Biographie de mano solo

Mano Solo n’a jamais manqué de mots ou d’accords pour chanter la colère, les moments d’espoir et le cafard qui lui collent à la peau, le poursuivent dans son imagination et rythment sa vie d’artiste depuis ses premiers pas dans la musique comme dans la peinture ou le dessin. Le poing toujours levé et les nerfs à vifs, Mano ne ressemble à personne d’autre, composant des chansons d’une intensité rare, où les textes tutoient la mort, décortiquent l’ennui et brandissent le drapeau noir de la révolte permanente.

Mano Solo s’appelle Emmanuel lorsqu’il naît le 24 avril 1963 à Chalons sur Saône. Il est le fils du dessinateur Jean Cabut (connu du grand public sous le nom de Cabu, et qui a bâti sa réputation en travaillant pour les magazines Hara-kiri, Pilote et Charlie Hebdo) et d’Isabelle Monin, qui a notamment créé le journal écologiste La Gueule Ouverte.

Enfant, Mano baigne dans une ambiance familiale où la culture et l’engagement politique ont une place de choix. C’est peut-être la raison pour laquelle Mano se passionnera à l’adolescence pour la musique et le dessin, et qu’il sera tout au long de son existence particulièrement sensible au monde qui l’entoure, refusant et dénonçant l’injustice, militant aux côtés des exclus.

Mano va alors tracer sa route en Solo et publie son premier album en 1993, La Marmaille Nue qui va faire chavirer de nombreuses âmes à fleur de peau, puisque l’album se vend à plus de 100 000 exemplaires. Un an plus tard, Mano, après avoir enchaîné les concerts un peu partout, fait son premier Olympia, et en 1995, le chanteur sort un second Opus, Les Années Sombres qui fait de nouveau des émules.

Ainsi, en deux albums et moult concerts, Mano fédère un public de fidèles totalement conquis par les mots crus et rageurs du chanteur qui parle à cœur ouvert de ses attentes, de ses espoirs déçus, de ses amours perdus, de son envie d’avoir envie, tout de suite, ici, et maintenant. Sa voix vibrante de douleur et de colère, ses mélodies un tantinet parisiennes où viennent s’immiscer des volutes gitanes, les ondes sensuelles du tango, des accords blues et des pincées de jazz, sa personnalité bâtie sur une soif absolue de vivre et de se battre n’échappent pas à ceux qui cherchent désespérément leur place ici-bas. Mano annonce aussi à cette époque en chanson (« Pas du gâteau ») et sur scène qu’il est atteint du virus HIV.

Parallèlement à ses activités musicales, Mano Solo monte une maison d’édition, et publie deux ouvrages, Je suis là, un recueil de poèmes qui paraît en 1995, et Joseph sous la pluie , un roman qu’il publie en 1996. Mano continue par ailleurs à peindre et dessiner, notamment les pochettes de ses albums.

En 1996, le chanteur fait une parenthèse dans son parcours en solitaire et fonde un groupe de rock, Les Frères Misère, avec qui il publiera un album punk très contestataire, avant de revenir en Solo l’année suivante pour sortir Je sais pas trop, un nouvel opus enregistré sur scène. A la fin de la décennie, 1999 plus exactement, Mano met en boîte un double et sublime live 100% acoustique, intitulé « Internationale Shalala au Tourtour ».

En 2000, Mano Solo revient dans les bacs avec Dehors, où l’on peut entendre pour la première fois des chansons aux textes plus apaisés et aux ambiances sonores plus marquées qu’auparavant par les influences musicales de l’Afrique et de l’Amérique Latine. Si Mano a voulu s’échapper un peu de la noirceur de ses précédents albums, c’est afin de montrer une autre facette de son art, mais aussi de sa personnalité, n’en déplaise à ceux qui n’aimaient en lui que le chanteur en sursis, brûlant de désespoir et hurlant sa fureur de vivre à chaque couplet.

En 2002, Mano publie un nouvel album et dvd live, La Marche, avant d’enregistrer Les Animals qui paraît deux ans plus tard. Mano Solo est de retour en 2007 avec un nouvel album intitulé In The Garden.

Hospitalisé depuis le 12 novembre à cause du sida
il s'éteind le dimanche 10 Janvier 2010 à l'âge de 46 ans suite à plusieurs anévrismes . . .

Les Clips et Videos de mano solo

Les derniers Albums de mano solo

Rentrer au port

Rentrer au port



Sortie en : 2009
13 titres
In the Garden

In the Garden



Sortie en : 2007
12 titres
Je sais pas trop

Je sais pas trop



Sortie en : 1998
12 titres

Les derniers Fans de mano solo

psykontrebass
duke74
tonton michto
marion3
mytoo76600