dis, c'est quoi la puissance de ton ampli ???


nouveau message Répondre
Page 1 de 3
Recherche

#
dés qu'il est question d'amplis, on entend des commentaires du style "j'ai acheté un 150W machin, et il est moins puissant que mon 30W bidule !" et autres joyeusetées .....

un petit lien pour rappeller quelques notions elementaires sur la puissance des amplis et les hauts parleurs.

http://www.supravox.fr/infos.htm#ressentie

points les plus importants: ne tenir compte que de la puissance RMS, et comparez avec les memes haut-parleurs.



#
Citation d'un post au sujet de la différence amplis lampes et transistors :



En son clair : un Watt est un Watt.

Ce qui fait qu'un ampli à lampe produit plus de volume sonore qu'un ampli à transistor à puissance égale est moins lié à la technologie (lampe ou transistor) qu'à la qualité des composants de l'ampli : rendement des HP utilisés (!!!), taille des transfos, etc.. De façon assez générale, les amplis à lampe utilisent des composants de meilleure qualité que les amplis à transistor (également appelés "solid-state").

En effet une très grande majorité des amplis à transistor sont des amplis bas de gamme, essentiellement pour des raisons marketing. Les guitaristes ont décidé que le haut de gamme est forcément à lampe (en partie pour de bonnes raisons, mais majoritairement pour de mauvaises raisons), et les fabricants ne souhaitent pas contrarier les clients. Cette situation dure depuis les années 90 (les bassistes ne sont pas tombés dans le même délire, en partie du fait qu'ils jouent globalement en son clair et rarement en son saturé...).

Si on reste en son clair, un ampli solid-state haut de gamme faisant 100W RMS crachant dans un HP/caisson donné, produira le même volume sonore qu'un ampli 100W RMS à lampe crachant dans le même HP/caisson. Les amplis transistor de qualité coûtent en moyenne aussi cher que des amplis à lampe équivalents (et sont beaucoup plus fiables).

Note : ce n'est malheureusement pas très facile à vérifier car les amplis transistor de haute qualité sont très , très rares aujourd'hui (Evans, Roland JC, certains Tech21, pas grand chose d'autre). Pour avoir un indice sur le niveau de qualité d'un ampli transistor, si on n'a pas la possibilité de le tester, vérifier le niveau de prix, et aussi le fait que le constructeur n'ait aucune gamme d'amplis à lampe. Un ampli à 1000€ provenant d'un constructeur ne fabricant que des amplis solid-state a de fortes chances d'être de très bonne qualité (ce n'est pas une règle fiable, mais simplement une constatation pratique).

Un ampli 30w à lampe passe presque tout de suite en régime saturé dés qu'on monte un peu le volume (normal : 30 w ), ca s'entend assez peu (à condition de ne pas trop utiliser de reverb) car la saturation de l'étage de puissance est progressive sur les lampes : on a l'impression qu'on est toujours en son clair, mais en fait on est déjà en crunch léger (ce qui acceptable, voir recherché, en Blues par exemple).

En son saturé c'est différent, du moins si on veut faire saturer l'étage de puissance : pour ça il faut des lampes (l'étage de puissance d'un ampli transistor ne fonctionne pas correctement en régime saturé). Si on reste en régime linéaire, la techno lampe a peu d’intérêt par rapport aux transistors (c'est le cas pour les guitaristes qui font tout leur son overdrive avec des pédales et ne poussent pas leur ampli de façon à faire saturer les lampes de puissance).



JP

chipie.foxtrot

Modérateur
#
hyperi0n a écrit :
Citation d'un post au sujet de la différence amplis lampes et transistors :


bonjour, on est prié de citer ses sources wink

voir c'est entendre,c'est toucher,c'est retirer le voile qui sépare l'essentiel de l'apparent
(Tahar ben jelloun)....
je joue toujours de la guitare à six schtroumpfs !
#
Je n'ai pas cité de source car j'ai écrit ce texte icon_cheesygrin

Je cite toujours mes sources sifflote

Sinon pour répondre à la question du sujet : j'utilise habituellement :

