 Citation :
quand je prends une phrase de "chanter" par exemple
"pouvoir dire je t'aime" il y a des sol
or sur un accord de ré mineur, c'est dissonant à la base (ré fa la)
c'est curieux que d'un point de vue harmonique, cela passe à l'oreille

et même sur un accord de fa majeur aussi cela passe pas normalement

sur un accord de ré mineur sol est une quarte qui par essence est juste. et en renversement ré est la quinte de sol qui est également juste. ça ne peut que passer ensemble

sur un fa majeur sol est une seconde majeure parfaitement à se place dans la gamme.


 Citation :
il faut peut-être oser jouer des notes....il y a peut-être pas de règles qui ne peuvent être enfreintes


la théorie musicale n'est pas là pour edicter des règles à ne pas enfreindre mais pour expliquer n'importe quelle fantaisie du compositeur.

les règles concernent plutôt des styles musicaux qui comportent ou des cadences d'accords priviliégiées ou des rythmiques ou encore certains choix de gammes majoritaires mais transgresser les règles est une base commune pour créer quelque chose de nouveau.
les "règles" du "classique" ne vont pas forcément s'appliquer au jazz ou au reggae...bien que...c'est pas interdit. quand stravisnsky a pété toutes les règles de la composition d'avant ça a certes choqué des personnes, d'autres (avec une certaine raison) ont criées au génie.
les "règles" c'est surtout ce qu'on évite de suivre en free jazz, celles du blues ne sont pas celles du hard metal.
si dans l'art de la fugue bach évite par dessus tout l'usage de la quinte ces pas le cas de nombres d'autres musiques...
il est une règle chez certains de construire en mesures a quatre temps, j'ai vu des compos en jazz basées sur des mesures de 11 croches. la quinte dite du loup était un interdit à une époque d'autres ont composé avec cette base...etc etc etc
toute règle se transgresse un jour ou l'autre.
la musique atonale ne respecte même plus les notions de gammes, on peut abolir les notions de temps, celles d'harmonie, de mélodie...
il était une règle de faire de la musique avec des instruments, c'est même plus le cas de nos jours.

les règles on peu dire qu'on s'en bat les cacahouettes l'essentiel c'est le résultat.

ta vision de la théorie musicale est très restreinte peut être par un manque d'ouverture et de culture, ça veut pas dire qu'il faut tout aimer mais que tout peut exister et on trouvera une ruse théorique pour l'expliciter
et j'espère qu'on n'a pas fini de peter des règles pour ouvrir encore des champs d'investigations à la création.

proverbe shaddock : s'il n'y a pas de solution il n'y a pas de problèmes
#
bonsoir denis-px et merci pour ta réponse

]tu dis que sol est la quarte de ré mineur
cela veut dire quoi ?


je prends un un mi
si je compte c'est une tierce de do

il y a quelque chose que j'ignore encore pour me poser cette question (il faut bien apprendre un jour)

et sur do majeur un ré c'est juste ?

j'étais limité jusqu'à présent par rapport aux accords le fait que l'une des trois notes devaient être joué
quelque chose comme cela
do mi sol (l'une des trois....je me suis trompé visiblement.....il y a encore des choses à apprendre sur la théorie musicale)



après, oui
je me limite par rapport à mon univers musical
ce que j'ai l'habitude d'écouter et ce que j'aime écouter


edit

j'ai compris pour la quarte
je me disais
en effet

je comprends pas trop pourquoi c'est juste


babar_

Petit causeur
23 messages
#
J'aime bien ton avidement de connaissances, tu me rappel mes débuts, regarde ici wink :

http://www.partoch.com/forum/post_1755797,re+mineur+sol+pourquoi+c+est+juste.htm...

a "La musique commence là où s'arrête le pouvoir des mots" Richard Wagner.

denis-px

Artiste motivé
Jeune tabber
1 photo
Membre VIP
187 messages
Modérateur
#
effectivement la seconde majeure est considérée classiquement parlant comme une dissonante ce qui implique qu'elle crée une tension sonore qui doit se résoudre à la note suivante ou au changement d'accord d'accompagnement qui suit.
tout comme les septièmes majeures et mineures sont des dissonantes ainsi que les intervalles augmentés ou diminués.

