Choix note de départ mode


nouveau message Répondre
Recherche

#
Bonjour à tous ! D'abord étant nouveau ici je tiens à me présenter : je m'appelle benjamin je fait de la guitare classique depuis 5 ans ( du flamenco depuis 3 ans ) et de la guitare électrique depuis 1 ans et demi.
J'ai commencé l'apprentissage des modes il y a quelques mois et maintenant que je les connais bien j'aimerai les appliquer mais il y a une question à laquelle je n'avais pas pensé :

Imaginons une suite d'accord tel que sol-si-mi
Et que je décide d'utiliser le mode de mi(phrygien ) quel doit être ma note de départ ( sol-si ou mi? ) autrement dit j'improvise sur un mi phrygien, un si phrygien ou un sol phrygien ?
Merci d'avance pour vos possibles futurs réponses
wink😁



Skenjy
akira1555

Petit causeur
88 messages
#
Je ne pense pas que la suite d'accords en tant que tel a de l'importance. Ce qui importe le plus ici, c'est la tonalité dans laquelle tu te trouves. Si tu est en Mi Phrygien, tu improvises en Mi phrygien, point barre. Après une suite d'accord Sol-Si-Mi en Mi, je ne vois pas exactement pourquoi... À la limite, IV/V/I ça aurait plus de sens (La/Si/Mi), voire II/V/I (Ré/Si/Mi), voire I/IV/I/V... L'accord IV est bien plus "solide" et marque plus la tonalité dans laquelle tu te trouves que le III.

#
Ok d'accord merci l'ami et pour la suite d'accord je l'avais mis au hasard wink sauf pour le mi

Skenjy
akira1555

Petit causeur
88 messages
#
La note de départ peut être n'importe quelle note de l'accord sur lequel tu te trouves. Cependant, si tu as un mode précis en tête, autant commencer sur l'accord du premier degré avec sa fondamentale. Ça permet de fixer l'oreille de l'auditeur.
EDIT: Et non, ne balance pas une suite d'accords au hasard. Ces accords fixent la tonalité dans laquelle tu te trouves. Ils doivent être relativement simples mais solides pour donner une bonne base pour l'improvisation.

jeguil

Artiste motivé
9 photos
157 messages
#
C'est pas très claire votre histoire. La tonalité d'un morceau n'a rien à voir avec les modes. C'est l'armure de la clé qui donne la tonalité !
En plus, s'il veut faire un morceau avec 3 accords Sol, Si, Mi, il peut parfaitement le faire, ou est le problème ? icon_redface

Le tableau-Mieux vaut être bourré plutôt que con, ça dure moins longtemps...
-Aujourd'hui est le premier jour du reste de votre vie...
http://www.ptitelandaise.blogspot.com/
http://www.sakyamusic.net
akira1555

Petit causeur
88 messages
#
jeguil
jeguil a écrit :
C'est pas très claire votre histoire. La tonalité d'un morceau n'a rien à voir avec les modes. C'est l'armure de la clé qui donne la tonalité !

L'armure donne rien du tout. L'armure est une convenance d'écriture pour les copistes et imprimeurs pour éviter d'avoir à écrire les altérations tout le temps. Si tu regardes des vielles partitions de Bach (et d'autres auteurs baroques), tu trouveras des morceaux en Mi mineur avec deux dièses à la clef par exemple. Pourquoi? Le mode mineur mélodique ascendant requiert un Do dièse. Sans compter les modulations d'emprunt ou autres marches harmoniques: on module, mais ce n'est pas indiqué à l'armure pour autant à moins qu'on ne revienne pas au ton "d'origine." La musique, et notamment la mélodie donne la tonalité d'un morceau, pas son armure. L'armure est la conséquence de la musique.

Sinon, c'est ce que j'ai dit: s'il est en Mi, il improvise en Mi, il n'y a pas à couper les cheveux en quatre.


jeguil
jeguil a écrit :
En plus, s'il veut faire un morceau avec 3 accords Sol, Si, Mi, il peut parfaitement le faire, ou est le problème ? icon_redface

C'est pas un problème, c'est juste que c'est pas forcément l'idée du siècle de tourner autour de ces trois accords. icon_cheesygrin En tant que tel, le troisième degré d'une gamme est très important car il donne la couleur générale du morceau: principalement mineur, majeur et parfois autre. Cela dit, il est compris dans l'accord du premier degré. En soi, les trois accords les plus importants d'une tonalité sont le I, le IV et le V (d'ailleurs ils ne changent pas qu'on soit en majeur ou mineur). Et on fait de la très bonne musique avec ces trois accords; ce n'est pas Mozart ou Haydn qui diront le contraire!

Si on souhaite débuter en impro, je pense qu'il est préférable de jouer sur ce genre d'accords assez simple mais très solide par rapport à la tonalité dans laquelle on se trouve. Le discours est en effet horizontal, mélodique et non vertical, harmonique. Ce n'est pas forcément à la suite d'accords d'être très complexe ou inventive, c'est à l'improvisateur de l'être: la section harmonique doit faire place tout en restant une fondation solide.

En gros, je ne vois pas l'intérêt du troisième degré ici. C'est pas interdit, mais je pense que le IV est bien préférable au III si on cherche à fixer une tonalité, une base sur laquelle improviser.


nouveau message Répondre Recherche


plan Plan du Forum Solfège||Tags : phrygien, ans, sol, depuis, guitare, note, depart, mode, sol-si