Biographie de escape the fate

Dieu que c’est bon! Fans d’Atreyu, Underoath et autres Taking Back Sunday, amateurs de Senses Fail ou de The Used, réveillez-vous! Vous tournez en rond avec les mêmes groupes, les mêmes albums ? Voici Escape the Fate, en version Ep (5 titres !), juste de quoi nous donner l’eau à la bouche, en attendant la version longue, en septembre, sur Epitaph biensûr. Les cinq chevelus «black-colored» nous pondent une galette complète (de type jambon, fromage, œuf), remplies de mélodies électrisantes, deux voix en «harmonies», jouant sur un registre hautement émotionnel, évidemment, l’une extrêmement mélodique et claire, l’autre venue d’outre tombe. C’est étrange car on s’interroge souvent sur ce qui fait qu’on accroche autant sur un groupe, ou qu’au contraire, on l’oublie (si) vite, embourbé, plombé dans les clichés du genre. Ce put aisément être le cas de Escape the Fate, pourtant, il n’en est rien. On réécoute ce satané 5 titres en se disant qu’on va avoir une sixième chanson, peut-être, en plage cachée, à force de l’écouter. Et bien non. Alors ? Et bien alors, ce doit être le talent qui fait la différence. Avec Escape the Fate, on obtient un mix réussi entre de l’emo-punk «classique» et des solos de guitare juste comme il faut, bien campés, assaisonnés d’effets de style (quelques violons, reverb, échos, ambiance sombre) qui touchent juste à chaque apparition (peut-être flirte t-on avec le kitsch dans le solo de "The Guillotine" qui fait un peu «hommage à Queen», voire aux 80’s toutes entières). En même temps le look du batteur fait directement écho à Slash des Gun’s…bref, on ne se sortira donc jamais de ce qu’on écoute dans notre jeunesse !

Les cinq titres défilent à une vitesse incroyable, toujours rythmés, gros riffs mixés bien en avant, alternance voix claire mélodique et voix rauque plus lente, solos entraînant soutenus par une batterie efficace, le tout, encore une fois extrêmement bien produit. Les paroles abordent selon toute vraisemblance une partie autobiographique, univers sombres, écorchés, «dark», chargés d’émotions. Par delà les clichés qu’impose le style, par delà le phénomène omniprésent, Escape the Fate apporte une vraie bouffée d’air frais, allant jusqu’à pouvoir convaincre les plus dubitatifs.

by rockeuze59

Après quelques ennui avec la justice Ronnie Radke par en prison et Omar ( le second guitariste) quitte le groupe. Craig Mabbitt ( ex: Bless the Fall) arrive en temps que chanteur dans le groupe depuis ils ont sorti un nouvel album This War is Ours.

by basse59

Puis en ont ressortis un autre , en 2013 , du nom de Ungrateful .

Les Clips et Videos de escape the fate

Les derniers Albums de escape the fate

Hate Me

Hate Me



Sortie en : 2015
14 titres
Ungrateful

Ungrateful



Sortie en : 2013
11 titres
Escape the Fate

Escape the Fate



Sortie en : 2010
14 titres


Les derniers Fans de escape the fate

linaewena
nemokishii
mio-chan
astronotus
emilie73