on les utilise comme notes "attractives" pour passer d'une note "préparatoire" à une note "resolutive". ces notes attractives sont chargées d'une forte tension mélodique et sont parfois aussi nommées "notes à mouvement obligé". leur tension peut être modulée selon qu'on les place sur des temps forts (grosse tension) ou des temps faibles (ou même une partie faible de temps)

c'est ensuite la note résolutive qui ramène une détente sonore dans le mouvement.

si on s'abstiens de toute note dissonante la musique crée prends le risque de devenir plate et terne ou alors on se retrouve a faire du chant grégorien ou toutes les notes sont à l'unisson en accord justes.

l'effet de friction des dissonantes donne énormement de vie à une mélodie.

on va prendre un exemple connu la fin de la neuvième de beethoven (dit l'hymne à la joie) c'est bourré de dissonances par moments c'est ce qui donne aussi beaucoup d'ampleur à la chose.
https://www.youtube.com/watch?v=wRvoB6faG8w (une version au hasard, j'ai pas trop cherché mais elle est correcte)et là on reste dans de la dissonance "gentille" qui reste très mélodique.

on peu aussi se referer a gesualdo https://www.youtube.com/watch?v=j5ZECa0ypVM une sorte de precurseur dans l'étude des dissonantes (très court ça mais en pleines dissonaces)

beaucoup plus radical dans la recherche en dissonantes les clairs de lune d'abel decaux ecrits entre 1900 et 1907. https://www.youtube.com/watch?v=o6rjaFh5Nb4 âmes sensibles n'aimant que les consonnances s'abstenir.

ben voilà t'as du boulot maintenant icon_cheesygrin

proverbe shaddock : s'il n'y a pas de solution il n'y a pas de problèmes
#
denis-px
denis-px a écrit :
effectivement la seconde majeure est considérée classiquement parlant comme une dissonante ce qui implique qu'elle crée une tension sonore qui doit se résoudre à la note suivante ou au changement d'accord d'accompagnement qui suit.
tout comme les septièmes majeures et mineures sont des dissonantes ainsi que les intervalles augmentés ou diminués.

j'avais quand même raison de m'interroger là-dessus
quand on "considère", cela ne veut pas forcément que c'est vrai mais intuitivement c'est la première chose qui nous vient en tête



on les utilise comme notes "attractives" pour passer d'une note "préparatoire" à une note "resolutive". ces notes attractives sont chargées d'une forte tension mélodique et sont parfois aussi nommées "notes à mouvement obligé". leur tension peut être modulée selon qu'on les place sur des temps forts (grosse tension) ou des temps faibles (ou même une partie faible de temps)

c'est ensuite la note résolutive qui ramène une détente sonore dans le mouvement.

si on s'abstiens de toute note dissonante la musique crée prends le risque de devenir plate et terne ou alors on se retrouve a faire du chant grégorien ou toutes les notes sont à l'unisson en accord justes.

l'effet de friction des dissonantes donne énormément de vie à une mélodie.


ok je comprends mieux
merci pour cette explication
cela veut dire que sur un accord de sol majeur et do majeur qui suit
si je joue un mi sol puis do re
il peut se passer que ce "mi" sur un accord de sol majeur passerait pas (quoique sur la tonalité relative de sol majeur, le MI passe quand même puisque c'est un MI mineur), le sol qui vient derrière se poser sur cet accord de sol est davantage plus agréable à entendre



on va prendre un exemple connu la fin de la neuvième de beethoven (dit l'hymne à la joie) c'est bourré de dissonances par moments c'est ce qui donne aussi beaucoup d'ampleur à la chose.
https://www.youtube.com/watch?v=wRvoB6faG8w (une version au hasard, j'ai pas trop cherché mais elle est correcte)et là on reste dans de la dissonance "gentille" qui reste très mélodique.

on peu aussi se referer a gesualdo https://www.youtube.com/watch?v=j5ZECa0ypVM une sorte de precurseur dans l'étude des dissonantes (très court ça mais en pleines dissonaces)

beaucoup plus radical dans la recherche en dissonantes les clairs de lune d'abel decaux ecrits entre 1900 et 1907. https://www.youtube.com/watch?v=o6rjaFh5Nb4 âmes sensibles n'aimant que les consonnances s'abstenir.

