Biographie de immortal

Immortal est un groupe de Black metal norvégien, considéré comme l'un des meilleurs représentants du genre, l'un des plus respecté et également, l'un des fondateurs.

Immortal est un groupe norvégien aujourd'hui mythique. Immortal est un groupe à part entière dans la scène Black Metal, et le groupe a influencé un grand nombre de groupes à sa suite. Par ailleurs, il a toujours dérouté ses fans, chaque album étant différent des précédents. De plus, Immortal possède sa "griffe" : on reconnaîtra facilement le groupe à ses riffs de guitare, au jeu de batterie et surtout, à la voix sombre, monolithique et au timbre si singulier de son leader, Abbath.

Immortal débuta en tant que groupe de Death metal en automne 1990 à Bergen en Norvège. Les membres fondateurs, Demonaz (Harald Nævdal) et Abbath (Olve Eikemo) ont enregistré deux démos sous le nom « Amputation », et changèrent de nom pour « Immortal » en 1991. Leur troisième démo, Unholy Forces of Evil, témoigne de leur virage vers le Black metal. Celle-ci est sortie la même année sur la label français Listenable Records. Immortal en est alors à ses balbutiements, bien que les musiciens soient expérimentés, pour avoir auparavant joué ensemble au sein du groupe Old Funeral. Toutefois, ils vont se chercher quelques temps et sortir un disque phénoménal en 1992, teinté d'ambiances très sombres, avec un fond occulte à souhait parfaitement retranscrit : c'est l'époque de Diabolical Fullmoon Mysticism, un opus chargé de rancœur, typiquement Black Metal, avec une batterie binaire, des riffs noirs et sans la moindre once de beauté... Un album sincèrement mystique contenant déjà quelques perles. Immortal, cela se sent, est alors largement influencé par les Suédois de Bathory, bien que les mordus du groupe savent qu'Immortal possède déjà sa propre identité musicale. le dernier titre, avec son intro et son outro à la guitare sèche, est un véritable chef-d'œuvre. C'est, déjà, les nordistes d'Osmose Productions qui financent l'album.

Immortal n'attend pas plus que cela que la poudre ne retombe. En 1993, le groupe sort un album encore plus "culte" que le précédent. Une œuvre de fureur, glaciale, très rapide : rien ou presque à voir avec le précédent disque ! Il s'agit de Pure Holocaust. L'album est court, il n'est composé de que huit titres, mais ils sont presque tous à retenir : le premier "Unsilent Storms in the North Abyss", le troisième et magique "The Sun No Longer Rises", le cinquième "Storming Through Red Clouds and Holocaustwinds" ou encore les deux derniers, "As The Eternity Opens" et surtout, "Pure Holocaust", lui aussi une véritable merveille.

Avec ses deux premiers albums en poche, Immortal devient le premier groupe au monde à partir en tournée internationale : une époque bénie qui fait connaître Immortal dans le monde entier et qui prouve à tous qu'Immortal est une formation de scène et que le Black Metal - enfin, un certain style de Black Metal - peut être interpréter.

De retour à Bergen, leur ville natale, les acolytes se remettent au travail. Évidemment, Immortal ne reproduit pas la même recette... Mais va plus loin encore ! Les Norvégiens sortent un disque faramineux qui fait date depuis : Battles in the North. On y trouve dix titres joués à un rythme infernal (les "blasts beats" sont exploités sur les neuf premiers titres, en fond sonore, donnant une tension à l'ensemble), encore plus rapide que sur l'album précédent. Les lignes de guitares sont par ailleurs encore plus complexes et surtout, la production semble mauvaise, très mauvaise... Cet effet artistique - qui doit aider à mieux resentir l'effet des vents du Grand Nord - est très mal perçu à l'époque, en 1995. Pourtant, Immortal vient de fabriquer là un disque à la violence inouï, avec un son comme jamais personne n'en avait entendu de pareil jusque là ! Le dernier titre Blashyrkh (Mighty Ravendark) est à retenir, pour sa majestuosité et son rythme plus lent : une vraie joie pour les oreilles et le morceau préféré de tous, admirateurs ou pas, du disque...

Mais Immortal ne s'arrête pas en si bon chemin !

