Biographie de james brown

James Joseph Brown (né le 3 mai 1933 à Barnwell en Caroline du Sud, et mort le 25 décembre 2006 à Atlanta, en Géorgie), alias The Godfather of Soul ou the hardest working man in show business, était un chanteur, danseur et producteur américain. Initiateur du funk, il a eu une très grande influence sur la soul, le rhythm and blues, et le gospel. James Brown est reconnu comme l'une des figures les plus influentes de la musique populaire du 20ème siècle et fut renommé pour ses performances scéniques.Il existe une polémique autour de la date de naissance de James Brown. Bien qu'il prétende être né en 1933 à Barnwell (Caroline du Sud), certains pensent qu'il serait né en réalité en 1928. Il aurait menti sur son âge par coquetterie. Quoi qu'il en soit, ses parents déménagent peu de temps après sa naissance, à Augusta (Géorgie), et sa mère l'abandonne. Il sera confié à sa tante.

La famille étant pauvre, le jeune James les aide en ramassant du coton chez les propriétaires environnants ou en cirant les chaussures dans le centre-ville. À cette même époque il commence à se produire dans les salles de danse de la région d'Augusta, mais il tombe petit à petit dans la délinquance. À 16 ans, il commet une attaque à main armée pour laquelle il est condamné dans un centre de détention juvénile. Trois ans plus tard, sa peine est allégée et il est relâché à la condition de ne pas retourner à Augusta et de trouver un emploi.
Lors d'un match de baseball opposant l'équipe de la prison et une autre, il rencontre un autre chanteur, Bobby Byrd, dont la famille l'aidera à sortir de prison. Il intègre son groupe de rhythm and blues Avon, dont le style évolue et qui sera rapidement renommé The Famous Flames puis James Brown with The Famous Flames. Le groupe se produit principalement dans le sud des États-Unis puis connaît le succès en 1956 avec le hit "Please, Please, Please" qui s'écoulera à 1 million d'exemplaires.

Malgré ce premier single à grand succès, les neuf qui suivirent furent tous des échecs et le producteur du groupe était prêt à rompre leur contrat… ce qui n'arriva pas puisque le single suivant, Try Me (1958), se plaça directement numéro 1 des titres R&B. Ce nouveau hit fut suivi d'autres succès, I'll Go Crazy (1959) et Bewildered (1960).

Night Train (1961) est considéré aujourd'hui comme le premier album caractéristique de James Brown, avec un son instrumental, un rythme très présent et une rapidité qui marqua profondément dès sa sortie. La majorité des chansons du groupe depuis les débuts étant écrites ou co-écrites par James et son charisme surpassant tout, il s'imposa naturellement au point que les autres membres du groupe devinrent simples accompagnateurs du chanteur.En 1963 sort l'excellent Live at Apollo. James Brown et les Flames, évincés par leur manager qui voulait des spectacles conventionnels, donnent malgré tout ce concert et paient de leur poche l'enregistrement, ce qui ne s'était jamais vu alors et qui reste très rare aujourd'hui. La performance survitaminée du chanteur et des musiciens du Live at Apollo assurent la notoriété nationale. Des extraits sur Youtube témoignent de ce concert mémorable, notamment la chanson "There Was A Time".

A partir de là James Brown pond une série de titres qui deviendront tous des numéros 1 dans les classements R&B: Out of sight et Night train en (1964) Papa's Got A Brand New Bag et I Got You (I Feel Good) en (1965). Ces titres représentent un important travail de la seconde période de sa discographie, car ils amorcent le ton funky, sans que ce soit encore du funk à proprement parler. Il convient également de signaler une poignante et grisante ballade, It's a Man's, Man's, Man's World (1965), apologie à la femme, chantée magistralement avec toutes les tripes.

C'est alors que l'année 1967 marque un repère dans la musique populaire occidentale du 20ème siècle: Cold Sweat pose le premier jalon du funk et fait l'effet d'une bombe. Les critiques musicales voient dans Cold Sweat un point d'orgue de la musique des années 60 et 70, considérant le titre comme une démarcation au niveau des paroles et de l'arrangement musical. Le nouveau son de James Brown, le funk, qui va atteindre l'apothéose entre 1969 et 1973, (à partir de 1973, le funk originel repris par d'autres artistes prendra des allures de disco commerciale) se caractérise par:

une claire rupture avec le côté guilleret et mielleux, caractérisé par les contemporains de James Brown.
un son brut et sans fioritures.
les cuivres, la basse et la batterie, jusqu'à lors relégués en arrière plan, occupent le centre du mix stéréo.
un chant moins mélodique, se glissant dans la pulsation rythmique de l’ensemble. (Après avoir initié le funk au milieu de années 60, JB sera un pionnier du rap à partir des années 70.)
A partir de Cold Sweat, toutes les chansons de James Brown jusqu'au début des années 70 font place à l'affirmation de soi, à l'entraide communautaire et à la sexualité. Les batteurs Jab'o'Starks et surtout Clyde Stubblefield introduisent des rythmes de batterie complexes et accrocheurs, les cuivres (Fred Wesley au trombone, Maceo Parker au saxophone) et la basse exécutent des lignes syncopées et efficacement complémentaires et très dansants.

Les Clips et Videos de james brown

Les derniers Albums de james brown

Gravity

Gravity



Sortie en : 2012
15 titres
Please Please Please / Try Me!

Please Please Please / Try Me!



Sortie en : 2010
33 titres
Jazz

Jazz



Sortie en : 2007
12 titres


Les derniers Fans de james brown

mamie-rock
mb69
loxi
jiste0
mandise

Les dernieres news de james brown


12/09/2014 -

"Get On Up" : Ben L'Oncle Soul reprend "Please Please Please" de James Brown


Comme Yseult ou Mat Bastard, Ben L'Oncle Soul a ac..

27/11/2008 -

James Brown: à qui son héritage ?


Rarement un artiste aurant autant fait parler de l..

12/06/2008 -

Des effets de James Brown aux enchères


De nombreux objets ayant appartenu à James Brown v..