ben voilà t'as du boulot maintenant icon_cheesygrin



je sais pas si l'hymne à la joie peut être pris comme exemple
la mélodie à elle seule suffit
les notes se suivent (si je prends sur la tonalité de do majeur, ce sont des touches blanches....je parle de l'air, le passage le plus connu

en effet sur Carlo Gesualdo c'est perceptible

en effet aussi sur "clairs de lune"
cela donne un coté un peu (difficile à décrire) quand les accords sont joués, comme si quelque chose de pas bon va arriver
cela fait un peu film à suspence

#
babar_
babar_ a écrit :
J'aime bien ton avidement de connaissances, tu me rappel mes débuts, regarde ici wink :

http://www.partoch.com/forum/post_1755797,re+mineur+sol+pourquoi+c+est+juste.htm...


je suis allé voir

l'exemple de la lettre d'élise dans la vidéo est claire


cela a répondu à ma question

babar_

Petit causeur
23 messages
#
cactusy4
cactusy4 a écrit :

babar_
babar_ a écrit :
J'aime bien ton avidement de connaissances, tu me rappel mes débuts, regarde ici wink :

http://www.partoch.com/forum/post_1755797,re+mineur+sol+pourquoi+c+est+juste.htm...


je suis allé voir

l'exemple de la lettre d'élise dans la vidéo est claire


cela a répondu à ma question


Ton mieux wink

"La musique commence là où s'arrête le pouvoir des mots" Richard Wagner.

#
je vais faire ce qu'il a dit
m'intéresser à la l'harmonie, prendre des cours

cela doit être cela qui me manque...je sais pas


pour l'instant j'en suis au stade des accords qui vont bien ou non ensemble quand ils se suivent en fonction de la tonalité du morceau que tu veux composer

j'avoue que j'étais surpris que la note ré dièse sur la lettre d'élise pouvait donner quelque chose d'aussi beau malgré tout

denis-px

Artiste motivé
Jeune tabber
1 photo
Membre VIP
187 messages
Modérateur
#
si la théorie est utile pour composer il ne faut surtout pas en faire un dogme non plus, c'est en sortant des automatismes purs de la théorie à la lettre (à élise aussi icon_cheesygrin ) qu'on fait réellement de la musique.

proverbe shaddock : s'il n'y a pas de solution il n'y a pas de problèmes
babar_

Petit causeur
23 messages
#
denis-px
denis-px a écrit :
si la théorie est utile pour composer il ne faut surtout pas en faire un dogme non plus, c'est en sortant des automatismes purs de la théorie à la lettre (à élise aussi icon_cheesygrin ) qu'on fait réellement de la musique.


+1

"La musique commence là où s'arrête le pouvoir des mots" Richard Wagner.

#
denis-px
denis-px a écrit :
si la théorie est utile pour composer il ne faut surtout pas en faire un dogme non plus, c'est en sortant des automatismes purs de la théorie à la lettre (à élise aussi icon_cheesygrin ) qu'on fait réellement de la musique.


ok

syle

Artiste très motivé
21 photos
Membre VIP
362 messages
Modérateur
#
Voui, mais pour pouvoir sortir du carcan de la théorie, il faut quand même commencer par la connaître.
Pour s'affranchir de quelque chose, il faut le maîtriser.
Et puis tout est possible, ok, mais tout n'est pas forcément joli ni de bon goût.
J'ai en effet l'impression que l'étude de l'harmonie apporterait les réponses aux questions que tu te poses, et t'ouvrirait pas mal de portes.

The Duck & The Stray Rats forever !
denis-px

Artiste motivé
Jeune tabber
1 photo
Membre VIP
187 messages
Modérateur
#
j'aurait dû le dire t'as pleinement raison syle.
pour se permettre de sortir des cadres sciemment et non pas n'importe comment au petit bonheur la chance il faut avoir des bases.
ça évite quand même de passer 5 fois plus de temps à réinventer la roue et l'eau tiède quand on a pris le temps de les comprendre.



nouveau message Répondre
Page 1 de 2
Recherche


plan Plan du Forum Chant||Tags : les, accords, guitare, des, accord, bas, coup, chanson, -etre