- Laney LC30 (30w classe A tout lampe) en club
- Laney LC50 (50W classe A/B tout lampe) pour les scènes plus importantes
- Jazz Chorus 120 (2x60W solid state) quand j'ai vraiment besoin de beaucoup de puissance
- Roland Cube 60 pour bosser à la maison, ou comme ampli de puissance pour petits clubs

Tout mon son est fait avec mon pedal-board 100% analogique, dans l'ordre :
- Vieille Cry-baby de ~ 1989 modifiée pour plus d'amplitude et plus d'aigus à fond de course
- Compresseur Guyatone de ~ 1985 (énorme celui-ci, utilisé comme limiteur pour le funk, ou comme booster/sustainer)
- mon clone Fulltone OCD boutique "blue one" (utilisé comme booster pour les solos, gain à 9H, tonalité à 13H, volume à 11H)
- Préamp Tech21 GT2 (le coeur du pédalier)
- Phaser analogique e-Wave (terrible pour simuler une Leslie)
- Delay analogique Electro Harmonix (le meilleur en dessous de 200€ à mon avis)
- Chorus Ibanez de ~ 1985 - BC9 Bimode stereo Chorus (très chaud, 2 modulations analogiques dans 1 pédale pour effet chorus classique ou effets déphasés plus sauvages, me permet d'attaque deux amplis de puissance en stéréo, ou une sono)

Je joue 80% du temps en crunch, le Tech21 est enclenché en permanence, que je joue dans un ampli à lampes, ou dans mon Jazz-Chorus 120.

jeguil

Artiste participatif
9 photos
132 messages
#
Pour moi la différence entre ces deux techniques c'est juste la couleur de son. Les lampes ont un son plus chaud, le transistor reste assez froid.

Mieux vaut être bourré que con, ça dure moins longtemps..
http://www.nicolevalerie.net -
#
pssst !

Je parle principalement du quantitatif, et non du qualiqutif. tu dis toi même un watt est un watt, et ensuite tu t'acharnes a dementir cette affirmation !

loin de moi l'idée d'entrer dans la grande bataille lampes transistors, deja, la production d'harmoniques n'est pas la meme (d'ou la difference de chaleur a l'ecoute)

mais la on parle de puissance! On peut tres bien avoir deux amplis d'une puissance egale, passant par deux enceintes identiques, et preferer le son de l'un par rapport a l'autre.... il y a tellement de parametres qui entrent en jeu!

donc OUI un watt est un watt ! (si on prend la meme methode de mesure ).

#
 Citation :
mais la on parle de puissance! On peut tres bien avoir deux amplis d'une puissance egale, passant par deux enceintes identiques, et preferer le son de l'un par rapport a l'autre.... il y a tellement de parametres qui entrent en jeu!


Totalement d'accord, d'ailleurs je n'ai parlé que de puissance (et de taux de distorsion, ce qui est indissociable)
wink


 Citation :
Les lampes ont un son plus chaud, le transistor reste assez froid.


C'est faux, si tu as l'occasion d'essayer un bon ampli solid-state, tu verra..ou alors cela signifie que tu fais saturer l'ampli de puissance (je n'ai parlé que de son clair)


 Citation :
deja, la production d'harmoniques n'est pas la même (d'ou la difference de chaleur a l'ecoute)


Uniquement en régime saturé (et encore, en dehors des MOSFETS). En son clair : quasi aucune différence en termes d'harmoniques. la preuve : en fonction du circuit utilisé, certaines pédales overdrive transistorisées produisent plus d'harmoniques paires, d'autres plus d'harmoniques impaires, idem pour les lampes : c'est d'avantage le type de circuit utilisé (symétrique ou asymétrique) qui influe sur les harmoniques produites en régime non linéaire.

En régime linéaire (cad : en son clair), par définition, les harmoniques ajoutées par l'ampli sont un paramètre négligeable !!!!!

