Parait qu'il faut que je chante...


nouveau message Répondre
Recherche

#
Je viens vers vous pour avoir quelques conseils techniques pour survivre dans ce monde de brutes qu'est la chanson. A la base, même si j'aime bien chanter sous ma douche ou toute seule dans ma voiture avec la radio à fond, je ne suis pas chanteuse. Mon truc à moi c'est le théâtre, sauf que... là au théâtre, on me demande de chanter. Pire de chanter en solo icon_redface

J'ai une petite chance dans mon malheur, j'ai plusieurs années de musique derrière moi, donc un peu d'oreille ce qui fait que je chante juste et en rythme, et le théâtre m'a appris à respirer pour porter ma voix, et à articuler. Mais ca ne fait pas tout. J'ai décidé donc de prendre des cours de chant, mais comme je n'ai pas trop les moyens, je n'en prends qu'un tous les 15 jours, alors qu'entre temps, je répète 5/6 fois pour le théâtre. Je n'ai eu qu'un cours pour l'instant, j'ai travaillé quelques vocalismes, il m'a rassuré en me disant qu'effectivement, je chantais juste etc etc... Mais bon, en attendant de pouvoir travailler avec lui tout ce que j'ai à travailler, j'aimerais bien avoir quelques petits conseils pour survivre aux répèts.

Dans les problèmes que je rencontre :

- Le souffle. Assise, chez moi, devant mon PC, ca peut encore aller. Mais dès qu'il faut que je grimpe sur une chaise, que je saute, que j'aille à droite ou à gauche alors là, je suis fichue loool. Je n'arrive plus du tout à soutenir certaines notes, faute de souffle, et j'ai l'impression de mourir d'apoplexie sur la dernière note que je dois tenir longtemps. Comment le travailler ? Faut que je me mette au jogging ou y'a d'autres moyens ? Est-ce que je dois respirer plus souvent que quand je suis assise, et donc réfléchir à où je peux respirer dans les phrases ?

- La voix. Sur cette chanson, je ne dois pas utiliser "ma voix". Pour approcher le personnage, je dois la transformer. Sur les parties non chantées, je le fais assez naturellement, par contre ca se complique dès que je dois chanter. J'schuis pas sure d'être douée en anatomie, mais j'ai l'impression que pour faire cette voix plus "grave", je resserre au niveau du diaphragme, ce qui est un véritable paradoxe quand on sait que pour être à l'aise dans le chant faut être décontracte. Ce n'est pas une question de tonalités, j'ai la partition et si je chante avec "ma voix", je n'ai aucun mal à atteindre les notes, même les plus graves, par contre, dès que je transforme ma voix, je les atteins mais avec beaucoup beaucoup moins d'aisance, j'me crispe par moment. Le retour de baton, c'est que j'ai aussi l'impression de fatiguer énormément ma voix comme ca.

- Les transitions. Ca c'est mon plus grand cauchemar loool. J'ai du mal à gérer les transitions entre les moments où je dois parler et les moments où 1sec après je dois chanter. Les moments où je dois rire, et 1sec après chanter, les moments où je dois prendre cette voix grave, et les moments où je dois retrouver une voix plus légère et pure. Disons que j'ai toujours un temps de retard sur la transition, je la "trouve" au bout de quelques notes, mais j'ai du mal à attaquer correctement dès la première note qui suit une transition. Et je ne sais pas comment le travailler efficacement.



Comment travaillez-vous une chanson quand vous venez de l'avoir ? Est-ce que vous la décortiquez dans tous les sens ? Et la question piège, comment travailler sans se faire mal alors même qu'on n'a pas l'habitude et qu'on ne peut donc pas chanter pendant des heures et des heures sans finir aphone ? (j'aurais bien demandé aussi comment travailler quand on vit en appart' sans se mettre à dos tous les voisins, mais je crois qu'ils devront s'y faire lol).


Euh je sais que ca fait beaucoup de questions, mais c'est ca les débutants, ca a toujours plein de questions icon_redface



#
Bon, je n'y connais à peu près rien en chant, je serais incapable de chanter juste même si ma vie en dépendait, mais je sais tout de même que "chanter assise derrière son PC" n'est pas le meilleur moyen de travailler son souffle. J'ai lu qu'il fallait se tenir bien droite, les pieds un peu écarté et respirer bien profondément (sentir la poitrine se gonfler à bloc quand on inspire et redescendre bas quand on expire).
Chanter en transformant sa voix ça m'a l'air compliqué, essaye pour commencer de te concentrer sur ta voix "normale" pour éviter de te l'abimer en hurlant dans une tonalité qui n'est pas la tienne :-/

Bon, en attendant les contributions de gens plus calés que moi, c'est un début (même si je me doute que tu vas pas commencer les exercices à cette heure, à moins que tu tiennes vraiment à te faire haïr par tes voisins icon_cheesygrin )

La représentation est pour quand ? Bonne chance en tout cas !