Immortal attend 1997 et sort Blizzard Beasts", leur disque le plus court. Cette fois-ci, le production est assez mauvaise et le groupe s'en voudra par la suite. Il est à la charnière de leur carrière. Blizzard Beasts varie les tempos, mais il faut poser une oreille attentive pour s'en apercevoir ! C'est aussi le premier disque avec leur batteur Horgh : une nouveauté, puisque jusque là, en studio, Abbath jouait de la basse et faisait le chant et la batterie !

Seulement, la musique du groupe va changer à jamais peu après. En 1997, un événement fâcheux va avoir un grand impact sur le futur du groupe - le guitariste principal et parolier du groupe, Demonaz, se blesse à la main et est incapable de continuer à jouer. Demonaz continue quand même à écrire pendant que le bassiste et chanteur Abbath s'occupe de la guitare. Le changement s'avère bénéfique car Immortal lance At the Heart of Winter en 1999, album que beaucoup considèrent comme leur meilleur disque. L'opus sonne Heavy Black Metal, c'est-à-dire qu'il possède toujours l'aura sombre et maléfique des débuts, les riffs typique et le jeu de batterie simplifié du genre, mais que la guitare joue des sonorités plus Heavy Metal. Incomparablement, Immortal a changé de style avec Abbath à la guitare (qui a quand même enregistré lui-même la basse !). Le disque connaît un succès retentissant sur tous les continents. Immortal tournera de plus belle !

Suit le dernier album en collaboration avec le label mythique d'Osmose Productions icon_cheesygrinamned in Black en 2000. Celui-ci est plus "carré", moins sombre et plus moderne, il possède des parties rythmiques plus développées et aériennes et toujours ce son Heavy caractéristique. Il n'est pour autant pas le meilleur disque du groupe, bien qu'il soit apprécié de tous - Immortal ayant considérablement élargi son audience avec la galette précédente ! Mais Damned in Black annonce bien le chef-d'œuvre qui va suivre...

Entre 2002, Immortal signe avec un label de plus grande capacité : Nuclear Blast. Beaucoup de fans y voient une traîtrise, pensant que le groupe signe pour l'argent ! Mais nous n'en sauront jamais rien de la part des membres du groupe. Sur ce nouveau label, Immortal sort son dernier et septième disque : Sons of Northern Darkness. Celui-ci est un habile mélange des genres passés et présents : on y trouve des titres très rapides et carrés, rentre-dedans et massifs, ainsi que des morceaux plus lourds, plus mid-tempos, plus "Heavy". Par ailleurs, la guitare prend un accent cristallin très glacial, très "nordique", ce qui donne un côté précieux à l'ensemble qui donne une impression de mastodonte en fin de compte ! Quoiqu'on puisse penser de cet album, il est véritablement un chef-d'œuvre, étant donné qu'il rassemble le meilleur de toute l'histoire du groupe !

En 2003, le groupe se sépara pour motifs personnels. On pensait le groupe "mort", mais Immortal réapparait pour se reformer en 2006 simplement, pour une série de concerts apparemment, même si les fans du groupe voudraient voir naître un nouvel album studio. Le groupe effectuera son retour sur scène pour la 18ème édition du Wacken Open Air en août 2007 ainsi que le Hellfest de Clisson (France) en Juin 2007.

Abbath a également composer avec son groupe I un excellent album de "Blackened Heavy Metal", intitulé Between Two Worlds, qui est très ressemblant stylistiquement avec ce que le guitariste/chanteur a fait sur les dernières réalisations... Nous ne sommes pas loin à la vérité d'un huitième album d'Immortal avec cette réalisation !

Les Clips et Videos de immortal

Les derniers Albums de immortal

All Shall Fall

All Shall Fall



Sortie en : 2009
7 titres
Sons of Northern Darkness

Sons of Northern Darkness



Sortie en : 2002
8 titres
Damned in Black

Damned in Black



Sortie en : 2000
7 titres


Les derniers Fans de immortal

svanus
orosirian
littlejoeyjordison
marie*
mayhem59

Les dernieres news de immortal


05/06/2015 -

50 cent : l'album "Street King Immortal" sortira en septembre


50 Cent sera de retour en septembre avec son sixiè..

31/12/2014 -

Clip de "Immortal" : Marina and the Diamonds veut marquer son époque


Le troisième album de Marina and the Diamonds, "Fr..