Voir, entre autres :

http://www.sonelec-musique.com/electronique_bases_effets_speciaux_audio.html


 Citation :
Distorsion asymétrique
L'ecrêtage d'un signal audio, qui est de nature alternative, peut s'effectuer de façon symétrique, c'est à dire en même temps sur les alternancse positives et sur les alternances négatives. Une distorsion asymétrique caractérise un signal dont l'ecrêtage survient sur l'alternance négative ou positive avant de survenir sur l'autre. Le rendu sonore entre distorsion symétrique et distorsion asymétrique est très différent, car les harmoniques prédominantes créées dans les deux cas ne sont pas de même rang. Une distorsion asymétrique produit une quantité plus importante d'harmoniques paires, alors qu'une distorsion symétrique produit une quantité plus importante d'harmoniques impaires (en anglais, even = pair et odd = impair). Certains constructeurs ont pour cette raison conçu des générateurs de distorsion (pédales de distorsion) doté d'un réglage permettant le décallage plus ou moins prononcé du signal audio pour créer une distorsion plus ou moins asymétrique. En théorie, le procédé est fort simple, pusiqu'il suffit d'ajouter une composante continue plus ou moins importante au signal BF.

Sonorité des harmoniques paires et harmoniques impaires
Les harmoniques paires tendent à avoir une relation plus évidente avec le signal d'origine, ce qui n'est pas forcement le cas avec les harmoniques impaires (l'harmonique paire H2 d'une note originale quelconque - par exemple un Do3 - correspond à la même note de l'octave supérieure - Do4, alors que l'harmonique H7 de cette même note originale est dissonante). Ce qui peut laisser sous-entendre qu'une distorsion symétrique sera moins agréable à l'oreille, ou pour être plus neutre dans son jugement, plus "dure". Les amplificateurs à tubes électroniques (lampes, valves) possèdent une caractéristique de transfert asymétrique, qui s'ajoute au fait que le passage de la zone de fonctionnement "sans distortion" à la zone de fonctionnement "avec distorsion" est plus large (l'entrée en saturation est plus progressive). Ce sont ces deux caractéristiques qui rendent le son distordu des amplis à tube si agréable et si "chaud", et qui facilitent le contrôle que l'on peut avoir sur le rendu désiré. C'est aussi ce qui fait que l'on trouve encore à ce jour des inconditionnels de ce type d'appareil refusant catégoriquement d'utiliser des amplis tout transistors.


aussi : http://fr.wikipedia.org/wiki/Discussion:Amplificateur_pour_guitare_%C3%A9lectriq...

#
Oui, un watt est un watt, mais une différence que tu ne cites pas entre lampe et transistor, c'est la dynamique qui est beaucoup plus importante sur un ampli à lampe que sur un ampli à transistor milieu de gamme.
En haut de gamme transistor on emploie souvent la technologie MOSFET qui associée à des condensateurs de qualité et de grande capacité se rapproche un peu plus des tubes.
Et cette dynamique on la doit à l'utilisation de la haute tension entre plaque et grille, ce qui se traduit par une réserve d'énergie toujours immédiatement disponible à l'attaque.
C'est ce qui fait dire qu'à puissance égale un lampe semble plus puissant qu'un transistor.

#
 Citation :
Oui, un watt est un watt, mais une différence que tu ne cites pas entre lampe et transistor, c'est la dynamique qui est beaucoup plus importante sur un ampli à lampe que sur un ampli à transistor milieu de gamme.


Mais nulle entre un ampli lampe milieu de gamme et un ampli à transistor haut de gamme, et inférieure entre un ampli à lampe bas de gamme et un ampli à transistor haut de gamme. wink


 Citation :
En haut de gamme transistor on emploie souvent la technologie MOSFET qui associée à des condensateurs de qualité et de grande capacité se rapproche un peu plus des tubes.


... ou les dépasse, en fonction de la qualité de conception de l'ampli.

Les pics d'intensité générés par les lampes, encore faut-il pouvoir les transmettre aux HP.

Un ampli tube avec un transfo de sortie mal dimensionné aura du mal à assurer les pics d'intensité (donc moins de dynamique), un ampli à transistor avec des condensateurs bien dimensionnés assurera sans problème les pics de tension (donc aura une bonne dynamique). Essaye un Jazz Chorus...

Mais il faut aussi rappeler le rôle très important du rendement et de la dynamique des HP !!! (donc toujours comparer par rapport aux mêmes HP). Par exemple, Les Celestion Blue ont un très bon rendement... à ne pas comparer avec les "bidules" qui équipent 90% des amplis transistor ...