#
Lool merci en tout cas pour ton soutien moral. La (enfin les) représentations sont pour cet été, donc ca laisse un peu de temps pour travailler, heureusement !

Effectivement, je chante debout, les pieds bien ancrés dans le sol et les épaules détendues quand je m'entraine chez moi. Le "assise derrière le pc" c'était pour montrer le degré de fainéantise par rapport à quand faut que je le fasse en courant partout hum

Pour la voix, j'attends de voir si y'a un remède miracle. J'ai déjà eu à chanter en changeant ma voix (sur un seul couplet en solo et le reste en choeur donc plus simple) mais c'était une voix un peu nasillarde, genre voix de guignol. C'était chiant parce qu'il fallait pas la zapper en cours de route, mais ca ne m'avait pas trop poser de problème. Mais la je coince plus et j'veux pas non plus forcer.

Et une grande majorité de mes voisins ne dorment pas à cette heure là, j'ai choisi justement cette résidence parce qu'il n'y a que des jeunes insomniaques (à 3h du mat' tu croises encore des gens lol) et qu'on peut encore faire du bruit après 21h... Mais ca serait exagérer de chanter maintenant j'avoue...

pascal17

Petit causeur
Jeune tabber
Petit Downloader
11 photos
Membre VIP
48 messages
Modérateur
#
 Citation :
J'ai lu qu'il fallait se tenir bien droite, les pieds un peu écarté et respirer bien profondément (sentir la poitrine se gonfler à bloc quand on inspire et redescendre bas quand on expire).

ce n'est pas tout à fait ca.
la respiration doit etre ventrale pour etre naturelle.
donc il faut oublier les clichés de modes
(et se souvenir que rentrer son ventre
n'a pas d'influence sur l'indication du pese personne... icon_cheesygrin )

à l'inspiration, le diaphragme doit descendre,
c'est à dire pousser les visceres vers le bas
et gonfler le ventre (et oui, desole...)

à l'expiration, c'est l'inverse,
le diaphragme remonte,
les visceres sont à nouveau rentrées dans le ventre,
le ventre s'aplatit.

un prof de chant te fait faire des exercices pour ressentir ca.
une fois que tu l'a ressenti c'est bon,
apres il suffit de s'en souvenir quand t'es sur scene
(ce qui n'est pas le plus aisé!)


moi j'ai eu le declic,
le jour où il m'a demandé de m'imaginer au pied d'une montagne,
et de tout mettre en oeuvre pour ameuter tous les habitants des villages....
(ca date.... les voisins de l'école ne s'en sont jamais remis)

vocalix

1 photo
#
kyra41
kyra41 a écrit :
Système : Citation Beaucoup Trop longue pour être citée


Tout d'abord, fais toi-même l'analyse de ta chanson. Notes les paroles sur une feuille, et au-dessus des paroles, mets un petit signe à tous les endroits où tu peux/dois respirer pour être sûr de ne pas arriver en manque d'air.

Pense bien à avoir une expiration ACTIVE et une inspiration PASSIVE afin de laisser l'air revenir rapidement et ne pas perdre de temps (concernant ce sujet, tu peux aller voir sur mon site l'article sur la respiration).

Enfin, pour éviter de perdre de l'air, il est important d'avoir un bon accolement des cordes vocales. Pour comprendre ce qu'est une voix faite avec des cordes vocales mal accolées, prends une grande inspiration, puis soupire profondément. Tu entends/sens de l'air dans ta voix. Lorsque tu chantes, écoute ta voix et essaye de repérer si tu as ce son "soupiré" dedans. Si tel est le cas, c'est que tu as une fuite d'air.

Il faut que tu saches aussi que tu n'as pas besoin d'avoir beaucoup d'air pour faire une note aiguë ou forte.


kyra41
kyra41 a écrit :
Système : Citation Beaucoup Trop longue pour être citée


Hop hop hop ! Tu "resserre au niveau du diaphragme" ? Ok, on va se faire un petit coup d'anatomie icon_cheesygrin

Tout d'abord, concernant le diaphragme : il n'est pas sensitif. De ce fait, tu ne peux savoir sentir s'il se contracte ou non. Ensuite, quand tu chantes, tu es en phase d'expiration. Et en phase d'expiration, ton diaphragme est passif. Il est décontracté. Ce sont tes abdos qui bossent pour permettre l'expiration. De ce fait, si tu sens quelque chose qui se contracte, ce sera plutôt les muscles intercostaux ou abdominaux, mais pas le diaphragme.

Ensuite, tu dis que pour être à l'aise dans le chant, faut être décontracté. Oui et non ! Et surtout non ! Décontracté... ça dépend où ! Décontracté de la mâchoire, du larynx, les fausses cordes vocales ouvertes, oui, tout ça oui ! Mais ailleurs dans ton corps, être décontracté signera la mort de ton chant ! Chanter, c'est du sport. Et tu as toute une flopée de muscles qui s'activent - et parfois de manière drastique ! - lorsque tu chantes.

