Précisions sur les renversements (serrés, drop1 et drop2) ?


nouveau message Répondre
Recherche

#
Bonjour à tous, ça fait longtemps wink

Bon j'ai une petite question sur l'harmonie qui me cause bien des chouchis ! icon_cry

Il s'agit des renversements, et plus précisément des drop (1).

Voici un exemple en DO :

Les (drop1) ou accord serrés :
C E G - E G C - G C E

Ensuite les drop2 (je passe volontairement le principe de construction pour ne pas surcharger) :
E C G - G E C - C G E

Ma question est plutôt floue mais la voici :

Avez vous un exemple d'accord serré ? Je ne comprends pas comment on peut créer un accord à partir de drop1 puisqu'il y a toujours moins d'un octave entre la note la plus grave et la plus aigue ?

Par exemple un DO traditionnel à la guitare x35553 est un accord de base mais il ne correspond pas à la théorie du drop1 puisqu'il y a plus d'une octave dans cet accord !?

N'hésitez pas à me demander plus de précisions si je n'ai pas été assez clair icon_confused

Par avance merci beaucoup.



jeguil

Artiste motivé
9 photos
157 messages
#
Je connais le solfège depuis longtemps, mais j'ai jamais entendu parler 'd'accord serré" ou "drop", je ne vois pas ce que c'est !
Les premiers accords que tu présentes sont corrects (Les (drop1) ou accord serrés : C E G - E G C - G C E ), les autres non.
L'accord de base c'est l'empilage de 2 tierces (une majeure, une mineure), ou 3 si tu rajoutes la 7° (M ou m).
La guitare c'est spécial, on fait des accords avec 6 notes donc il ne faut pas te fier à la guitare pour comprendre les accords, tu vas te mélanger les crayons, il faut te fier à la téhorie !
Dans ton exemple : C G E tu as un empilement de quinte et sixte, en téhorie ton accord n'est pas valable, tu n'as plus les 2 tierces... C'est peut-être ce genre d'accord que tu appelles "drop" ?

Dis-nous en plus !

Mieux vaut être bourré plutôt que con, ça dure moins longtemps...
http://www.nicolevalerie.net -
http://www.ptitelandaise.blogspot.com/
http://www.youtube.com/watch?v=bh-Qa-AzEIU
#
Merci.

Oui je me doutai qu'il faudrait quelques précisions.

Donc en faite j'ai une connaissance plutôt correct de la théorie de base mais depuis peux je fait aussi du jazz (de la fusion pour être plus précis) et j'apprends donc plus en détail la théorie vie le site i-music school.

En gros le "prof" parle de factorielle pour les triades ce qui n'offre plus trois possibilités de renversements mais 6. Les trois premières C E G - E G C - G C E dites "serrées" et le drop2 E C G - G E C - C G E.

C'est un peu long mais le drop2 (terme utilisé en jazz) correspond à un nouveau renversement, par exemple sur C E G tu décale le E (deuxième voix*) d'un octave dans les graves, ce qui donne E C G... etc.

J'arrive à comprendre comment jouer un drop2 ou même drop3 (accord de 7eme) mais alors je ne vois vraiment pas comment se concrétise un accord serré ???

* le voix corresponde à l'ordre les notes, la note la plus aigue est la voix 1, la plus grave est donc la dernière voix.

jeguil

Artiste motivé
9 photos
157 messages
#
Ce que tu me dis ce sont des termes de jazz. Je crois avoir compris (un peu) le drop. Tu fais une basse qui n'est pas la fondamentale de l'accord. Si on reprend ton exemple de Do = x35553, en jouant le Sol 6°, tu feras un drop de Do (335553 ??).
Pour moi la théorie est très loin alors j'ai un peu oublié tout ça, d'autant plus que je ne suis qu'interprète et je me contente de jouer ce qui est écrit, sans me poser de questions existentielles sur le "pourquoi" du "comment" ! icon_cheesygrin

Peut-être que notre ami "clochette"pourrait te renseigner mieux, tu lui envoies un MP :
http://www.partoch.com/forum/post_1606431,tutoriel+interactif+d+harmonie.html?va...

Mieux vaut être bourré plutôt que con, ça dure moins longtemps...
http://www.nicolevalerie.net -
http://www.ptitelandaise.blogspot.com/
http://www.youtube.com/watch?v=bh-Qa-AzEIU
denis-px

Artiste motivé
Jeune tabber
1 photo
Membre VIP
205 messages
Modérateur
#
ça c'est plus des renversements de pianistes ou d'orchestration.

sur un clavier c'est des renversements qui t'amènent à une autre position ou qui te permettent de garder une position dans une suite d'accords.

en orchestration de cuivres on peut aussi s'en servir pour les accords orchestrés... ça m'est arriver d'avoir à en faire entre la basse et deux saxos ...quand la tessiture d'un instrument pèche par manque de note on prends la note sur celui d'a coté et on se retrouve avec des lignes infernales à tenir seul. icon_redface ... mais qui en ensemble passent nickel.

ça permet aussi d'eviter la redondance que n'aiment pas les jazzeux de tout le monde qui plaque la fondamentale.

apres j'ai jamais entendu parler d'accords "sérrés" ni de "drop" dans ce cas là ...pour moi c'est premier et deuxieme renversement. mais si ça a l'air compliqué sur une gratte sur un clavier c'est simplissime. tu les plaques et tu pige de suite.

tu bouges un des doigts de l'accord pour la note à coté et hop t'as changé d'accord et pas de position.
c'est aussi comme tu l'as esquissé des accords qui permetent de suivre une mélodie qui passe de voix en voix au milieu de l'accord global.
ça peut aussi avoir des utilités en arpèges et eventuellement dans tes techniques comme le sweeping.

leur plus grande utilité c'est de faire comprendre que la fondamentale d'un accord n'est pas forcement la note la plus grave.

proverbe shaddock : s'il n'y a pas de solution il n'y a pas de problème

nouveau message Répondre Recherche


plan Plan du Forum Solfège||Tags : plus, accord, des, exemple, les, puisqu, par, voici, precisions