#
Certe, tout les éléments de la chaine ont leur importance des transfos aux HP en passant par les condensateurs de filtrage.
Je ne manquerais pas, si j'en ai l'occasion, d'essayer un jazz Chorus et je ne doute pas de sa dynamique. wink
Mais après on tombe dans le qualitatif: grain, harmoniques, chaleur...

#
 Citation :
Mais après on tombe dans le qualitatif: grain, harmoniques, chaleur...


Oui wink

Enfin, grain et chaleur, ok, c'est subjectif. Par contre quand un musicien parle d'harmoniques... c'est un peu comme si je parlais de Théorie des Cordes ou de Chirurgie du Cerveau : les harmoniques ca se calcule avec des séries de Fourrier, elles influencent certes la couleur du son, mais on ne les entends pas en tant que telles...

JP

#
ho la vache ! j'ai reveillé un troll !!!!! vite une berceuse !!!!

hyperion, je sais que la theorie des cordes est soit du domaine de la mathematique, soit du domaine du representant de chez Ramirez qui cherche a placer ses produits. en ce qui me concerne, je connais la decomposition en series de Fourier, mais non pas en tant que musicien mais en tant qu'ancien electronicien. Mais est on ici pour parler maths ?

Mais bon ... mon premier post etait surtout destiné a attirer l'attention de certains demandeurs de conseils sur les choix de matos .

pour le reste, quand on se place du point de vue d'une charge a laquelle on connecte un instrument de mesure, on se f... eperduement de savoir si ce qu'il y a avant vient d'un push pull a lampe ou a transistor !

zedwarf

Artiste participatif
2 photos
126 messages
#
hyperi0n a écrit :

 Citation :
Mais après on tombe dans le qualitatif: grain, harmoniques, chaleur...


Oui wink

Enfin, grain et chaleur, ok, c'est subjectif. Par contre quand un musicien parle d'harmoniques... c'est un peu comme si je parlais de Théorie des Cordes ou de Chirurgie du Cerveau : les harmoniques ca se calcule avec des séries de Fourrier, elles influencent certes la couleur du son, mais on ne les entends pas en tant que telles...

JP


et pourtant.. mon TP de hier, consistait justement a attaquer les darlington d'un attax100 en canal crunch avec un GBF, et visualiser la FFT du signal. et effectivement, les harmoniques paires on tendances a etre plus agreables. on entend nettement la difference.


http://pourquoijepirate.fr/ >>> dis nous pourquoi tu pirate!
Petzooïlle-Never Forget
katrina approuved flooder
#
 Citation :
Mais est on ici pour parler maths ?


Non, évidemment, c'est justement ce que j'ai écrit icon_cheesygrin Il ne faut pas prendre mon post au premier degrés



 Citation :
ho la vache ! j'ai reveillé un troll !!!!! vite une berceuse !!!!


On est très loin du troll là quand même icon_cheesygrin

Edit : ce qu'il faut comprendre c'est que les harmoniques sont avant tout des objets mathématiques (ce sont des "morceaux" de son , une façon de décomposer un son, qui n'ont pas réellement d'"existence" propre en dehors des équations), donc parler d'harmoniques revient à parler de maths, c'est pourquoi quand les musiciens parlent d'harmoniques, c'est marrant. Il vaut mieux parler de "couleur", de "chaleur", de brillance, de "grain", enfin je pense.

JP

#
vouais .... pas vraiment convaicu sur le coup ....

quand je pose delicatement le bout de mon index gauche au niveau de la douzieme case et que je pince la corde a un autre endroit, je n'ai pas vraiment l'impression de faire de la couleur de la brillance ou du grain ..... mais bon . la notion d'harmonique est plus physique que mathemetique dans le domaine de la musique (voir branche acoustique de la physique).

tout est dans tout .... et reciproquement ! ( icon_cheesygrin ).



nouveau message Répondre
Page 1 de 3
Recherche


plan Plan du Forum Matos||Tags : des, les, puissance, parleurs, amplis, joyeusetees, puissant, bidule, petit