Maintenant, il y a très certainement des facteurs qui ne fonctionnent pas dans ta technique au vu de ce que tu dis. Si tu te fais mal, ou que tu te sens cripsée, arrête ! C'est que tu fais quelque chose qui ne fonctionne pas dans ta technique et qui te mets en danger. Si tu veux rendre ta voix plus grave, tu as deux solutions. La première se joue au niveau de la hauteur du larynx. Abaisser le larynx va renforcer tes harmoniques graves, et donc donner un son qui sonne plus grave. Mais à trop abaisser le larynx (ce que tu fais sans doute un peu) peut gêner la bonne émission vocale. La deuxième solution, c'est le jeu sur les résonateurs. Tu as deux résonateurs principaux : la bouche et le conduit pharyngo-nasal. Si tu ne fais sortir ton son que par la bouche, celui-ci sera chargé en harmoniques graves. Si tu le fais passer par le nez, il sera plus chargé en harmoniques aiguës. Essayes alors d'imaginer ne sortir ton son que par la bouche. Certains exercices, comme celui d'imaginer chanter avec un oeuf ou une patate chaude dans la bouche, peut t'aider à obtenir cet effet. Evite également de trop sourire, de trop étendre les lèvres à l'horizontal, car cela renforce les harmoniques aiguës. Essaye plutôt de ramener les lèvres vers l'avant.

Tiens, fais ce test. Chante le son "i" en un grand sourire. Puis, sur la même note, le son "ou" avec une bouche en cul de poule. Tu entends bien que ce la même note, mais que le son "i" sonne plus clair/aigu que le "ou" qui sonne plus "sombre/grave". Essaye maintenant de faire l'inverse, c'est à dire de chanter un "ou" avec des lèvres étirées (comme si tu souriais) et un "i" avec les lèvres vers l'avant (en cul de poule) et tu vas entendre que ton "ou" s'éclaircit, tandis que ton "i" s'assombrit. Si tu utilises cette astuce de résonateurs dans ton champ, de rajouter du "ou" dans tes paroles", cela te permettra d'assombrir ta voix sans forcer sur tes cordes vocales.


kyra41
kyra41 a écrit :
Système : Citation Beaucoup Trop longue pour être citée


Là, c'est purement une question d'ajustement de ta technique. Exerce-toi à effectuer ces transitions pour t'habituer à ajuster les facteurs anatomiques, et concentre-toi sur les sensations que tu as à l'intérieur de ton corps, où tu sens que le son vibre, les mouvements et contractions de tes muscles pour telle et telle voix. Cela va te permettre d'avoir des "repères", des "sensations balises" qui t'aideront à obtenir le son que tu souhaites avoir plus facilement à l'avenir. Ensuite, essayes d'homogénéiser tes deux voix, celle du parlé, et celle du chanté, pour que la rupture ne soit pas trop brutale. C'est à dire, tâche de donner aussi un peu de ce son "sombre" dans ta voix parlée comme dans celle que tu utilises pour chanter.


rexilou a écrit :
Système : Citation Beaucoup Trop longue pour être citée


Rexilou, tu peux très bien chanter assis, allongé, debout, en grand écart, à quatre pattes, peu importe :) La bonne respiration est - dans 90% des cas - le sous-produit d'une bonne technique vocale, et non pas sa cause. Se tenir droit, les pieds écartes, respirer à fond, etc. ne feront pas que tu chanteras mieux. Respirer bien ne te donnera pas d'office une bonne technique vocale (et d'ailleurs, ce n'est pas parce que tu es debout que tu respires mieux icon_cheesygrin ) en revanche, bien chanter te donnera une bonne respiration wink


pascal17
pascal17 a écrit :
Système : Citation Beaucoup Trop longue pour être citée


Oui, mais je compléterais en disant que certes, le diaphragme remonte, mais ce n'est pas suffisant. Sinon tu es en expiration "passive" et le ventre ne rentrera pas. C'est seulement si les abdominaux (transverses majoritairement et un peu obliques) s'actionnent pour faire remonter les viscères.

Cependant, ce type de respiration dit "abdominal/ventral" n'est pas la seule manière de respirer. L'on a souvent diabolisé la respiration haute/thoracique, avec la cage qui s'élève très haut. Mais aussi surprenant que cela puisse paraître, cette respiration est aussi saine que les autres, et est même préconisée pour certains types de chant (comme par exemple en comédie musicale ou gospel, où l'on se fait des notes en belting). C'est juste que cela ne remplit pas les poumons de la même manière, et que la phase d'expiration qui va suivre sera gérée autrement. Mais elle n'est pas mauvaise et peut être très utile dans certains chants.


nouveau message Répondre Recherche


plan Plan du Forum Chant||Tags : les, dois, voix, chanter, des, travailler, plus, comment, moments